Extension Factory Builder
26/10/2012 à 09:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Christopher Ross, le 19 mars 2010 à Rabat. Christopher Ross, le 19 mars 2010 à Rabat. © AFP

L'émissaire spécial de l'ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, arrivera en fin de semaine au Maroc pour de nouvelles négociations. Désavoué par les Marocains en mai, il avait conservé la confiance de Ban Ki Moon.

Rabat lui avait retiré sa confiance en mai. Indifférent aux pressions marocaines, Ban Ki Moon l'avait maintenu à son poste. Christopher Ross, l'émissaire spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, arrivera en fin de semaine au Maroc pour de nouvelles négociations.

La visite de M. Ross « s'inscrit dans le cadre des efforts déployés pour relancer le processus politique visant à trouver une solution politique définitive et consensuelle au différend régional autour du Sahara », a indiqué jeudi le ministère marocain des Affaires étrangères dans un communiqué.

L'ONU avait annoncé il y a une semaine que l'émissaire onusien se rendrait « en Afrique du nord et en Europe du 27 octobre au 15 novembre ». Il procédera à « un échange de vues avec des interlocuteurs-clés » afin de tenter de progresser vers « une solution politique mutuellement acceptable assurant l'auto-détermination du peuple du Sahara occidental », avait ajouté l'ONU. Il remettra un rapport au Conseil de sécurité à son retour.

Droits de l'Homme

Le Maroc avait désavoué Christopher Ross en mai, après une résolution du Conseil qui critiquait le comportement de Rabat envers les Casques bleus dans la région et demandait à Rabat « d'améliorer la situation des droits de l'homme » au Sahara occidental. M. Ban avait maintenu sa confiance à son émissaire et indiqué en août au roi du Maroc Mohammed VI qu'il n'entendait pas changer les termes de sa médiation.

Dans un entretien au quotidien Le Soir Echos, le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Youssef Amrani, a de son côté affirmé que le Maroc demeurait « engagé de bonne foi » à négocier « à partir de l'initiative d'autonomie que la communauté internationale qualifie de sérieuse, crédible et réaliste ».

Le Sahara occidental est une ex-colonie espagnole contrôlée par le Maroc. Rabat lui propose une large autonomie sous sa souveraineté. Les indépendantistes du Polisario rejettent ce plan et militent pour « le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination » via un référendum. Plusieurs sessions de pourparlers informels entre Maroc et Polisario, menées sous l'égide de l'ONU, n'ont pas permis jusque-là de progresser sur le fond.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc - Minurso : Bolduc en stand-by

Maroc - Minurso : Bolduc en stand-by

La nomination de la Canadienne Kim Bolduc à la tête de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso) n'est toujours pas validée par Rabat.[...]

Les chômeurs marocains bientôt indemnisés

C'est une première dans le royaume. Les chômeurs vont être indemnisés à partir du mois de décembre grâce à la nouvelle indemnité pour perte d'emploi (IPE).[...]

Maroc - Driss El Yazami : "Les pays du Sud deviennent des acteurs à part entière des droits de l'homme"

Le Maroc accueille du 27 au 30 novembre à Marrakech la deuxième édition du Forum mondial des droits de l'homme. Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) et[...]

Jumia lève 120 millions d'euros

 En perte, le jeune site de commerce en ligne panafricain se renfloue auprès de ses actionnaires, dont MTN et Millicom, pour poursuivre sa croissance intensive.[...]

Le Maroc hôte du deuxième Forum mondial des droits de l'homme

Du 27 au 30 novembre, le Maroc organise le Forum mondial des droits de l'homme. Un événement chargé de symboles pour un pays qui sort d'un passé marqué par de nombreuses violations des droits[...]

Football : les fédérations d'Afrique australe boudent le Maroc

Dans un communiqué publié le 22 novembre, les fédérations d'Afrique australe expliquent qu'elles déclinent l'invitation de Rabat à venir assister, en décembre, à la Coupe du[...]

Entrepreneuriat : le prochain GES aura lieu en Afrique subsaharienne

 Organisée à Marrakech du 19 au 21 novembre, la cinquième édition du GES a connu un franc succès. Plus de 6000 participants ont pris part à l'événement, qui reviendra[...]

Maroc : CGI entame sa sortie de la Bourse de Casa

Le holding CDG Développement vient de déposer un projet d'offre publique de retrait sur les titres CGI. L'autorité de marché a dix jours pour statuer sur le projet. Les premiers détails d'une[...]

Maroc : le corps du délit

En se mettant elles-mêmes en scène, de jeunes artistes marocaines bousculent les stéréotypes liés au statut de la femme. Issues d'une génération décomplexée par[...]

État islamique : Fatiha Mejjati, la veuve noire

Les combattants marocains de l'État islamique (EI) ont leur star. Son nom : Fatiha Mejjati, veuve de Karim Mejjati, membre d'Al-Qaïda tombé en Arabie saoudite en avril 2005. Véritable[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces