Extension Factory Builder
31/10/2012 à 19:54
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Venus (d) et Serena (g) Williams, le 31 octobre 2012 à Lagos. Venus (d) et Serena (g) Williams, le 31 octobre 2012 à Lagos. © Pius Utomi Ekpe/AFP

Les soeurs Serena et Venus Williams ont entamé, mardi 30 octobre, une mini-tournée au Nigeria et en Afrique du Sud dans le cadre d'une campagne de défense des droits des femmes.

Les stars américaines du tennis mondial, Serena et Vénus William, ont entamé, mercredi 31 octobre à Lagos, au Nigeria, leur mini-tournée africaine dans le cadre d’une campagne pour la promotion des droits des femmes. Elles ont notamment fait valoir leur triomphe dans un sport « dominé par les Blancs » comme une « rupture avec la tradition ».

« Le fait qu'une Noire puisse arriver et dominer montre que le milieu dont vous êtes issu et l'endroit d'où vous venez n'a pas d'importance », a affirmé Serena William, 31 ans, elle-même issue d'un quartier défavorisé de Los Angeles. « Nous aimerions vraiment voir plus d'athlètes africains se révéler », a-t-elle ajouté.

Après le Nigeria, les sœurs Wiliams se rendront en Afrique du sud pour poursuivre leur mission en tant qu’ambassadrices de l’initiative « Breaking the molde » (Rompre avec la tradition). Celle-ci entend utiliser l’aura des deux championnes – qui cumulent 22 titres individuels en tournois du Grand Chelem -, pour encourager des filles et des jeunes femmes africaines à surmonter le sexisme.

Première fois

Serena, la cadette, est une habituée du continent, tandis que Vénus le découvrait pour la première fois, à 32 ans. « J'ai toujours voulu venir », a déclaré cette dernière. Quand vous vieillissez un peu, vous commencer à vous rendre compte que vous voulez aider d'autres gens et que c'est plus important que les autres rêves que vous pouviez avoir ».

Arrivée la veille, elles ont été brièvement reçues, mercredi, par Babatunde Fashola, gouverneur de l’État de Lagos. Elles ont ensuite participé à des entraînements de tennis dans un club privé. Leur bref séjour devait se poursuivre par la visite d’une école pour assister à un cours sur la puberté donné à des jeunes filles, et s’achever vendredi par un match d’exhibition au cours duquel elles s’affronteront. Avant de s'envoler pour quelques jours en Afrique du Sud.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Nigeria

Nigeria - Boko Haram : peut-on encore espérer quelque chose du cessez-le-feu ?

Nigeria - Boko Haram : peut-on encore espérer quelque chose du cessez-le-feu ?

Le 17 octobre, un accord de cessez-le-feu avec Boko Haram, incluant la libération des 200 lycéennes enlevées il y a six mois, était annoncé par les autorités tchadiennes et nigérian[...]

Nigeria : une explosion dans une gare routière fait au moins 5 morts

Une forte explosion mercredi dans une gare routière d'un État du nord du Nigeria précédemment ciblé par Boko Haram a fait au moins cinq morts.[...]

Comment le Nigeria a su étouffer l'épidémie d'Ebola

Alors que la Guinée, la Sierra Leone et le Liberia sont sévèrement touchés, le géant régional qu'est le Nigeria est jusqu'ici parvenu à empêcher le virus Ebola de se [...]

L'OMS confirme la fin de l'épidémie d'Ebola au Nigeria

"L'épidémie (d'Ebola) a été stoppée au Nigeria. Il s'agit d'une réussite spectaculaire qui montre au monde entier que l'Ebola peut être stoppé", a[...]

Nigeria : débarrassé d'Ebola, le pays est "mieux préparé" en cas de nouvelle épidémie

Trois mois après l'arrivée au Nigeria du premier malade d'Ebola, l'épidémie, enrayée, a fait un nombre limité de victimes dans le pays le plus peuplé d'Afrique grâce[...]

Nigeria : les lycéennes enlevées bientôt libres après un "accord" avec Boko Haram

Les proches des lycéennes enlevées au Nigeria osaient à peine exprimer samedi leur joie de les voir bientôt libres, au lendemain de l'annonce d'un accord de cessez-le-feu avec le groupe islamiste[...]

Boko Haram : le cessez-le-feu prévoit bien la libération des lycéennes

Le cessez-le-feu entre le Nigeria et Boko Haram prévoit bien la libération de plus de 200 lycéennes enlevées il y a six mois par le groupe islamiste armé, a affirmé samedi le[...]

Nigeria : cessez-le-feu avec Boko Haram, incertitude sur le sort des lycéennes

L'incertitude demeurait samedi sur la libération de plus de 200 lycéennes dont l'enlèvement mi-avril avait suscité un émoi international, au lendemain de l'annonce par le Nigeria d'un accord de[...]

Nigeria : le gouvernement annonce un accord avec Boko Haram sur la libération des lycéennes

Le gouvernement nigérian a annoncé vendredi avoir conclu un accord de cessez-le-feu avec Boko Haram, prévoyant la libération des 219 lycéennes enlevées le 14 avril dernier à[...]

[Diaporama] : Dix chefs ou rois traditionnels puissants du Sud du Sahara

Sur le continent, il ne reste qu'une seule monarchie absolue contrôlant un État internationalement reconnu. Mais les chefferies et les royautés traditionnelles n'ont pas disparu pour autant, surtout en Afrique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers