Extension Factory Builder
23/10/2012 à 13:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Plus de 340 000 Israéliens habitent dans des colonies en Cisjordanie occupée à 60%. Plus de 340 000 Israéliens habitent dans des colonies en Cisjordanie occupée à 60%. © Gali Tibbon/AFP

Alors que l'idée d'un État binational unique progresse dans une frange de la classe politique israélienne, un sondage publié par "Haaretz" montre qu'en cas d'annexion d'une partie de la Cisjordanie par l'État d'Israël, ses ressortissants juifs seraient en faveur d'une politique discriminatoire à l'égard de leurs compatriotes arabes. En un mot : pour l'établissement d'un régime d'apartheid.

Autant le dire tout de suite : le sondage publié par le quotidien Haaretz, mardi 23 octobre, risque de déranger beaucoup de monde. Selon l’étude, réalisée en septembre dernier par l'Institut Dialog du professeur Camil Fuchs de l'Université de Tel-Aviv, avec une marge d'erreur de 4,4%, une grande majorité des Israéliens soutiendraient l’établissement d’un régime d’apartheid entre les Juifs et les Arabes, si tout ou partie de la Cisjordanie occupée par Tel Aviv était annexée.

De fait, parmi un échantillon représentatif constitué de 503 Juifs d’Israël, interrogés par téléphone, pas moins de 59% des sondés répondent que, en cas d'annexion, les emplois dans les ministères devraient être prioritairement réservés aux Juifs. Et à la question plus générale de savoir si l’État devrait traiter ses ressortissants juifs de façon préférentielle par rapport à ses ressortissants arabes, ils restent 49% à donner une réponse positive.

L’idée d'un État binational unique faisait partie des revendications de l'OLP jusqu'aux années 1980.

Le sondage prend d’autant plus de sens que, le processus de paix étant complètement bloqué, l'option d'une annexion par Israël de tout ou partie de la Cisjordanie - déjà contrôlée à 60% par l'État hébreu - gagne du terrain dans une frange minoritaire de la classe politique israélienne. L’idée d'un État binational unique faisait d’ailleurs partie des revendications de l'OLP jusqu'aux années 1980, avant que les Palestiniens ne se mettent à réclamer un territoire totalement indépendant – et qui paraît aujourd’hui hors d’atteinte.

Pas de cohabitation

Un État bi-national aurait cependant bien du mal à voir le jour : le sondage démontre que l’opinion ne pourrait le soutenir que s'il était assorti d'un strict apartheid - politiquement injustifiable vis-à-vis des partenaires d’Israël. Qu’on en juge : toujours selon le sondage, 42% des Juifs d'Israël ne veulent pas cohabiter avec des Arabes dans un même immeuble résidentiel, ou refusent que leurs enfants fréquentent les mêmes écoles que les Arabes. Ils sont encore plus nombreux (69%) à s’exprimer en faveur d’une loi qui interdirait aux quelque 2,5 millions de Palestiniens de Cisjordanie le droit de vote en Israël, en cas d'annexion de cette région.

Dernière leçon du sondage : quelque 74% des Juifs d'Israël souhaitent qu'Israéliens et Palestiniens empruntent des routes séparées en Cisjordanie occupée. Et avant même que la question d'une éventuelle annexion ne se pose, 47% des Juifs d'Israël sont favorables au transfert d'une partie de la population arabe d'Israël (1,3 million de personnes) vers les territoires contrôlés par l'Autorité palestinienne en Cisjordanie.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Moyen-Orient

Gaza : "La guerre de vingt jours"

Nous avons senti, en juin dernier, que le Hamas, qui règne sur Gaza depuis 2007, et l'Israël de Benyamin Netanyahou - premier ministre depuis mars 2009 -, voulaient en découdre. Les décl[...]

Gaza : Égypte, Qatar, Iran, Turquie... un trafic d'influence meurtrier

Qui tire les ficelles du théâtre de la guerre ? Ultranationalistes israéliens, islamistes palestiniens, mais aussi Égypte, Qatar, Iran et même Turquie... Autant d'acteurs qui poussent leurs[...]

Gaza : entrée en vigueur d'un cessez-le-feu précaire de 72 heures

Les armes se sont tues à Gaza, vendredi matin, en théorie pour 72 heures. Le temps pour Israël et le Hamas de signer un vrai cessez-le-feu au Caire ?[...]

Palestine, Tchétchénie, Nigeria... : quand les femmes se transforment en kamikazes

Plusieurs femmes kamikazes ont commis des attentats suicides ces derniers jours dans le nord du Nigeria. Inédit dans ce pays et en Afrique, le phénomène n'est pas nouveau dans le reste du monde. De la[...]

Gaza : que peut, que doit faire l'Afrique ?

La communauté internationale semble impuissante face à l’escalade de l’opération Bordure protectrice dans la bande de Gaza. Que dit l’Afrique ? Que doit dire l’Afrique ? Que peut[...]

Dr Zouhair Lana, à Gaza : "Ce sont principalement des civils qui nous arrivent à l'hôpital Al-Shifa"

Le docteur franco-marocain originaire de Casablanca Zouhair Lana se trouve à Gaza depuis le 13 juillet. Ce chirurgien-obstétricien exerce à l’hôpital Al-Shifa, le plus grand de la ville, et[...]

Gaza : une école de l'ONU abritant des réfugiés visée, au moins 16 morts

Le bombardement d'une école de l'ONU dans la bande de Gaza a fait au moins 16 morts mercredi matin.[...]

Gaza : trois mouvements palestiniens, dont le Hamas, favorables à une trêve de 24 heures

Les trois principaux mouvements palestiniens se sont dits favorables mardi à une trêve humanitaire de 24 heures.[...]

Califat : Al-Baghdadi, un tigre de papier

Le très médiatisé État islamique est-il une nouvelle hydre, plus puissante et terrifiante qu'Al-Qaïda ne l'a jamais été ? Voire ![...]

Gaza : les bombardements israéliens redoublent d'intensité

Les bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza se sont renforcés dans la nuit de lundi à mardi. Les désaccords restent profonds sur les termes d'un accord durable entre Israël[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers