Extension Factory Builder
25/10/2012 à 12:28
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le contrat de Denis Lavagne court théoriquement jusqu'au 31 octobre. Le contrat de Denis Lavagne court théoriquement jusqu'au 31 octobre. © AFP

Exclusif. Denis Lavagne a décidé de saisir la Fifa pour contester sa "suspension" de son poste de sélectionneur des Lions indomptables du Cameroun, annoncée le 14 septembre dernier. Raison invoquée : "une rupture anticipée de contrat sans motif".

L’histoire entre Denis Lavagne et son futur ex-employeur, le Cameroun, est loin d’être terminée. Suspendu le 14 septembre, quelques jours après une défaite au Cap Vert (0-2) en qualifications pour la CAN 2013, le contrat du technicien français s’achèvera officiellement le 31 octobre prochain. Mais Lavagne est bien décidé à ne pas en rester là. Par l’intermédiaire de son avocat, il a en effet décidé de saisir la Fifa pour rupture anticipée de son contrat, aux torts de la partie adverse.

« Une rupture sans motif », a expliqué l'avocat. L’ancien entraîneur du Cotonsport Garoua va également demander des dommages et intérêts. Le courrier devrait arriver à Zurich à la fin de la semaine. Lavagne réclame aussi la prime de victoire face au Cap-Vert lors du match retour, le 14 octobre dernier (2-1).

Contacté par Jeune Afrique, Denis Lavagne a expliqué les raisons de son action. « Je devais au départ signer, le 27 octobre 2011, pour un contrat de deux ans. Les choses ont traîné pendant plusieurs mois et, au final, sous la pression, je n’ai signé un contrat que d’un an devant s’achever le 31 octobre 2012. Dans ce contrat, on me demandait par exemple de qualifier le Cameroun pour la phase finale de la Coupe du Monde 2014 au Brésil, sachant que les qualifications se terminent en 2013. Allez comprendre », ironise Lavagne, remplacé depuis par Jean-Paul Akono.

Aucune notification

Le nouveau sélectionneur a également exigé la prime de victoire promise en cas de succès face au Cap-Vert. Soit, selon nos informations, quelque 12 000 euros. « Puisque je suis sous contrat jusqu’au 31 octobre, j’estime y avoir droit. Et à ce jour, je n’ai reçu aucune notification concernant la suspension de mon contrat. J’ai tout appris par la presse. J’ai simplement pu constater que c’est Akono qui avait fait l’équipe, dirigé les entraînements et la sélection lors du match retour contre les Capverdiens. » L’interview accordée par Lavagne à Jeune Afrique, le 15 octobre dernier, avait déjà beaucoup fait réagir au Cameroun. Affaire à suivre…

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

Rap camerounais : 'Mboko God', de Jovi, album incontournable !

Rap camerounais : "Mboko God", de Jovi, album incontournable !

Si, comme nous, vous attendiez l'album du rappeur camerounais Jovi avec impatience, vous ne serez pas déçus. Disponible depuis le 20 mai, "Mboko God" est une réussite incontestable.[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

Football camerounais : les "stats" d'une crise historique

Trois CAN ratées, une Coupe du monde au goût amer, d'anciennes gloires qui se déchirent... Le football camerounais traverse actuellement l'une des pires périodes de son histoire. Où en est-il [...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

Rap camerounais : Tilla "La Marraine"

Impossible de passer à côté d'eux, ils illuminent la scène hip-hop camerounaise. L'un a créé son propre label, les deux autres connaissent des débuts fulgurants.[...]

Mondial 2022 au Qatar : trois hauts dirigeants du football africain nommément accusés de corruption

Au mois de juin 2014, le "Sunday Times" publiait une enquête dénonçant l'existence d'un système de pots-de-vin ayant conduit à l’attribution de la Coupe du monde de football au[...]

Rap camerounais : hip hip-hop hourra !

Les rappeurs camerounais vivent une véritable success-story. Leur recette ? Ils utilisent les langues du pays, évoquent le quotidien de leurs compatriotes et s'adressent directement à la jeunesse.[...]

Cameroun : Douala-Yaoundé par la nationale 3, l'axe du mal

La nationale 3 au Cameroun est l'une des routes les plus dangereuses au monde. Et ce ne sont pas quelques radars qui feront ralentir les chauffards.[...]

Unis pour le Cameroun : Boko Haram ? Même pas peur !

Unis pour le Cameroun, un collectif apolitique, a rassemblé plus de 20 000 personnes contre Boko Haram. Entraînant finalement dans leur mouvement le pouvoir et l'opposition[...]

Jeu vidéo : Aurion, un Fantasy à l'africaine

La société Kiro'o Games lance Aurion, un jeu vidéo entièrement conçu au pays. Séduira-t-il les marchés américain et européen ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers