Extension Factory Builder
02/11/2012 à 17:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Gérard Longuet s'est lancé en politique en 1965 aux côtés de l'extrême droite. Gérard Longuet s'est lancé en politique en 1965 aux côtés de l'extrême droite. © AFP

Les réactions algériennes au bras d’honneur de l’ancien ministre français de la Défense et des anciens combattants (UMP), Gerard Longuet, sont d’une virulence extrême. D'autant que l'Algérie célèbre cette année le cinquantenaire de son indépendance et qu'elle attend une visite de François Hollande dans un mois.

Avec son bras d’honneur, Gérard Longuet pourrait-il annihiler les efforts fournis par François Hollande pour aplanir les relations entre la France et l’Algérie ? À entendre la teneur des réactions au geste de l’ancien ministre français de la Défense et des anciens combattants (UMP) pendant le générique de fin de l'émission "La Preuve par 3", mardi, vendredi 2 novembre, le président français a de quoi être inquiet.

« La France a intérêt à accepter de faire acte de repentance avant qu'il ne soit trop tard », sinon elle ne pourra pas « avoir de relations apaisées avec l'Algérie », a ainsi prévenu le président de la Fondation du 8 Mai 1945 (date du massacre d'Algériens à Sétif), Abdelhamid Salakdji. Pour le Front de libération nationale (FLN, parti présidentiel), la réaction de Gérard Longuet « illustre parfaitement les actions de ce courant [français, NDLR] durant la colonisation, qui avait dans sa grande majorité soutenu les thèses développées par l'OAS », l'Organisation de l'armée secrète, mouvement armé d'extrême droite pour l'Algérie française.

« On a toujours dit que cette droite française était bête et méchante. Elle est colonialiste dans l'âme », déclare le porte-parole du FLN, Aïssa Kassa, à El-Watan Week-End (francophone). Lakhdar Benkhellaf, porte-parole du Front pour la justice et la démocratie (FJD, micro-parti islamiste radical), estime que « ces réactions sont honteuses et sont une véritable insulte jetée à la face du peuple algérien. (...) Les Français doivent savoir que nous ne nous contenterons pas de la reconnaissance partielle des massacres d'Octobre 1961 faite par le président Hollande », menace-t-il.

"Mépris" français

« J'ai toujours affirmé que la France coloniale était ce qu'il y avait de plus hideux », affirme quant à elle Zohra Drif, combattante de la Libération et vice-présidente du Sénat, qui dénonce le « mépris » français. Même indignation dans les éditoriaux de la presse algérienne arabophone, où les critiques vont bon train. « Les responsables politiques voyous de la droite française ont répondu de manière humiliante » à une demande de repentance, s'est insurgé en Une le quotidien populaire Echorouk, évoquant un « geste abominable, inhumain » et un acte « irresponsable ».

El-Khabar insiste de son côté sur le contexte délicat dans lequel intervient le geste de Gerard Longuet. De fait, l’ancien ministre a brandi son bras d'honneur, jeudi 1er novembre, à la date du 58e anniversaire du déclenchement de la guerre de libération, alors que l'Algérie célèbre cette année le cinquantenaire de son indépendance. Et attend une visite de François Hollande dans un mois. Ambiance...

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

La France échoue à redevenir le premier fournisseur de l'Algérie

La France échoue à redevenir le premier fournisseur de l'Algérie

 La France a échoué en 2014 à reconquérir la place de premier fournisseur de l'Algérie, ravie pour la première fois par la Chine l'année précédente. Avant de la p[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Algérie : le gendarme de la Bourse suspend l'entrée de Cevital au capital de NCA Rouiba

 La Cosob justifie la suspension par l'attente de la décision de l'État algérien d'exercer (ou pas) son droit de préemption. Une décision liée au statut étranger du[...]

Signature d'une convention franco-algérienne sur la formation des imams

Bientôt les imams algériens envoyés en France seront formés pour être en "harmonie avec les exigences de la République" française. C'est ce que stipule, entre autres, la[...]

Infrastructures : les 10 projets africains qui ont marqué 2014

Le cabinet d'audit et de conseil KPMG vient de publier l'édition 2014 de son classement des 100 projets d'infrastructure de "classe mondiale". Une dizaine d'entre eux se trouvent sur le continent. Revue de[...]

Internet : Bouteflika, Kabila, Bongo... Noms de domaines en solde !

Alibongo.com, josephkabila.com, abdelazizbouteflika.com… Des noms de domaine de premier niveau (les .com) de certains chefs d'État africains qui n'ont pas eu la diligence de les réserver à temps sont en[...]

Algérie : El-Para et l'argent des otages du GSPC

Abderrazak el-Para, l'ex-émir du GSPC, a finalement confirmé que l'Allemagne avait versé une rançon de 5 millions d'euros en 2003.[...]

Devant la chute des cours du pétrole, l'Algérie change de ton

La chute du cours du pétrole en dessous de 60 dollars et la perspective d’un prix bas à moyen terme ont ébranlé l'assurance de l'Algérie. Le ton est désormais à l'urgence et[...]

Algérie : au Val-de-Grâce, un Bouteflika peut-il en cacher un autre ?

La santé d'Abdelaziz Bouteflika a une nouvelle fois fait parler d'elle mardi. Selon des médias algériens, le président algérien aurait été hospitalisé une nouvelle fois au[...]

Algérie : une autoroute nommée scandale

Pots-de-vin, rétrocommissions, prestataires et intermédiaires troubles... Cinq ans après l'ouverture de l'instruction, "le projet du siècle" est en passe de devenir l'une des plus[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers