Extension Factory Builder
23/10/2012 à 11:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La frégate argentine retenue au port de Tema, près d'Accra, le 9 octobre 2012. La frégate argentine retenue au port de Tema, près d'Accra, le 9 octobre 2012. © AFP

L’Argentine a décidé, lundi 22 octobre, de contester devant les Nations unies la décision du Ghana de saisir sa frégate Libertad, retenue au port de Tema, à la demande du fonds spéculatif NML.

Le différend entre le Ghana et l’Argentine, concernant le navire école argentin retenu depuis le 2 octobre au port de Tema, s’invite sur la scène internationale. L'Argentine a décidé de porter devant l'affaire l'ONU, estimant qu'elle met en cause la politique de désendettement et de réaffirmation de sa souveraineté suivie depuis près de dix ans par le pays.

La frégate Libertad a été saisie à la demande du fonds spéculatif NML, qui réclame plus de 370 millions de dollars (283 M EUR). « Tant que je serai présidente, ils pourront nous ravir notre frégate, mais aucun fonds vautour ne pourra nous prendre notre liberté, notre souveraineté, notre dignité », a déclaré lundi 22 octobre au soir la présidente argentine Cristina Kirchner.

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est engagé dans la journée à « recourir aux bons offices de son bureau pour parler au gouvernement du Ghana et échanger des opinions sur les moyens de régler ce conflit », a déclaré à New York le chef de la diplomatie argentine Hector Timerman. Le président en exercice du Conseil de sécurité, l'ambassadeur du Guatemala Gert Rosenthal, a expliqué que « cette affaire ne menaçait pas la paix internationale », tout en rappelant que « le droit de la mer protège les navires militaires des gouvernements membres, leur donnant un statut diplomatique ».

Décision de justice

Selon l'Argentine, la décision du Ghana de retenir le navire viole les traités internationaux, alors que pour Accra il s'agit d'une décision de la justice, qui est indépendante, et invite l’Argentine à la respecter.

Si Bueno Aires prend l'affaire au sérieux c’est aussi parce que l’affaire pourrait avoir de graves conséquences sur un pays qui s'était déclarée le 23 décembre 2001 en défaut de paiement. Pour l'expert Rosendo Fraga, de l'Institut nouvelle majorité, « si les fonds vautours [qui rachètent de la dette émise par un État et affectée d'une forte décote, puis entament ensuite des démarches judiciaires pour obtenir son remboursement intégral] parvenaient à leurs fins avec la frégate, ils pourraient ensuite viser ailleurs d'autres biens de l'État argentin ».

Buenos Aires avait obtenu en 2005 que 76,15% des porteurs de titres acceptent son offre d'échange, avec une perte pour eux se situant entre 44 et 75% selon les titres. Une nouvelle offre avait permis au pays de solder 93% de sa dette, mais l'Argentine a toujours juré qu'elle ne céderait pas aux créanciers « récalcitrants ».

L’Argentine avait soldé 90% de sa dette à la suite de deux accords en 2005 et 2010, permettant aux créanciers de récupérer environ 30% de leurs biens. Certains d’entre eux, dont le fonds NML, ont pourtant décidé de poursuivre le gouvernement argentin.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Ghana

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

CAN 2015 : le Ghana renverse l'Algérie au bout du temps additionnel !

Dans un match fermé, les Black Stars ont surpris l'Algérie à la dernière seconde grâce à leur attaquant vedette Asamoah Gyan. Grâce à ce succès, le Ghana passe devant[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

CAN 2015 : Le Sénégal est renversant !

Les Lions de la Teranga ont battu le Ghana dans le premier choc du groupe C grâce à un but de Moussa Sow à la dernière seconde de jeu (2-1). Un succès mérité pour des[...]

CAN 2015 : Algérie, Cameroun, Ghana, Sénégal... 4 favoris vus par 4 spécialistes

Alors que la CAN a débuté samedi 17 janvier, "Jeune Afrique" a demandé à quatre spécialistes du football africain de livrer le nom de leur favori pour la compétition. En[...]

Football : y a-t-il un favori pour la CAN 2015 ?

La CAN 2015 est sûrement l'une des éditions les plus ouvertes de ces dernières années. Le tenant du titre, le Nigeria, n'est même pas qualifié, et depuis la domination égyptienne[...]

Architecture : David Adjaye, des murs qui rassemblent

Ce Britannique d'origine ghanéenne compte parmi les créateurs les plus influents de sa génération. Il est notamment le concepteur du futur Musée de l'histoire et de la culture[...]

Cyrille Nkontchou : "Le bilan boursier pour 2014 est plutôt positif"

 Selon les statistiques fournies à "Jeune Afrique" par Enko Capital, 2014 aura connu vingt introductions en Bourse d'entreprises africaines. Un bon chiffre, mais beaucoup de choses restent à faire,[...]

Comment Unilever veut reconquérir l'Afrique de l'Ouest

Secoué sur les marchés très concurrentiels du continent, le géant anglo-néerlandais souhaite renforcer ses positions. Sa stratégie pour rester sur le devant de la scène ?[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121023113103 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121023113103 from 172.16.0.100