Extension Factory Builder
01/11/2012 à 12:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Une manifestation de l'opposition, le 28 septembre à Conakry. Une manifestation de l'opposition, le 28 septembre à Conakry. © AFP

Le mercredi 31 octobre, l'opposition guinéenne a annoncé qu'elle allait déposer un recours en annulation du décret présidentiel nommant les nouveaux membres de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en vue de législatives. Un scrutin repoussé depuis des mois en Guinée.

Le Collectif des partis pour la finalisation de la transition et l'Alliance pour la démocratie et le développement (ADP), qui regroupe l'ensemble des principaux partis d'opposition en Guinée, dénonce, dans une déclaration faite à la presse, la « modification de leur liste de 10 membres déposée auprès du ministre » de l'Administration territoriale, interlocuteur des partis politiques et des acteurs électoraux en Guinée, en vue de la constitution de la Ceni pour les prochaines élections législatives.

Selon l'opposition guinéenne, cette modification s'est traduite par « la réduction du quota qui leur revient de droit dans le cadre de la recomposition paritaire de la Ceni » et « ils ont décidé d'introduire un recours en annulation auprès de la Cour suprême » pour que leur liste «  soit intégralement introduite dans le décret de nomination des commissaires de la Ceni ».

« Nous avons déjà saisi un collège d'avocats qui va introduire le recours » au plus tard jeudi matin, a précisé à l'AFP le porte-parole de l'opposition, Aboubacar Sylla. Le 29 octobre, le président guinéen Alpha Condé a signé un décret, conformément à la Constitution, désignant les 25 membres de la Ceni : dix du pouvoir et dix de l'opposition, trois de la société civile et deux de l'Administration.

"Manoeuvres"

Le texte a été contesté dès le lendemain par l'opposition qui s'est étonnée de voir parmi ses représentants un membre du parti de Jean-Marie Doré, ancien Premier ministre de transition, considéré comme un proche du pouvoir. Les opposants ont dénoncé des « manoeuvres » visant à mettre l'opposition « en infériorité numérique » au sein de la commission électorale. En attendant la publication de la réponse définitive à leur requête en annulation, ils réclament une suspension de l'installation de la nouvelle Ceni.

Le ministère de l'Administration territoriale a rappelé, le 30 octobre, que la nouvelle Ceni avait pour objectifs de désigner son président et proposer au chef de l'État un calendrier lui permettant de fixer la date des élections législatives. Un scrutin repoussé à de multiples reprises, qui devait être organisé dans le courant du premier semestre 2011. En attendant, c'est actuellement un Conseil national de transition (CNT, non élu) qui fait office de Parlement.

La dernier scrutin législatif en Guinée a eu lieu en juin 2002, sous la présidence du général Lansana Conté, décédé en décembre 2008 après 24 ans au pouvoir.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Guinée

Drague : le bal des faux-culs

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Ebola en Afrique de l'Ouest : le bilan passe le cap des 600 morts, dont 68 en 5 jours

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le bilan de l'épidémie de fièvre Ebola qui frappe la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone depuis mars a désormais franchi le cap des 600[...]

Selon l'OMS, l'épidémie de virus Ebola "peut être stoppée" en Afrique de l'Ouest

Après une accalmie au mois d'avril, la grave épidémie de virus Ebola qui touche l'Afrique de l'Ouest est repartie à la hausse ces derniers jours. Selon des responsables de l'OMS, celle-ci peut encore[...]

Ebola : l'Afrique de l'Ouest réunie à Accra pour riposter à l'épidémie

L'Afrique de l'Ouest, dont onze pays sont réunis à Accra en compagnie d'experts internationaux mercredi et jeudi, tente de riposter à l'épidémie d'Ebola qui a déjà fait 467 morts[...]

Guinée : Ebola, la fièvre monte à Conakry

Ebola tue maintenant au Liberia et en Sierra Leone, mais c'est toujours la Guinée qui paie le plus lourd tribut. Reportage dans un hôpital de Conakry, où l'on se bat pour sauver des vies.[...]

Guinée : polémique entre Alpha Condé et MSF autour de l'épidémie d'Ebola

Le torchon brûle entre le président guinéen, Alpha Condé, et l'organisation Médecins sans frontières (MSF). Lundi 23 juin, celle-ci avait ainsi estimé que l'épidémie[...]

Ebola : l'épidémie est "hors de contrôle" en Afrique de l'Ouest, selon MSF

L'ONG Médecins sans frontières (MSF) a affirmé lundi que la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone comptaient "60 foyers actifs" de fièvre hémorragique, en grande partie due au[...]

Massacre du 28 septembre en Guinée : "Il y a aura une justice nationale", assure Cheick Sako

Une semaine après les déclarations du Général Sékouba Konaté - qui affirme avoir déposé auprès de la Cour pénale internationale (CPI) une liste de noms de[...]

Hausse des cas d'Ebola en Guinée

Une hausse des cas de fièvre hémorragique, essentiellement due au virus Ebola, suscite l'inquiétude des Guinéens, pays le plus affecté par l'épidémie qui affecte aussi la Sierra[...]

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le virus Ebola continue de se propager dans trois pays d'Afrique de l'Ouest. Le bilan s'alourdissant, l'épidémie actuelle est d'ores et déjà la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches