Extension Factory Builder
26/10/2012 à 09:31
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Christopher Ross, le 19 mars 2010 à Rabat. Christopher Ross, le 19 mars 2010 à Rabat. © AFP

L'émissaire spécial de l'ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, arrivera en fin de semaine au Maroc pour de nouvelles négociations. Désavoué par les Marocains en mai, il avait conservé la confiance de Ban Ki Moon.

Rabat lui avait retiré sa confiance en mai. Indifférent aux pressions marocaines, Ban Ki Moon l'avait maintenu à son poste. Christopher Ross, l'émissaire spécial du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, arrivera en fin de semaine au Maroc pour de nouvelles négociations.

La visite de M. Ross « s'inscrit dans le cadre des efforts déployés pour relancer le processus politique visant à trouver une solution politique définitive et consensuelle au différend régional autour du Sahara », a indiqué jeudi le ministère marocain des Affaires étrangères dans un communiqué.

L'ONU avait annoncé il y a une semaine que l'émissaire onusien se rendrait « en Afrique du nord et en Europe du 27 octobre au 15 novembre ». Il procédera à « un échange de vues avec des interlocuteurs-clés » afin de tenter de progresser vers « une solution politique mutuellement acceptable assurant l'auto-détermination du peuple du Sahara occidental », avait ajouté l'ONU. Il remettra un rapport au Conseil de sécurité à son retour.

Droits de l'Homme

Le Maroc avait désavoué Christopher Ross en mai, après une résolution du Conseil qui critiquait le comportement de Rabat envers les Casques bleus dans la région et demandait à Rabat « d'améliorer la situation des droits de l'homme » au Sahara occidental. M. Ban avait maintenu sa confiance à son émissaire et indiqué en août au roi du Maroc Mohammed VI qu'il n'entendait pas changer les termes de sa médiation.

Dans un entretien au quotidien Le Soir Echos, le ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Youssef Amrani, a de son côté affirmé que le Maroc demeurait « engagé de bonne foi » à négocier « à partir de l'initiative d'autonomie que la communauté internationale qualifie de sérieuse, crédible et réaliste ».

Le Sahara occidental est une ex-colonie espagnole contrôlée par le Maroc. Rabat lui propose une large autonomie sous sa souveraineté. Les indépendantistes du Polisario rejettent ce plan et militent pour « le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination » via un référendum. Plusieurs sessions de pourparlers informels entre Maroc et Polisario, menées sous l'égide de l'ONU, n'ont pas permis jusque-là de progresser sur le fond.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Najat Vallaud-Belkacem : Bulldozer de charme

Najat Vallaud-Belkacem : Bulldozer de charme

Depuis son arrivée au ministère de l'Éducation nationale, cette icône de la gauche d'origine marocaine suscite la haine de l'extrême droite. Mais Najat Vallaud-Belkacem n'en a cure : elle e[...]

Algérie - Maroc : le grand gâchis

Pour les cinq pays du Maghreb, le manque à gagner lié à l'absence d'intégration régionale est estimé à 7,5 milliards d'euros par an.[...]

Sciences humaines : explorer le Maghreb dans les pas de Driss Mansouri

Regroupant des articles de spécialistes reconnus, un ouvrage rend hommage au chercheur marocain Driss Mansouri.[...]

Afrique - France : Richard Attias, de Libreville à Marbella

Le publicitaire et homme d'affaires franco-marocain Richard Attias cultive ses réseaux au Congo comme au Gabon. On l'a vu ces dernières semaines non seulement à Libreville et à Marbella, lieu de[...]

Maroc : il se fait passer pour le roi... et prend trois ans de prison ferme

Un Marocain âgé de 30 ans a été condamné, lundi, à trois ans de prison ferme pour s’être fait passer pour le roi Mohammed VI, a indiqué une ONG locale.[...]

Maroc : saisie record de 226 kg de cocaïne pure

Les forces de sécurité marocaines ont saisi, dans la nuit du 4 au 5 septembre, une quantité record de 226 kilogrammes de cocaïne pure entre Agadir et Marrakech, soit plus d'une tonne de cocaïne de[...]

Exit l'alcool chez Marjane, au Maroc

 Le leader marocain de la grande distribution, Marjane, a fauit disparaître l'alcool de ses rayons. Décryptage.[...]

Algérie - Maroc : une relation désespérément bornée

Tranchées d'un côté, clôture de l'autre. Alors que le fossé entre les deux voisins ne cesse de se creuser, J.A. a enquêté, vingt ans après la fermeture de la[...]

Côté algérien : "Les Marocains ont le kif, nous avons le karkoubi !"

Depuis le 4 août, les douanes ont renforcé leurs contrôles. Pour le plus grand malheur des trafiquants, mais aussi des commerçants et transporteurs qui n'ont rien à se reprocher.[...]

Côté marocain : "Les Algériens tirent à vue sur nos mulets"

Dans la région de l'Oriental, de nombreux habitants sont devenus experts en contrebande. Les autres dénoncent une séparation absurde qui a coupé liens familiaux et commerciaux.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex