Extension Factory Builder
23/10/2012 à 19:13
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Lancé en juin 2012, Kongo Connect compte déjà quelque 500 membres. Lancé en juin 2012, Kongo Connect compte déjà quelque 500 membres. © Cature d'écran/J.A.

Dans la ville de Goma, un nouveau réseau social se déploie. Kongo Connect est un site communautaire construit avec les moyens du bord par un jeune Congolais de 25 ans, Zacharie Kambale Mayani. Avec pour modèle l'incontournable Facebook.

Qui a dit qu’à Goma, capitale de Nord-Kivu, on n’entendait que des bruits de bottes ? Des groupes armés nationaux et étrangers ont, certes, élu domicile à l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Mais, quelques idées novatrices sont aussi dans l’air du temps. Telle cette initiative audacieuse d’un jeune Congolais, qui tente de dupliquer l’incontournable réseau social Facebook.

Le plagiat, loin d’être parfait, donne Kongo Connect. Son développeur, Zacharie Kambale Mayani, 25 ans, nuance : « L’interface est la même que sur Facebook, mais il y a des différences dans l’utilisation. » Si le réseau social imaginé par le jeune Gomacratien (entendez, habitant de la ville de Goma) « ressemble » au produit de Mark Zuckerberg, c’est juste pour que « les utilisateurs s’y retrouvent », justifie-t-il.

Sur Kongo connect, comme sur Facebook donc, les inscrits peuvent « ajouter » des amis, « aimer » et « partager » des liens, photos et autres contenus… « Nous travaillons actuellement sur des nouvelles fonctionnalités pour nous démarquer de Facebook, confie Zacharie Kambala Mayani. Nous pensons à la possibilité pour les utilisateurs de partager des ouvrages dans une bibliothèque en ligne, mais aussi un service de micro-crédit, d’appel vocal… » Une ambition démesurée pour un réseau social qui ne compte jusque-là que quelque 500 membres ?

La 3G dans le viseur

Pour l'instant, le site est géré depuis un cybercafé, voire via des téléphones mobiles.

Peut-être, car Kongo Connect se déploie, pour l’instant, avec les moyens du bord. Le site est géré depuis un cybercafé, voire via des téléphones mobiles. « Avoir une connexion permanente chez soi, à Goma, coûte énormément alors que le débit demeure très faible », se plaint Zacharie Kambala qui dit avoir déjà dépensé plus de 2 000 dollars américains depuis le début de l’aventure.

Ce sont des « petits boulots de gauche à droite » qui lui permettent de disposer d’un budget pour la gestion de son site, « hébergé temporairement à Londres et aux États-Unis ». En attendant que « des personnes de bonne volonté se manifestent pour appuyer l’initiative », ajoute Zacharie, confiant. D’autant qu’avec le raccordement de la RDC à la fibre optique avant la fin de l’année, comme promis par le gouvernement congolais, Kongo Connect espère bien poursuivre l’aventure en mode 3G dès 2013.

Du côté de l’équipe technique de Kongo Connect, « moins de dix personnes » gèrent le projet : quatre à Goma et trois à Kinshasa, la capitale congolaise. « Notre réseau social est encore jeune [il a été lancé officiellement au mois de juin 2012, NDLR], et nous sommes motivés, malgré toutes ces difficultés, à continuer à travailler pour son développement », persiste Zacharie Kambala que ses proches surnomment « Gates », en raison de sa passion pour l’informatique...

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC - Félix Tshisekedi : 'Je n'irai pas à la mangeoire'

RDC - Félix Tshisekedi : "Je n'irai pas à la mangeoire"

À Kinshasa, il a créé la surprise. Félix Tshisekedi a accepté le principe d'un dialogue avec le président Joseph Kabila. Il s'en explique pour "Jeune Afrique".[...]

RDC 

RDC - Ève Bazaiba (MLC) : "Je ne trahirai pas Bemba"

Elle militait aux côtés d'Étienne Tshisekedi. Puis, en 2006, elle a rejoint le leader du MLC, dont elle est désormais le bras droit et à qui elle vient de rendre visite dans sa prison de[...]

RDC - Tueries à Beni : évêques et élus de l'Est montent au créneau

Face à la persistance des tueries à Beni, des évêques officiant dans l'est de la RDC ont accusé ce weekend Kinshasa de "laisser pourrir la situation". Ils ont été rejoints[...]

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

RDC : pourquoi Kabila veut négocier avec l'opposition

Après avoir dépêché un émissaire - Kalev Mutond, le patron de l'Agence nationale de renseignements - auprès de ses opposants "radicaux" (Vital Kamerhe, les partisans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers