Extension Factory Builder
01/11/2012 à 16:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
En juillet, la Banque centrale congolaise avait déjà émis trois nouvelles coupures. En juillet, la Banque centrale congolaise avait déjà émis trois nouvelles coupures. © AFP

Depuis le jeudi 1er novembre, les Congolais de la RDC ont une nouvelle coupure de 20 000 francs congolais. Lancée par la Banque centrale congolaise,  elle devrait "faciliter les transactions et lutter contre la dollarisation de l'économie", a-t-on appris auprès de la Banque.

« La Banque centrale congolaise a lancé le 1er novembre une nouvelle coupure de 20 000 Francs congolais. Les billets sont émis à partir des banques commerciales. (...) L'idée est que les grosses coupures puissent aider les grosses transactions, donc ce sont surtout les grands commerçants qui en ont besoin », a déclaré à l'AFP Honoré Mulangu, conseiller en communication à la Banque centrale de la RDC.

Cette nouvelle émission de coupures fait suite à celle de 1 000, 5 000 et 10 000 francs congolais en juillet afin de faciliter les échanges et de dédollariser l'économie : « le billet vert circule en effet à concurrence de 89% », d'après la Banque centrale.

« Après le lancement des trois coupures, il n'y a pas eu de problème sur le marché : le taux est resté stable, la situation macroéconomique stable, les prix n'ont pas changé. Alors on a attendu après le sommet de la Francophonie, mi-octobre, pour émettre celui de 20 000 », a expliqué M. Mulangu.

La forte chute du franc congolais dans les années 90 a eu pour conséquence de dollariser l'économie congolaise. En 1994, l'inflation avait atteint 9769 %, selon la BCC. « Désormais, le billet de 100 francs congolais ne vaut que 0,1 dollar et celui de 500 francs le plus utilisé ne représente que 0,6 dollars », a souligné début juin la Banque centrale.

Accueil mitigé

« À cause de cette chute, les Congolais se déplaçaient avec des liasses de billets. Les récentes coupures devaient résorber ce problème, mais au niveau de la population à Kinshasa elles sont encore rares », a estimé Jonas Tshiombela, président de la Nouvelle société civile congolaise. « La coupure de 20 000, comme les trois autres, n'auront pas vraiment d'impact sur le quotidien des Congolais parce que ce sont des billets qui transitent dans les mains des plus nantis » a-t-il ajouté.

Sur les marchés et dans les magasins l'accueil est mitigé. Ces nouveaux billets rappellent les dernières années de Mobutu au pouvoir, qui activait la planche à billet. À tel point qu'un billet de cinq millions de Zaïres, l'ancêtre du franc congolais, avait été mis en circulation.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Tshisekedi, Kamerhe et Fayulu appellent au rassemblement le 4 août contre la révision constitutionnelle

RDC : Tshisekedi, Kamerhe et Fayulu appellent au rassemblement le 4 août contre la révision constitutionnelle

Dans une lettre commune publiée mardi, l'UDPS d'Étienne Tshisekedi, l'UNC de Vital Kamerhe et Ecide de Martin Fayulu appellent les Congolais à se réunir le 4 août sur une grande place de Kinshasa [...]

RD Congo : le directeur général de la Gécamines révoqué pour "manquements graves"

 Ahmed Kalej Nkand a été démis de son poste d’administrateur directeur général de la Gécamines, en RD Congo, en raison "de manquements graves dans l’exercice de ses[...]

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, est à Kisangani depuis matin. Objectif : calmer les inquiétudes de la population du chef-lieu de la Province orientale qui [...]

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers