Extension Factory Builder
25/10/2012 à 08:00
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Discours du président sud-africain Jacob Zuma avant le tirage au sort de la CAN 2013. Discours du président sud-africain Jacob Zuma avant le tirage au sort de la CAN 2013. © Alexander Joe

Le tirage au sort des quatre groupes qui s'affronteront lors de la phase finale de la CAN 2013 en Afrique du Sud a été réalisé à Durban, mercredi 24 octobre. Les favoris ivoiriens auront fort à faire pour confirmer leur statut face à l'Algérie ou la Tunisie.

Le Togo, qualifié in extremis, n’a pas eu de chance lors du tirage au sort des groupes de la phase finale de la CAN 2013, effectué mercredi 24 octobre au soir à Durban. La sélection entraînée par Didier Six fait figure de petit poucet face aux trois équipes qu’elle devra effacer pour se qualifier en quarts de finale, en Afrique du Sud du 19 janvier au 10 février 2013 : les deux premiers pays africains du classement Fifa, la Côte d'Ivoire (16e) et l'Algérie (24e), mais aussi la Tunisie, toujours très dangereuse lors des compétitions internationales.

Le groupe D, qui jouera à Rustenburg (nord), « est indiscutablement le plus difficile », a déclaré l'entraîneur des Éléphants de Côte d'Ivoire, le Franco-Tunisien Sabri Lamouchi. Rencontrer les Aigles de Carthage, son pays d’origine, « sera spécial évidemment, j'aurais préféré les rencontrer le plus tard possible dans la compétition », a-t-il ajouté.

Inclus dans le groupe A, le pays organisateur semble, lui, avoir été relativement épargné. Vainqueur de la CAN de 1996, l’Afrique du Sud devra cependant affronter le Maroc, en plus de l'Angola et du Cap-Vert, qui est la seule équipe de cette 29e édition du tournoi à disputer la CAN pour la première fois de son histoire (après avoir éliminé le Cameroun de Samuel Eto’o).

Le Maroc veut "rester aux affaires"

Les Bafana Bafana disputeront d’ailleurs contre cette dernière sélection le match d'ouverture à Johannesburg, avant de gagner Durban (est). « Je pense que le Maroc est un géant de l'Afrique », a commenté le coach sud-africain, Gordon Igesund. « Mais je pense que c'est un relativement bon tirage pour nous ».

« C'est un bon groupe. Difficile parce que l'Afrique du Sud est le pays hôte, mais le Maroc est de retour, et a bien l'intention de rester aux affaires », a réagi son homologue marocain, Rachid Taoussi. Dans le groupe C, les tenants du titre zambiens affronteront à Nelspruit (nord-est) les Super Eagles du Nigeria, les Étalons du Burkina Faso et les Atilopes Walya d’Éthiopie. « Nous sommes confiants », a simplement déclaré le sélectionneur de la Zambie, Hervé Renard. « Le plus important est d'atteindre les quarts de finale. Nous sommes ici pour écrire l'histoire, nous l'avons fait en 2012, alors que personne n'aurait pu dire que la Zambie allait gagner le tournoi. Nous sommes restés une petite équipe, mais nous avons su aller très loin ».

Mali et Ghana en bonne position

« C'est un bon groupe et nous devrons être prêts. Nous jouons en premier le Burkina Faso, c'est une très bonne équipe. Et évidemment le tenant du titre, la Zambie, est très bonne », a prudemment commenté le sélectionneur nigérian, Stephen Keshi.

Enfin, le groupe B sera basé à Port-Elizabeth (sud). Il opposera le Mali et le Ghana favoris par rapport au Niger et la RDC. La finale se disputera le 10 février dans le stade de Soccer City à Johannesburg, le stade qui avait accueilli la finale de la Coupe du monde 2010 remportée par l'Espagne.

(Avec AFP)

________

Les groupes de la CAN 2013 :

Groupe A

Afrique du Sud (tête de série)

Cap Vert (chapeau 4)

Maroc (chapeau 3)

Angola (chapeau 2)

Villes hôtes: Johannesburg, Durban et Port Elizabeth

Groupe B

Ghana (tête de série)

RD Congo (chapeau 4)

Niger (chapeau 3)

Mali (chapeau 2)

Villes hôtes: Port Elizabeth et Durban

Groupe C

Zambie (tête de série)

Ethiopia (chapeau 4)

Burkina Faso (chapeau 3)

Nigeria (chapeau 2)

Villes hôtes: Nelspruit et Rustenburg

Groupe D

Côte d'Ivoire (tête de série)

Togo (chapeau 4)

Algérie (chapeau 3)

Tunisie (chapeau 2)

Villes hôtes: Rustenburg et Nelspruit

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Continental

Abidjan, Kinshasa, Le Cap : trois 'spots' tendance pour sortir

Abidjan, Kinshasa, Le Cap : trois "spots" tendance pour sortir

Être riche, c'est aussi connaître les derniers lieux à la mode, là où il faut absolument se montrer. Jeune Afrique a sélectionné les trois "spots" du moment.[...]

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

À Tanger, une expédition sauvage menée par des Marocains contre des migrants à fait au moins un mort, le 29 août. Un drame qui met à nouveau en lumière le problème du racisme[...]

Jérémy Hodara : "Il ne faut pas copier la Silicon Valley"

Jérémy Hodara, co-fondateur de Africa Internet Holding, le promoteur de Jumia, Hellofood, Carmudi et Easy Taxi, entre autres, a accepté de répondre aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de[...]

Football : quand Ebola perturbe les compétitions en Afrique

Le virus Ebola, dont la progression implacable en Afrique de l'ouest effraie le monde entier, perturbe les rencontres internationales de football sur le continent, parfois délocalisées par crainte de contamination,[...]

Ces pionniers qui chamboulent le business en Afrique

Dans la production, les services ou le commerce, une nouvelle génération d'entrepreneurs a su faire bouger les lignes en s'adaptant aux réalités africaines. Un mélange de nouvelles[...]

Urbanisme : quand les architectes africains font leur révolution

Fini le tout-climatisation et les constructions grandes consommatrices d'énergie ! Place dorénavant aux bâtiments respectueux de l'environnement et des populations africaines. Du nord au sud du[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Élite africaine : l'École des riches, euh... des roches !

Cet établissement français, où une année d'internat coûte plus de 25 000 euros, accueille depuis toujours les fils et les filles de personnalités africaines. À ce tarif,[...]

Ces magnats africains qui dament le pion aux multinationales

Ils ont mis en place des services, une production et une distribution locale : une poignée d'hommes d'affaires dominent leur marché et partent à la conquête du continent.[...]

Wikipédia : Kagamé, Kabila, ADO, Sissi, Boutef... Qui détient la biographie la plus souvent modifiée ?

Les biographies Wikipédia des chefs d’État sont modifiées tous les mois, voire tous les jours. Non seulement pour ajouter de nouveaux éléments, mais aussi pour supprimer les paragraphes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex