Extension Factory Builder
25/10/2012 à 18:22
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chef du gouvernement congolais, Augustin Matata Ponyo. Le chef du gouvernement congolais, Augustin Matata Ponyo. © Baudouin Mouanda pour J.A

Le Premier ministre congolais Augustin Matata Ponyo poursuit sa tournée en Europe. Après la Belgique en début de semaine, le chef du gouvernement était en Allemagne, mercredi 24 et jeudi 25 octobre. Objectif : rassurer les investisseurs européens.

Opération séduction en Europe pour le Premier ministre congolais Augustin Matata Ponyo. Après la Belgique en début de semaine, le chef du gouvernement était à Berlin, mercredi 24 et jeudi 25 octobre, où il a rencontré les ministres allemands des Affaires étrangères et du Développement, ainsi qu’un conseiller diplomatique de la chancelière Angela Merkel.

Le Premier ministre congolais était accompagné de Thryphon Kin-Kiey Mulumba et Justin Kalumba Mwana Ngongo  (respectivement ministre des Télécommunications, et des Transports), de l'ambassadeur itinérant du chef de l'État, Séraphin Ngwej, et d’hommes d’affaires congolais. « Nous avons également rencontré des parlementaires, des hommes d’affaires, des industriels et des diplomates », a précisé à Jeune Afrique Thryphon Kin-Kiey Mulumba. À Bruxelles, le Premier ministre a eu un entretien avec le ministre des Affaires étrangères Didier Reynders et des opérateurs économiques belges, avant d’être reçu par son homologue belge, Elio Di Rupo, qu’il a invité à Kinshasa pour une visite officielle. Matata Ponyo a profité de cette escale pour rencontrer le président du Conseil européen Herman Van Rompuy.

Rassurer les investisseur

Après un sommet de la Francophonie plutôt bien maîtrisé, ces deux étapes européennes étaient pour Matata Ponyo l’occasion d’expliquer l’action de son gouvernement et de « faire entendre la voix du Congo ». Quelques jours après la publication de la dixième édition du rapport « Doing Business », qui a vu la RDC chuter au 181e rang, le chef de l’exécutif a tenté de rassurer les investisseurs européens. « On est en train de remettre l’économie sur la trajectoire des fondamentaux », a-t-il assuré à l’occasion d’un déjeuner-débat organisé par la Chambre de commerce, de l'industrie et de l'agriculture et le Cercle Royal Africain.

« Nous voulons montrer que le climat des Affaires a changé, que des réformes ont été faites. Le taux de croissance n’a jamais été aussi haut. Il est temps que les investisseurs reviennent au Congo », précise Thryphon Kin-Kiey Mulumba.

Lors de son entretien avec Elio Di Rupo, le chef du gouvernement a proposé la création d’une commission bilatérale sur les questions économiques. « Je suis particulièrement favorable à l'idée de mettre en place une commission entre nos deux pays qui traiterait de ces matières économiques, des réformes dans tous les domaines - financier et économique - mais également du climat d'investissements pour les entreprises », a réagi le Premier ministre.

La situation dans l’Est du pays, une semaine après l'élection du Rwanda au poste de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies, a également été abordée. « L’entrée du Rwanda au Conseil de sécurité nous pose un problème », explique le ministre des télécommunications. De son côté, Herman Van Rompuy a fait savoir qu'il réitérait « la solidarité de l’UE envers la RDC en ce qui concerne le respect de son intégrité territoriale et souligne l’urgence que toute aide extérieure au M23 et autres groupes armés cesse sans délai ».

La visite d'Augustin Matata Ponyo en Europe prendra fin mardi 30 octobre après une dernière escale à Bruxelles.

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : le docteur Mukwege lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

RDC : le docteur Mukwege lauréat du prix Sakharov du Parlement européen

Le docteur congolais Denis Mukwege s'est vu décerner mardi le Prix Sakharov 2014 pour son travail auprès des femmes victimes de violences sexuelles dans les conflits armés de l'est de la RDC.[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers