Extension Factory Builder
26/10/2012 à 18:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Sékouba Konaté lors d'une visite à Jeune Afrique, le 7 avril 2010, à Paris, France. Sékouba Konaté lors d'une visite à Jeune Afrique, le 7 avril 2010, à Paris, France. © Vincent Fournier/JA

Exclusif. C'est en tant que haut représentant de l’Union africaine que le général guinéen Sekouba Konaté dirigera à Bamako, du 29 octobre au 8 novembre, une délégation de responsables militaires pour finaliser avec l'armée malienne un plan de reconquête du Nord-Mali.

Une délégation de l’Union africaine doit se rendre au Mali, du 29 octobre au 8 novembre, pour une série de réunions avec les responsables militaires maliens et des pays de la sous-région. Cette délégation sera emmenée par le général Sekouba Konaté, haut représentant de l’Union africaine pour l’opérationnalisation de la Force africaine en attente (FAA) et son assistant spécial, l’ambassadeur Sylla Naby Laye.

À leurs côtés, les responsables militaires de l’UA : le général Jaotody Jean de Matah (chef de l’Unité de planification et des opérations), les colonels Mor Mbow (logistique), Christophe Touko (opérations de police), Fortuné Niakelele (opérations), Émile Diouf (logistique) ainsi que le lieutenant-colonel Seth Fianyah (formation) et le commandant Josef Adu Gyamfi (aviation). Pendant 10 jours, ces hauts gradés vont travailler avec leurs homologues maliens à la mise en place d’un plan de reconquête du nord Mali.

Accélération des préparatifs

Le 5 novembre, une grande réunion de planification rassemblera la délégation de l’UA et les ministres de la défense de la Cedeao, d’Algérie et de la Mauritanie, ainsi que leurs chefs d’état-major. Dans sa résolution 2071 adoptée le 12 octobre, le Conseil de sécurité des Nations unies a demandé aux pays de la Cedeao et de l’UA d’apporter une assistance militaire au Mali. Un rapport d’avancement des opérations en cours devrait être présenté par le secrétaire général des nations Unies, Ban Ki Moon, au Conseil de sécurité d’ici à la fin novembre.

La communauté internationale souhaite accélérer les préparatifs de l’intervention de reconquête du Nord-Mali qui ne pourra, selon les spécialistes, pas avoir lieu avant le début de l’année prochaine.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9 affrété[...]

Mali : au Nord, c'est le far west

À Alger, on négocie depuis le 16 juillet, mais dans le Septentrion, on se bat. Entre l'armée, les milices et les rebelles touaregs, rien ne va plus... Seuls les jihadistes et les trafiquants[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers