Extension Factory Builder
25/10/2012 à 18:36
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un musulman en prière dans une mosquée de France. Un musulman en prière dans une mosquée de France. © AFP

D’après un sondage publié par le quotidien "Le Figaro", le 25 octobre, 60% des Français estiment que l’influence et la visibilité de l’islam sont "trop importantes" dans leur pays. Ils étaient 55% il y a deux ans.

À force, les déclarations islamophobes sur la viande halal, les prières de rue, le racisme anti-Blanc ou encore « les pains au chocolat », (voir article du journal Le Monde) finissent par avoir leur petit effet. Selon un sondage Ifop, publié jeudi 25 octobre par le quotidien Le Figaro, six Français sur dix considèrent que l’islam a une influence « trop importante » dans leur pays.

D’après l’étude, menée auprès d’un échantillon de 1736 personnes majeures représentatives de la société française, 43 % considèrent que l’islam est une « menace » pour l’identité nationale. Seuls 17 % - soit moins d’un Français sur cinq – perçoivent cette religion comme un « facteur d’enrichissement culturel ».

Autre chiffre marquant, 68 % des sondés expliquent les difficultés d’intégration des musulmans par leur « refus de s’intégrer à la société française ». « Notre sondage démontre une évolution qui va dans le sens d'un durcissement supplémentaire des Français vis-à-vis de cette religion et d'une perception négative renforcée de l'islam », indique dans Le Figaro Jérôme Fourquet, directeur du département opinion de l'IFOP.

"Fanatisme" et "soumission"

Globalement, les Français interrogés ont une vision (très) négative de l’islam. Ainsi, les trois mots qui caractérisent le mieux cette religion sont, selon eux, « rejet des valeurs occidentales », « fanatisme » et « soumission »… Des termes comme « tolérance », « justice » et « liberté » étaient pourtant proposés dans le questionnaire.

Enfin, les Français expriment aussi une opposition plus marquée aux symboles extérieurs de l’islam. 43 % des sondés se prononcent contre la construction de mosquées (par rapport à 39 % en 2010) et 63 % se disent contre le port du voile ou du foulard dans la rue (contre 59 % en 2010).

___

Benjamin Roger (@benja_roger)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

Banque mondiale : Makhtar Diop reprend son poste de vice-président Afrique

 Écarté de son poste de vice-président Afrique de la Banque mondiale début octobre, l'économiste sénégalais, à qui l'on prêtait l'intention de briguer la pré[...]

Réfugiés africains pour audimat européen

Dans un camp de réfugiés du Darfour, la chaîne Arte tourne un documentaire bimédia "à jouer". Instrumentalisation de la détresse pour une courbe d’audience ? Ou[...]

Malick Ndiaye, le gourou à six cordes

À la tête du label ThinkZik ! depuis quinze ans, le mystérieux et exigeant producteur d'Imany et de Faada Freddy attend plus de la musique africaine.[...]

Art contemporain : rififi autour du prix Orisha

Décerné le 2 octobre à Paris au Béninois Kifouli Dossou, le premier prix Orisha pour l'art contemporain africain a suscité l'agacement de plusieurs artistes et commissaires.[...]

Algérie : des juges d'instruction français vont enquêter sur l'assassinat d'Hervé Gourdel

Des juges d'instruction français vont enquêter sur l'enlèvement et l'assassinat d'Hervé Gourdel, a-t-on appris vendredi de source judiciaire.[...]

Areva : Luc Oursel pas vraiment parti

En dépit du départ inattendu de Luc Oursel, pour des raisons thérapeutiques et son remplacement par son numéro deux Philippe Knoche le 22 octobre, l'organigramme d'Areva reste inchangé[...]

Ebola - Dr Eric Leroy : "L'épidémie continue d'évoluer dans le mauvais sens"

Le Dr Éric Leroy est l'un des plus grand spécialistes du virus Ebola. Selon lui, l'épidémie ne sera pas endiguée avant plusieurs mois. Interview.[...]

Brésil : Dilma Rousseff, surprise du chef

Les sondages la donnaient battue au second tour de la présidentielle par la socialiste Marina Silva. Ils se sont lourdement trompés. Avec 41,6 % des suffrages au premier, Dilma Rousseff est bien [...]

Un Michel peut en cacher un autre

Le nouveau Premier ministre se prénomme Charles et n'a que 38 ans. Mais il a de qui tenir. Louis, son père, est un vieux briscard de la politique locale. Et de la "Belgafrique".[...]

Terrorisme : le Maroc demande à la France de retirer son appel à la vigilance

Pour le ministre marocain de l'Intérieur, Mohamed Hassad, la présence du Maroc dans une liste de 40 pays dans lesquels la France appelle ses ressortissants à une vigilance renforcée "est[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers