Extension Factory Builder
26/10/2012 à 11:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Docteur Denis Mukwege revenait tout juste d’un voyage à Bruxelles. Le Docteur Denis Mukwege revenait tout juste d’un voyage à Bruxelles. © AFP

Le docteur Denis Mukwege, directeur de l’hôpital de Panzi à Bukavu, a été agressé par des hommes armés à son domicile de la capitale de la province du Sud-Kivu, jeudi 25 octobre dans la soirée.

Ses prises de position contre la guerre dans l‘est de la RDC et ses critiques répétées à l'encontre des groupes armés qui y font régner la terreur ont-elles failli coûter la vie au docteur Denis Mukwege, directeur de l’hôpital de Panzi ? Celui-ci a été agressé par des hommes armés à son domicile de Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu, jeudi 25 octobre dans la soirée, selon plusieurs ONG opérant dans le secteur.

L’information a été confirmée à Jeune Afrique par le ministre congolais de la Communication et des médias, Lambert Mende, qui dit regretter l’agression « d’une personnalité très respectée au Kivu et dans le pays, qui n’a jamais cessé de dénoncer les violences sexuelles ». Et de pointer du doigt les groupes armés actifs dans la région, en dénonçant les auteurs de « ce terrorisme urbain qui tente de mettre la pression sur le gouvernement et la communauté internationale ».

« On ne sait pas encore qui a fait ça. Je lui ai parlé la semaine dernière au téléphone, et il m’avait confié être confronté à de plus en plus de menaces indirectes », raconte Maria Bard, membre de l’ONG suédoise PMU-Interlife qui travaille régulièrement avec ce gynécologue de renom.

Un agent de sécurité tué

Les agresseurs, qui ne portaient pas d’uniformes, se sont introduits dans la maison du docteur alors qu’il était absent, rapporte l'ONG. Quand une heure et demie plus tard, celui-ci est arrivé chez lui, un des hommes armés a tenté de le forcer à sortir de son véhicule. Un agent de sécurité posté devant la demeure du docteur a alors tenté d’intervenir, mais le gardien a été abattu d’un coup de feu tiré à bout portant. Les assaillants ont ensuite visé Denis Mukwege, sans parvenir à l’atteindre.

Le médecin ne devrait son salut qu’à la mobilisation des habitants du quartier qui se sont portés à son secours alors qu'il avait été brièvement ligoté par les assaillants, précise Colette Braeckman dans Le Soir. Les hommes en armes, dont l'identité n'est pour le moment pas connue, ont ensuite pris la fuite.

Le docteur Denis Mukwege, lauréat du Prix Roi Baudouin (Belgique) pour le développement en 2011, revenait tout juste d’un voyage à Bruxelles. Il a également reçu le prix Olof-Palme et celui des droits de l’homme des Nations unies en 2008.

____

Vincent Duhem (@vincentduhem)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

CAN 2015 : Ibenge et Le Roy se renvoient la balle avant le quart de finale RDC - Congo

CAN 2015 : Ibenge et Le Roy se renvoient la balle avant le quart de finale RDC - Congo

"Le favori, c'est l'autre ! ". Florent Ibenge et Claude Le Roy évoquent pour "Jeune Afrique" le derby qui opposera, samedi 31 janvier à Bata, la RDC et le Congo lors d'un quart de finale de CAN a[...]

Interactif : où doit-on payer le plus cher en Afrique pour être candidat à la présidentielle ?

Dans la réforme électorale engagée en RDC, la caution exigée pour prendre part à la présidentielle a été revue à la hausse. Une démarche très[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union[...]

Internet, mobiles, SMS : quand nos États misent sur la censure

En réponse aux dernières manifestations en RDC, le gouvernement congolais a censuré Internet et SMS. Un classique : avant lui, de nombreux gouvernements du continent avait utilisé le même[...]

L'armée congolaise lance la traque des FDLR dans l'est de la RDC

L'état-major de l'armée congolaise a annoncé jeudi le début des opérations militaires contre les combattants des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR). Une traque qui[...]

RDC : et maintenant, le recensement ?

Compter les habitants du pays avant de les appeler aux urnes ? Le projet, titanesque, menaçait le respect du calendrier électoral. Les autorités ont fait machine arrière, mais un recensement demeure[...]

RDC : Katumbi le frondeur

Rien ne va plus entre le président et le gouverneur du Katanga. Après avoir mis en garde Joseph Kabila contre la tentation d'un troisième mandat, Moïse Katumbi se prépare à des[...]

CAN 2015 : "Les gens ont fêté la qualification à Kinshasa mais l'ambiance est encore tendue"

La qualification de la RDC en quarts de finale de la CAN 2015 a apporté un peu de joie aux Congolais après les heurts violents des derniers jours à Kinshasa. Témoignages. [...]

RDC : l'opposition exige la publication d'un calendrier global des prochaines élections

La loi électorale n'est pas encore promulguée, et n'est donc pas encore en vigueur, mais l'opposition a d'ores et déjà exigé mardi la publication d'un calendrier global des scrutins à[...]

RDC - Manifestants tués à Kinshasa : le général Kanyama, responsable ou irréprochable ?

À Kinshasa, des heurts meurtriers avaient éclaté entre policiers et manifestants lors de récentes protestations contre le projet de loi électorale. Le général Célestin[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121026112104 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121026112104 from 172.16.0.100