Extension Factory Builder
22/10/2012 à 17:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Cheikh Béthio Thioune a été écroué le 26 avril. Cheikh Béthio Thioune a été écroué le 26 avril. © www.cheikhbethio.net

Plusieurs militants de Cheikh Béthio Thioune, qui réclamaient la libération de leur guide, ont commis des dégradations importantes dans le centre-ville de Dakar. Des manifestations ont également eu lieu devant la prison de Rebeuss, dans la capitale sénégalaise, mais aussi devant l'ambassade du Sénégal à Paris.

Des dizaines de partisans de Cheikh Béthio Thioune ont semé le trouble, lundi 22 octobre, dans le centre-ville de Dakar. Ils réclamaient la libération de leur chef religieux. Apprtenant à la confrérie des mourides, celui-ci est actuellement détenu pour complicité d'homicide. À Paris, une quarantaine de personnes ont également manifesté devant l'ambassade du Sénégal pour réclamer sa remise en liberté, provoquant de légers incidents.

À Dakar, par contre, les dégâts ont été plus nombreux. Les disciples, très excités et utilisant des bâtons, pierres ou plots de parking, ont manifesté dans plusieurs quartiers aux cris de « Libérez Béthio ! » Sur la Place de l'Indépendance (la principale du centre-ville), ils ont brisé les vitres de la plupart des véhicules et menacé des passants et de petits marchands de rue qui, dans la précipitation, ont remballé leurs marchandises pour s'enfuir.

Des membres de la police sont alors intervenus, dispersant les émeutiers à coups de gaz lacrymogène. La plupart des rideaux de fer des immeubles qui entourent la place et abritent des banques, administrations et commerces, ont été tirés. « Ce sont des fous ! » disaient plusieurs témoins de ces scènes, en parlant des disciples de Cheikh Béthio Thioune, appelés Thiantacounes.

Passage en force

Des manifestations ont également eu lieu devant la prison de Rebeuss à Dakar, où le marabout a récemment été transféré après avoir été détenu dans la prison de Thiès, ville située à 70 km à l'est de la capitale.

À Paris, selon une source de l'ambassade du Sénégal, les manifestants ont essayé dans la matinée de forcer l'entrée du bâtiment et cassé des vitres avant d'être repoussés par des forces de l'ordre appelées en renfort. Des véhicules diplomatiques, stationnés devant l'ambassade, ont eu leur pneus crevés, a ajouté cette source.

Cheikh Béthio Thioune avait été arrêté le 23 avril et placé en garde à vue à Thiès, après la mort de deux de ses disciples la veille. Ceux-ci ont été tués lors d'une rixe à Keur Samba Laobé, près de Thiès, puis inhumés en brousse.

Il a été inculpé de complicité d'homicide et écroué le 26 avril. Certains de ses proches ont également subi le même traitement dans la même affaire.

Ses disciples, qui manifestent depuis plusieurs jours à Dakar, avaient auparavant été impliqués dans des violences lors de la campagne électorale pour la présidentielle de mars 2012. Soutenu par le marabout, l'ancien président Abdoulaye Wade, avait été battu par Macky Sall.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Sénégal - Macky Sall : "Mes principaux adversaires ne sont pas Wade et consorts, ce sont les inégalités sociales"

Réformes, Wade père et fils, procès Habré, Ebola, diplomatie... Macky Sall, le chef de l'État sénégalais répond à toutes nos questions, et défend son [...]

Sénégal : pas de production pétrolière avant 2020

Le Sénégal espère produire son premier baril d'or noir en 2019-2020 à la suite de la récente découverte de pétrole au large de ses côtes, a affirmé le 15 octobre[...]

Carte interactive : ces événements menacés ou annulés à cause d'Ebola

Depuis le début de l'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, en décembre 2013, une dizaine d'événements ont été annulés sur le continent. D'autres, censés se[...]

Omar Sy : "Je ne suis pas un acteur noir"

Le comédien le plus populaire de France incarne un sans-papiers dans "Samba", le dernier film d'Éric Toledano et Olivier Nakache. Son dernier rôle, son aventure hollywoodienne, la place des[...]

Le Sénégalais Makhtar Diop ne sera pas candidat à la BAD

Quelques jours après avoir été mis en retrait de la vice-présidence Afrique de la Banque mondiale, Makhtar Diop annonce sur Twitter sa décision de ne pas se présenter à la[...]

CAN 2015 : le Sénégal concède le nul face à la Tunisie aux qualifications

Le Sénégal et la Tunisie se sont neutralisés 0-0 vendredi à Dakar et conservent la tête du Groupe G pour la 3e journée des éliminatoires de la CAN 2015, alors que le Maroc a[...]

Prostitution et sexe 2.0 en Afrique

Nouvelles technologies, marketing, offre et demande, concurrence... À bien des égards, en Afrique aussi, les relations tarifées ressemblent de plus en plus à un business comme un autre.[...]

Sénégal : Karim Wade n'était pas éligible à la présidence !

La Constitution de 2001 stipule que les candidats à la présidence doivent être "exclusivement" de nationalité sénégalaise... Ce qui n'est pas le cas de Karim Wade.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers