Extension Factory Builder
26/10/2012 à 17:57
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Idris Elba est pressenti pour reprendre le rôle de James Bond. Idris Elba est pressenti pour reprendre le rôle de James Bond. © Reuters

Et si le futur James Bond était noir ? À peine le nouvel opus "Skyfall" sorti sur les écrans, les rumeurs sur la possibilité de voir Idris Elba incarner 007 vont bon train.

L’avant-première du dernier James Bond, Skyfall, a eu lieu mardi 30 octobre en grande pompe au Royal Albert Hall de Londres. Sur le tapis rouge, le réalisateur Sam Mendes, la célèbre Judy Dench, alias « M », et bien sûr, dans le rôle de l’espion au service de Sa Majesté, le charismatique Daniel Craig.

Après Quantum of Solace et Casino Royale, l’acteur britannique en est à sa troisième mission. Comme d’autres avant lui, tels Sean Connery ou Pierce Brosnan, la question de sa succession est déjà sur toutes les lèvres. Qui pourrait-être le prochain James Bond ? Et si celui-ci était noir ?

À en croire certaines rumeurs, cette hypothèse ne serait pas si saugrenue. Dans le costume de l’agent secret le plus célèbre du monde : Idris Elba, acteur britannique de père sierra-léonais et de mère ghanéenne. Rendu célèbre pour sa performance dans la série The Wire, il est en tout cas fortement pressenti depuis ses récentes déclarations dans l’émission Morning edition de la National public radio (NPR). Interrogé sur la possibilité de reprendre le rôle, Idris Elba s’est montré à la fois évasif et enthousiaste.

Comme le rapporte lemonde.fr, qui retranscrit une partie de l’interview, l’acteur a esquivé la question d’une habile pirouette. « Si Sony vous appelle, prendriez-vous un taxi pour vous rendre à l'entretien ? », lui demande la journaliste. Réponse de l’intéressé : « Non seulement je prendrai un taxi, mais je sauterai du taxi sur un vélo, puis je m'accrocherai à l'aile d'un avion, avant d'atterrir dans les bureaux des studios à travers les conduits d'air conditionné. »  Il n’en fallait pas plus pour que les observateurs décèlent en lui un futur James Bond en puissance.

Rencontre avec la productrice

À en croire Naomie Harris, la « James Bond girl » de Skyfall, les rumeurs sur un Idris Elba en smoking buvant du Martini frappé ne sont pas totalement infondées. « Il m’a dit qu’il avait rencontré Barbara Broccoli, productrice de James Bond, et il semble qu’il y ait une possibilité pour que, dans le futur, James Bond soit noir. Et là, je voterai pour Idris parce que je viens de travailler avec lui et c’est un gars génial » a-t-elle déclaré au Huffington Post le 23 octobre.

Ajoutez à cela les propos tenus par Idris Elba, en 2009, à propos de son intérêt pour ce rôle – « Je peux courir, flirter avec les femmes et boire. En plus, je suis Anglais. Qui ne voudrait pas jouer Bond ? » – et vous aurez tous les ingrédients expliquant l’actuel emballement médiatique.

En attendant une éventuelle nomination au poste de 007, l’acteur britannique est catégorique sur un point. « Je ne veux pas être résumé à un James Bond noir. Sean Connery n'était pas le James Bond écossais, Daniel Craig n'était pas le James Bond aux yeux bleus, je ne veux donc pas être le James Bond noir si j'endosse ce rôle. » Les chroniqueurs sont prévenus.

___

Benjamin Roger (@benja_roger)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

AUTRES

Guinée : Conakry fête la qualification du Sily national

Guinée : Conakry fête la qualification du Sily national

Alors que le pays est frappé depuis plus d'un an par une épidémie d'Ebola meurtière, la qualification du Sily national en quart de finale de la CAN 2015, jeudi, a apporté un peu de baume au coeur[...]

Le patron du fisc marocain prend la tête de la CDG

Le nom du nouveau directeur général de la Caisse de dépôt et de gestion est désormais connu. Il s'agit de Abdellatif Zaghnoun, actuel directeur général des impôts. Pur produit [...]

À Bamako, Lassana Bathily, le héros franco-malien de l'Hypercasher, se dit fier de sa double culture

Le jeune franco-malien Lassana Bathily, naturalisé français en urgence après avoir sauvé lors des attentats de Paris des otages du terroriste Amedy Coulibaly, lui-même Français d'origine ma[...]

ONU : vers la délocalisation des négociations interlibyennes... en Libye ?

Les négociations interlibyennes, qui se déroulent actuellement à Genève, pourraient se délocaliser en Libye, du moins si les conditions de sécurité y sont "suffisantes", [...]

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

La lutte contre Boko Haram est LE sujet du sommet des chefs d'État et gouvernement de l'Union africaine qui se tient du 30 au 31 janvier à Addis-Abeba. Dernières nouvelles du front.[...]

Turquie : misogynes, les islamo-conservateurs de l'AKP ?

La propension des islamo-conservateurs de l'AKP à imposer aux femmes la manière dont elles doivent se comporter ou s'habiller indispose la fraction la plus jeune et citadine de la population. D'autant que les[...]

Abdellah Taïa, une errance parisienne

Tourmenté, l'écrivain Abdellah Taïa semble l'être autant que les personnages de son nouveau roman, une prostituée et un transsexuel exilés en France. Comme eux, il poursuit une longue[...]

Mohamedou Ould Slahi : je vous écris de Guantánamo

On l'a pris, à tort, pour un gros bonnet d'Al-Qaïda. Kidnappé dans sa Mauritanie natale, puis remis aux Américains, Mohamedou Ould Slahi croupit depuis 2002 dans la sinistre base cubaine. Dans un [...]

2015, l'année des changements

L'année 2015 est encore dans son premier mois : où nous mène-t-elle ? Quelle direction prend notre monde et dans quel sens se déplace son centre de gravité ? Je me suis posé ces t[...]

Bruits de vote au Burundi

Alors que l'officialisation de la candidature du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat est imminente (le scrutin devrait avoir lieu au mois de juin), l'opposition fourbit ses armes.[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union africa[...]

Tunisie : la demi-surprise du chef

En désignant Habib Essid, un technocrate indépendant, au poste de Premier ministre, le président se prémunit contre l'accusation de monopolisation du pouvoir par un seul parti.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121026172732 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121026172732 from 172.16.0.100