Extension Factory Builder
24/10/2012 à 18:07
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Des soldats maliens patrouillent non loin de la frontière mauritanienne, en mai 2012. Des soldats maliens patrouillent non loin de la frontière mauritanienne, en mai 2012. © AFP

Des hommes en uniformes de l'armée malienne auraient tué plusieurs civils touaregs à Diabali (centre du Mali), rapporte l'AFP, mercredi 24 octobre, en citant des sources concordantes à Bamako, Nouakchott et Ouagadougou.

L’armée malienne a-t-elle commis une nouvelle « bavure » à Diabali (centre du Mali) ? C'est en tout cas ce qu'affirment plusieurs sources, citées par l'AFP, de Nouakchott à Ouagadougou en passant par Bamako. 

Les circonstances de la mort des Touaregs sont encore floues. Selon un témoin cité mardi par l'agence de presse en ligne mauritanienne Sahara Medias, une patrouille de l'armée malienne venant de la caserne de Diabali aurait bloqué un groupe de nomades touaregs qui se rendaient vers la Mauritanie voisine, arrêtant neuf d'entre eux. Les cadavres de quatre de ces neuf nomades auraient ensuite été retrouvés dans des véhicules de l'armée rentrant à cette même caserne, assure une source militaire citée par Sahara Medias. Les autres hommes sont portés disparus.

Précédent

Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, un responsable de la rébellion touarègue du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) a confirmé mardi l'information. D'après lui, neuf civils touaregs ont été enlevés lundi et assassinés par l'armée malienne au motif qu'ils étaient proches de la rébellion. « Les militaires les ont enlevés à 60 km au nord de Sokolo [près de Diabali, NDLR] et les ont transportés dans leur base à Diabali où ils les ont sauvagement assassinés », a affirmé Ibrahim Ag Mohamed Assaleh, à Ouagadougou où il vit.

Sahara Medias affirme que l'unité impliquée serait la même que celle qui s'était rendue coupable, le 8 septembre dans cette même région de Diabali, du massacre de sept Maliens et neuf Mauritaniens de la secte musulmane Dawa.

Sollicité à plusieurs reprises par l'AFP à Bamako, le gouvernement malien s'est pour l'instant refusé à tout commentaire sur cet incident.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Wikipédia : le classement des chefs d'État africains les plus populaires

Créé en 2001, Wikipédia s'est imposé depuis comme l'encyclopédie numérique la plus consultée au monde. Participative, elle rassemble des informations collectées par les utili[...]

Vol AH 5017 : une "chute vertigineuse de 10 000 mètres en 3 minutes"

Les images radar du contrôle aérien burkinabè révèlent que le MD-83 du vol AH 5017 d'Air Algérie a chuté en quelques minutes après avoir tenté d'éviter un orage.[...]

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9[...]

Mali : au Nord, c'est le far west

À Alger, on négocie depuis le 16 juillet, mais dans le Septentrion, on se bat. Entre l'armée, les milices et les rebelles touaregs, rien ne va plus... Seuls les jihadistes et les trafiquants[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers