Extension Factory Builder
26/10/2012 à 11:35
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le Docteur Denis Mukwege revenait tout juste d’un voyage à Bruxelles. Le Docteur Denis Mukwege revenait tout juste d’un voyage à Bruxelles. © AFP

Le docteur Denis Mukwege, directeur de l’hôpital de Panzi à Bukavu, a été agressé par des hommes armés à son domicile de la capitale de la province du Sud-Kivu, jeudi 25 octobre dans la soirée.

Ses prises de position contre la guerre dans l‘est de la RDC et ses critiques répétées à l'encontre des groupes armés qui y font régner la terreur ont-elles failli coûter la vie au docteur Denis Mukwege, directeur de l’hôpital de Panzi ? Celui-ci a été agressé par des hommes armés à son domicile de Bukavu, capitale de la province du Sud-Kivu, jeudi 25 octobre dans la soirée, selon plusieurs ONG opérant dans le secteur.

L’information a été confirmée à Jeune Afrique par le ministre congolais de la Communication et des médias, Lambert Mende, qui dit regretter l’agression « d’une personnalité très respectée au Kivu et dans le pays, qui n’a jamais cessé de dénoncer les violences sexuelles ». Et de pointer du doigt les groupes armés actifs dans la région, en dénonçant les auteurs de « ce terrorisme urbain qui tente de mettre la pression sur le gouvernement et la communauté internationale ».

« On ne sait pas encore qui a fait ça. Je lui ai parlé la semaine dernière au téléphone, et il m’avait confié être confronté à de plus en plus de menaces indirectes », raconte Maria Bard, membre de l’ONG suédoise PMU-Interlife qui travaille régulièrement avec ce gynécologue de renom.

Un agent de sécurité tué

Les agresseurs, qui ne portaient pas d’uniformes, se sont introduits dans la maison du docteur alors qu’il était absent, rapporte l'ONG. Quand une heure et demie plus tard, celui-ci est arrivé chez lui, un des hommes armés a tenté de le forcer à sortir de son véhicule. Un agent de sécurité posté devant la demeure du docteur a alors tenté d’intervenir, mais le gardien a été abattu d’un coup de feu tiré à bout portant. Les assaillants ont ensuite visé Denis Mukwege, sans parvenir à l’atteindre.

Le médecin ne devrait son salut qu’à la mobilisation des habitants du quartier qui se sont portés à son secours alors qu'il avait été brièvement ligoté par les assaillants, précise Colette Braeckman dans Le Soir. Les hommes en armes, dont l'identité n'est pour le moment pas connue, ont ensuite pris la fuite.

Le docteur Denis Mukwege, lauréat du Prix Roi Baudouin (Belgique) pour le développement en 2011, revenait tout juste d’un voyage à Bruxelles. Il a également reçu le prix Olof-Palme et celui des droits de l’homme des Nations unies en 2008.

____

Vincent Duhem (@vincentduhem)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

'Tram 83' : le Fiston des lettres congolaises...

"Tram 83" : le Fiston des lettres congolaises...

Il rêvait de devenir V.-Y. Mudimbe ou Pius Ngandu Nkashama. Mais il a fini par dessiner sa propre voie. À 33 ans, Fiston Mwanza Mujila signe un premier roman très prometteur, Tram 83.[...]

Diaporama : les 15 leaders religieux africains les plus influents

Qu'ils soient animistes, chrétiens ou musulmans, les leaders religieux du continent possèdent souvent une influence considérable sur les plans politique et économique. Connaissez vous les plus[...]

Carte interactive : où et quand se tiennent les élections de 2015 en Afrique

Du Nigeria au Burundi en passant par la Côte d'Ivoire et la Centrafrique, les élections présidentielles, législatives et locales sont nombreuses en 2015 sur le continent africain. "Jeune[...]

RDC : qui est responsable de la mort de Mamadou Ndala ?

Près de neuf mois jour pour jour après les faits, le procès des accusés du meurtre du colonel congolais Mamadou Ndala s'est ouvert mercredi devant la cour opérationnelle militaire du[...]

Séance académique

Un après-midi de septembre, quelque part à Kinshasa, une école supérieure de commerce est en effervescence. La raison en est simple : des étudiants doivent défendre leur travail[...]

RDC : manifestation contre la modification de la Constitution

Plus de deux mille personnes ont manifesté, samedi matin, à Kinshasa, contre l'intention prêtée au président Joseph Kabila de modifier la Constitution pour se maintenir au pouvoir.[...]

RDC : Joseph Kabila "réaffirme la tenue des élections conformément au calendrier arrêté"

Les élections en RDC se tiendront conformément au calendrier prévu. C'est ce qu'a affirmé Joseph Kabila jeudi aux Nations unies.[...]

RDC - Kimwaki (TP Mazembe) : "Ne pas laisser Sétif respirer"

Même s’il conserve toutes ses chances de disputer la finale de la Ligue des champions, le TP Mazembe, battu (1-2) par les Algériens de Sétif le 20 septembre, n’est pas forcément en[...]

RDC : l'AS Vita Club monte en puissance face au TP Mazembe

L’AS Vita Club, vainqueur de Sfax (2-1) le 21 septembre en demi-finale aller de la Ligue des champions, ne dispose pas des mêmes moyens que le TP Mazembe, son grand rival de Lubumbashi. Alors qu’une finale[...]

Évolution d'Ebola en RDC : Kinshasa et l'OMS ne parlent pas le même langage

Alors que les autorités congolaises affirment que l'épidémie est "en bonne voie d'être maîtrisée", l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a estimé mardi qu'il[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers