Extension Factory Builder
26/10/2012 à 11:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Me Togué (à g.) et Me Nkom (à dr.) sont célèbres pour leur défense des droits humains. Me Togué (à g.) et Me Nkom (à dr.) sont célèbres pour leur défense des droits humains. © DR

Michel Togué et Alice Nkom, avocats camerounais bien connus pour leur défense des droits des homosexuels, ont tous deux été récemment la cible de menaces de mort très sérieuses. Les ONG accusent les autorités camerounaises d’alimenter un climat d’homophobie et les exhortent à ouvrir une enquête au plus vite.

Comme d’autres de ses confrères avant lui, l’avocat camerounais Maître Michel Togué a reçu des « menaces de mort » pour sa défense des droits des homosexuels. « J'ai très peur pour ma famille et mes enfants. Depuis deux semaines, nous sommes victimes de menaces de mort de personnes inconnues », a confié Me Togué, le 25 octobre.

L’avocat a précisé que « ces menaces qui se font à travers des appels et des SMS ont, dans un premier temps, été envoyées à la directrice du collège de mon fils aîné, ensuite à mon épouse et après à moi-même ».

Dans un courrier électronique envoyé à une organisation de défense des droits humains, Me Togué a précisé que son épouse avait notamment reçu un appel sans équivoque dans lequel on lui demandait « lequel de ses enfants elle préférait sacrifier pour amener son mari à renoncer à la défense des personnes homosexuelles ». Bien informé, l’interlocuteur de la femme de l’avocat connaissait les noms de ses quatre enfants.

Me Togué a lui-même reçu le message suivant : « Choisis celui de tes enfants que nous allons transformer en pédé comme toi. Là, tu sauras ce que ça fait de les défendre. (...) Même l'intervention des pédés blancs ne les sauvera pas ». L’avocat a indiqué avoir déposé plainte à la police judiciaire.

Prison ferme

Deux jours plus tôt, le 23 octobre, Me Alice Nkom avait, elle aussi, affirmé recevoir des « menaces de mort » depuis le 18 octobre. Célèbre pour la défense des droits humains au Cameroun, l’avocate est l'une des rares personnalités à prendre ouvertement position en faveur des homosexuels. Dans le pays, les relations entre personnes de même sexe sont interdites et passibles de cinq ans de prison ferme.

À travers un communiqué, Human Rights Watch (HRW) a appelé les autorités camerounaises « à enquêter sans plus tarder sur les menaces visant deux éminents avocats qui représentent des clients accusés d’homosexualité ».

« Le gouvernement devrait dénoncer publiquement les menaces proférées contre les avocats de la défense et veiller à ce qu'ils bénéficient de toute la protection nécessaire »,  ajoute la déclaration. HRW remet également en cause la politique du gouvernement camerounais, accusé par l’ONG de « renforcer » le climat homophobe dans le pays.

La justice locale a prononcé des peines de prison à l’encontre de plusieurs homosexuels ces derniers mois. Le procès en appel de deux Camerounais, condamnés à cinq ans d'emprisonnement et détenus depuis novembre 2011, a été très médiatisé dans le pays, tout comme celui, en première instance, de deux femmes suspectées d'être lesbiennes. L'incarcération d'un Camerounais condamné à trois ans de prison pour homosexualité a également suscité un large écho médiatique.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Livres - Santé : le scandale de la Lomidine, quand la bêtise est criminelle

Livres - Santé : le scandale de la Lomidine, quand la bêtise est criminelle

C'est l'histoire d'un scandale oublié : la Lomidine devait être le remède miracle contre la maladie du sommeil. Mal administrée par les colons, elle fit des dizaines de morts jusque dans les ann&[...]

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus[...]

Satan is back

Même si l'on reproche aux journalistes - souvent à raison - de ne parler de l'Afrique subsaharienne que sous l'angle de ses échecs, lesquels masquent le foisonnement de ses réussites[...]

Cameroun : les vérités de Marafa Hamidou Yaya

Dans une interview exclusive réalisée par correspondance, parue dans le Jeune Afrique n°2803, Marafa Hamidou Yaya, l'ancien ministre camerounais de l’Administration territoriale, dément formellement[...]

Cameroun : Lydienne Yen Eyoum reconnue coupable de détournements de fonds publics

Le verdict est tombé dans le procès de Lydienne Yen Eyoum. L'avocate franco-camerounaise, accusée de détournements de fonds publics, a été reconnue coupable vendredi par le Tribunal[...]

Faut-il avoir peur de l'APE ?

Après plus de dix ans de négociations, l'accord de partenariat économique a enfin été conclu entre l'Union européenne et une grande partie de l'Afrique subsaharienne... Mais[...]

Mbara Guérandi : enquête sur une affaire d'État camerounaise

Guérandi Mbara était l'un des cerveaux du putsch de 1984. Pendant trente ans, depuis son exil ouagalais, il a menacé de s'en prendre à nouveau à Paul Biya, au nez et à la barbe des[...]

Douala, port de l'angoisse

L'infrastructure par laquelle transite le commerce du Cameroun, du Tchad et de la Centrafrique est au bord de l'asphyxie. Les opérateurs publics et privés gèrent l'urgence, mais les solutions de long terme se[...]

Cameroun : Baileys, l'alcool qui peut vous envoyer en prison

Au Cameroun, mieux vaut faire attention à la boisson que l'on commande. Si une Guiness ne déclenchera que des regards approbateurs, un Baileys pourrait vous valoir une dénonciation pour homosexualité.[...]

Nigeria : afflux de réfugiés fuyant Boko Haram, le HCR tire la sonnette d'alarme

De plus en plus de civils fuient les combats dans le nord-est du Nigeria pour se réfugier dans les pays voisins. Mardi, le HCR a lancé un appel aux dons de 34 millions de dollars pour aider 75 000 [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers