Extension Factory Builder
25/10/2012 à 12:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le contrat de Denis Lavagne court théoriquement jusqu'au 31 octobre. Le contrat de Denis Lavagne court théoriquement jusqu'au 31 octobre. © AFP

Exclusif. Denis Lavagne a décidé de saisir la Fifa pour contester sa "suspension" de son poste de sélectionneur des Lions indomptables du Cameroun, annoncée le 14 septembre dernier. Raison invoquée : "une rupture anticipée de contrat sans motif".

L’histoire entre Denis Lavagne et son futur ex-employeur, le Cameroun, est loin d’être terminée. Suspendu le 14 septembre, quelques jours après une défaite au Cap Vert (0-2) en qualifications pour la CAN 2013, le contrat du technicien français s’achèvera officiellement le 31 octobre prochain. Mais Lavagne est bien décidé à ne pas en rester là. Par l’intermédiaire de son avocat, il a en effet décidé de saisir la Fifa pour rupture anticipée de son contrat, aux torts de la partie adverse.

« Une rupture sans motif », a expliqué l'avocat. L’ancien entraîneur du Cotonsport Garoua va également demander des dommages et intérêts. Le courrier devrait arriver à Zurich à la fin de la semaine. Lavagne réclame aussi la prime de victoire face au Cap-Vert lors du match retour, le 14 octobre dernier (2-1).

Contacté par Jeune Afrique, Denis Lavagne a expliqué les raisons de son action. « Je devais au départ signer, le 27 octobre 2011, pour un contrat de deux ans. Les choses ont traîné pendant plusieurs mois et, au final, sous la pression, je n’ai signé un contrat que d’un an devant s’achever le 31 octobre 2012. Dans ce contrat, on me demandait par exemple de qualifier le Cameroun pour la phase finale de la Coupe du Monde 2014 au Brésil, sachant que les qualifications se terminent en 2013. Allez comprendre », ironise Lavagne, remplacé depuis par Jean-Paul Akono.

Aucune notification

Le nouveau sélectionneur a également exigé la prime de victoire promise en cas de succès face au Cap-Vert. Soit, selon nos informations, quelque 12 000 euros. « Puisque je suis sous contrat jusqu’au 31 octobre, j’estime y avoir droit. Et à ce jour, je n’ai reçu aucune notification concernant la suspension de mon contrat. J’ai tout appris par la presse. J’ai simplement pu constater que c’est Akono qui avait fait l’équipe, dirigé les entraînements et la sélection lors du match retour contre les Capverdiens. » L’interview accordée par Lavagne à Jeune Afrique, le 15 octobre dernier, avait déjà beaucoup fait réagir au Cameroun. Affaire à suivre…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

Boko Haram : intervention tchadienne, présence française et métastases

La lutte contre Boko Haram est LE sujet du sommet des chefs d'État et gouvernement de l'Union africaine qui se tient du 30 au 31 janvier à Addis-Abeba. Dernières nouvelles du front.[...]

Goodluck, IBK, Kabila... Les grands absents du sommet de l'UA

Ils sont restés chez eux, trop occupés par leurs affaires internes. Plusieurs poids lourds du continent ne seront pas sur la photo de famille du 24e sommet des chefs d'État et de gouvernement de l'Union[...]

CAN 2015 : la Côte d'Ivoire qualifiée, tirage au sort entre la Guinée et le Mali !

La Côte d'Ivoire s'est qualifiée pour les quarts de finale en battant le Cameroun mercredi (1-0), mais dans l'autre match du groupe D la Guinée et le Mali ont encore fait un nul (1-1) et seront[...]

Cameroun-Côte d'Ivoire : Hervé Renard et Volker Finker, deux entraîneurs sous pression

Avant le choc décisif pour la qualification en quarts de finale entre le Cameroun et la Côte d'Ivoire à 19 heures ce mercredi, Hervé Renard et Volker Finke sont dos au mur. Zoom sur leur[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant[...]

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le[...]

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui[...]

CAN 2015 : L'égalité parfaite entre le Cameroun, la Guinée et les autres

Après le match nul entre le Cameroun et la Guinée dimanche 24 janvier à Malabo (1-1), toutes les équipes du groupe D sont à égalité parfaite. Il n'y a plus de favori avant la[...]

Cameroun : Reportage sur la route de la mort

Les caméras de Réussite, émission économique mensuelle diffusée sur Canal+ Ouest et Centre, vous font découvrir la route Douala-Yaoundé, essentielle pour l'économie du pays[...]

Terrorisme au Cameroun : Paris peut faire plus, Yaoundé en est persuadé

Le Cameroun se sent bien seul dans la guerre contre les jihadistes et attend de la France qu'elle s'implique davantage.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121025121115 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121025121115 from 172.16.0.100