Extension Factory Builder
26/10/2012 à 11:18
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Me Togué (à g.) et Me Nkom (à dr.) sont célèbres pour leur défense des droits humains. Me Togué (à g.) et Me Nkom (à dr.) sont célèbres pour leur défense des droits humains. © DR

Michel Togué et Alice Nkom, avocats camerounais bien connus pour leur défense des droits des homosexuels, ont tous deux été récemment la cible de menaces de mort très sérieuses. Les ONG accusent les autorités camerounaises d’alimenter un climat d’homophobie et les exhortent à ouvrir une enquête au plus vite.

Comme d’autres de ses confrères avant lui, l’avocat camerounais Maître Michel Togué a reçu des « menaces de mort » pour sa défense des droits des homosexuels. « J'ai très peur pour ma famille et mes enfants. Depuis deux semaines, nous sommes victimes de menaces de mort de personnes inconnues », a confié Me Togué, le 25 octobre.

L’avocat a précisé que « ces menaces qui se font à travers des appels et des SMS ont, dans un premier temps, été envoyées à la directrice du collège de mon fils aîné, ensuite à mon épouse et après à moi-même ».

Dans un courrier électronique envoyé à une organisation de défense des droits humains, Me Togué a précisé que son épouse avait notamment reçu un appel sans équivoque dans lequel on lui demandait « lequel de ses enfants elle préférait sacrifier pour amener son mari à renoncer à la défense des personnes homosexuelles ». Bien informé, l’interlocuteur de la femme de l’avocat connaissait les noms de ses quatre enfants.

Me Togué a lui-même reçu le message suivant : « Choisis celui de tes enfants que nous allons transformer en pédé comme toi. Là, tu sauras ce que ça fait de les défendre. (...) Même l'intervention des pédés blancs ne les sauvera pas ». L’avocat a indiqué avoir déposé plainte à la police judiciaire.

Prison ferme

Deux jours plus tôt, le 23 octobre, Me Alice Nkom avait, elle aussi, affirmé recevoir des « menaces de mort » depuis le 18 octobre. Célèbre pour la défense des droits humains au Cameroun, l’avocate est l'une des rares personnalités à prendre ouvertement position en faveur des homosexuels. Dans le pays, les relations entre personnes de même sexe sont interdites et passibles de cinq ans de prison ferme.

À travers un communiqué, Human Rights Watch (HRW) a appelé les autorités camerounaises « à enquêter sans plus tarder sur les menaces visant deux éminents avocats qui représentent des clients accusés d’homosexualité ».

« Le gouvernement devrait dénoncer publiquement les menaces proférées contre les avocats de la défense et veiller à ce qu'ils bénéficient de toute la protection nécessaire »,  ajoute la déclaration. HRW remet également en cause la politique du gouvernement camerounais, accusé par l’ONG de « renforcer » le climat homophobe dans le pays.

La justice locale a prononcé des peines de prison à l’encontre de plusieurs homosexuels ces derniers mois. Le procès en appel de deux Camerounais, condamnés à cinq ans d'emprisonnement et détenus depuis novembre 2011, a été très médiatisé dans le pays, tout comme celui, en première instance, de deux femmes suspectées d'être lesbiennes. L'incarcération d'un Camerounais condamné à trois ans de prison pour homosexualité a également suscité un large écho médiatique.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Exclusif - Centrafrique : libération au Cameroun du chef rebelle Abdoulaye Miskine

Exclusif - Centrafrique : libération au Cameroun du chef rebelle Abdoulaye Miskine

Les rebelles du Front démocratique du peuple centrafricain (FDPC) ont finalement obtenu la libération de leur chef, Abdoulaye Miskine, en échange de celle, effectuée la veille, du prêtre polonai[...]

Cameroun : la présidence confirme la libération du prêtre polonais et de 15 autres otages

Dans un communiqué publié mercredi, la présidence camerounaise a confirmé la libération d'au moins 16 otages dont un missionnaire polonais, enlevés ces deux derniers mois par des rebelles[...]

Cameroun - Togo : le général Germanos de retour ?

Condamné à Paris en 2010 pour détention d'images pédopornographiques, le général français Raymond Germanos a récemment séjourné au Cameroun où il a[...]

"La trinité bantoue" : Max Lobe chez les Helvètes

En suivant les tribulations d'un sympathique antihéros, le jeune auteur camerounais Max Lobe ausculte avec empathie la société suisse... et son propre pays d'origine.[...]

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Selon une étude américaine réalisée au Cameroun, le virus nipah a déjà infecté de nombreuses personnes en Afrique. Jusque là seulement observé en Asie, il est[...]

Cameroun - Épervier : Gervais Mendo Ze, fric et frasques

Limogé il y a neuf ans, l'ex-directeur de la Radiotélévision du Cameroun a été arrêté. Rattrapé par l'opération anticorruption Épervier.[...]

CAN 2015 : Sénégal, Afrique du Sud, Cameroun, Zambie, Burkina et Gabon qualifiés

Le Sénégal d'Alain Giresse, l'Afrique du Sud, le Cameroun, la Zambie, le Burkina Faso et le Gabon se sont qualifiés samedi pour la CAN 2015, lors de l'avant-dernière journée des [...]

Cameroun : l'affaire Yen Eyoum rebondit

L'affaire Lydienne Yen Eyoum va-t-elle rebondir en France, alors que l'avocate franco-camerounaise a été condamnée à vingt-cinq ans de prison au Cameroun en septembre ? C'est en tout cas le souhait de[...]

Boko Haram a mené des attaques simultanées au Cameroun, faisant au moins 3 morts

Le 9 novembre, Boko Hara a mené plusieurs attaques dans des villes du Nord-Cameroun. Les violences ne cessent d'augmenter à la frontière entre le Nigeria, pays d'origine de la secte islamiste, et son voisin [...]

Cameroun - Nigeria : dans la lutte contre Boko Haram, qui poursuit qui ?

Dans la lutte contre Boko haram, l'heure n'est pas à la franche coopération entre le Nigeria et le Cameroun. La délicate question du droit de poursuite sur le territoire du voisin échauffe en[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces