Extension Factory Builder
01/11/2012 à 16:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
En juillet, la Banque centrale congolaise avait déjà émis trois nouvelles coupures. En juillet, la Banque centrale congolaise avait déjà émis trois nouvelles coupures. © AFP

Depuis le jeudi 1er novembre, les Congolais de la RDC ont une nouvelle coupure de 20 000 francs congolais. Lancée par la Banque centrale congolaise,  elle devrait "faciliter les transactions et lutter contre la dollarisation de l'économie", a-t-on appris auprès de la Banque.

« La Banque centrale congolaise a lancé le 1er novembre une nouvelle coupure de 20 000 Francs congolais. Les billets sont émis à partir des banques commerciales. (...) L'idée est que les grosses coupures puissent aider les grosses transactions, donc ce sont surtout les grands commerçants qui en ont besoin », a déclaré à l'AFP Honoré Mulangu, conseiller en communication à la Banque centrale de la RDC.

Cette nouvelle émission de coupures fait suite à celle de 1 000, 5 000 et 10 000 francs congolais en juillet afin de faciliter les échanges et de dédollariser l'économie : « le billet vert circule en effet à concurrence de 89% », d'après la Banque centrale.

« Après le lancement des trois coupures, il n'y a pas eu de problème sur le marché : le taux est resté stable, la situation macroéconomique stable, les prix n'ont pas changé. Alors on a attendu après le sommet de la Francophonie, mi-octobre, pour émettre celui de 20 000 », a expliqué M. Mulangu.

La forte chute du franc congolais dans les années 90 a eu pour conséquence de dollariser l'économie congolaise. En 1994, l'inflation avait atteint 9769 %, selon la BCC. « Désormais, le billet de 100 francs congolais ne vaut que 0,1 dollar et celui de 500 francs le plus utilisé ne représente que 0,6 dollars », a souligné début juin la Banque centrale.

Accueil mitigé

« À cause de cette chute, les Congolais se déplaçaient avec des liasses de billets. Les récentes coupures devaient résorber ce problème, mais au niveau de la population à Kinshasa elles sont encore rares », a estimé Jonas Tshiombela, président de la Nouvelle société civile congolaise. « La coupure de 20 000, comme les trois autres, n'auront pas vraiment d'impact sur le quotidien des Congolais parce que ce sont des billets qui transitent dans les mains des plus nantis » a-t-il ajouté.

Sur les marchés et dans les magasins l'accueil est mitigé. Ces nouveaux billets rappellent les dernières années de Mobutu au pouvoir, qui activait la planche à billet. À tel point qu'un billet de cinq millions de Zaïres, l'ancêtre du franc congolais, avait été mis en circulation.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : cinq morts après une nouvelle attaque à la machette près de Beni

RDC : cinq morts après une nouvelle attaque à la machette près de Beni

Le territoire de Beni, région de l'est de la République démocratique du Congo (RDC) a été une nouvelle fois le théâtre de tueries à l'arme blanche, dans la nuit de jeudi &agra[...]

RDC : enlèvement de trois membres de la Monusco dans le Nord-Kivu

Deux Congolais et un Zimbabwéen, membres de l'unité de la Monusco chargée du déminage et de la neutralisation des munitions non explosées, ont été enlevés jeudi au[...]

Incident frontalier entre le Rwanda et la RDC : qui dit vrai ?

Les autorités du Nord-Kivu, dans l'est de la RDC, ont confirmé jeudi l’"infiltration" depuis dimanche de troupes rwandaises sur le territoire congolais. Mais il ne s'agirait que de[...]

RDC - Angola : ça plane pour Kabila et Dos Santos

Longtemps tendues, les relations entre la RDC et l'Angola connaissent une embellie. La preuve, les vols ont repris jeudi entre les deux pays.[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

RDC : le gouverneur du Nord-Kivu dénonce une incursion rwandaise à 120 km au nord de Goma

Les autorités congolaises ont confirmé mercredi l'incursion de militaires rwandais en RDC, dans le Nord-Kivu, en plein parc des Virunga. La raison de leur présence n'a toutefois pas été[...]

RDC : polémique, loi coloniale et fosses communes

La découverte d'une fosse commune à Maluku suscite l'émoi et un débat sur les modalités d'inhumation des cadavres non réclamés par leur famille. Surprise : c'est une loi[...]

Centrafrique : fin de cavale à Kinshasa pour Vomitiadé, l'ancien ministre du Tourisme

Condamné le 8 avril à deux ans de prison ferme pour viol sur mineure, l'ex-ministre centrafricain du Tourisme, Romaric Vomitiadé, est aujourd'hui en garde à vue à Kinshasa après[...]

RDC - Affaire Chebeya : reprise du procès en appel après deux ans d'interruption

Le procès en appel des assassins présumés du président de l'ONG congolaise la Voix des sans voix (VSV), Floribert Chebeya, et de son chauffeur, Fidèle Bazana, a repris mardi. La Haute Cour de[...]

RDC - José Makila : "On ne peut pas entasser des Congolais comme des rats dans une fosse commune"

Plus de 50 députés de l'opposition ont déposé dimanche une motion de défiance contre Évariste Boshab, vice-Premier ministre en charge de l'Intérieur. Selon eux, sa[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121101161336 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121101161336 from 172.16.0.100