Extension Factory Builder
22/10/2012 à 17:58
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Cheikh Béthio Thioune a été écroué le 26 avril. Cheikh Béthio Thioune a été écroué le 26 avril. © www.cheikhbethio.net

Plusieurs militants de Cheikh Béthio Thioune, qui réclamaient la libération de leur guide, ont commis des dégradations importantes dans le centre-ville de Dakar. Des manifestations ont également eu lieu devant la prison de Rebeuss, dans la capitale sénégalaise, mais aussi devant l'ambassade du Sénégal à Paris.

Des dizaines de partisans de Cheikh Béthio Thioune ont semé le trouble, lundi 22 octobre, dans le centre-ville de Dakar. Ils réclamaient la libération de leur chef religieux. Apprtenant à la confrérie des mourides, celui-ci est actuellement détenu pour complicité d'homicide. À Paris, une quarantaine de personnes ont également manifesté devant l'ambassade du Sénégal pour réclamer sa remise en liberté, provoquant de légers incidents.

À Dakar, par contre, les dégâts ont été plus nombreux. Les disciples, très excités et utilisant des bâtons, pierres ou plots de parking, ont manifesté dans plusieurs quartiers aux cris de « Libérez Béthio ! » Sur la Place de l'Indépendance (la principale du centre-ville), ils ont brisé les vitres de la plupart des véhicules et menacé des passants et de petits marchands de rue qui, dans la précipitation, ont remballé leurs marchandises pour s'enfuir.

Des membres de la police sont alors intervenus, dispersant les émeutiers à coups de gaz lacrymogène. La plupart des rideaux de fer des immeubles qui entourent la place et abritent des banques, administrations et commerces, ont été tirés. « Ce sont des fous ! » disaient plusieurs témoins de ces scènes, en parlant des disciples de Cheikh Béthio Thioune, appelés Thiantacounes.

Passage en force

Des manifestations ont également eu lieu devant la prison de Rebeuss à Dakar, où le marabout a récemment été transféré après avoir été détenu dans la prison de Thiès, ville située à 70 km à l'est de la capitale.

À Paris, selon une source de l'ambassade du Sénégal, les manifestants ont essayé dans la matinée de forcer l'entrée du bâtiment et cassé des vitres avant d'être repoussés par des forces de l'ordre appelées en renfort. Des véhicules diplomatiques, stationnés devant l'ambassade, ont eu leur pneus crevés, a ajouté cette source.

Cheikh Béthio Thioune avait été arrêté le 23 avril et placé en garde à vue à Thiès, après la mort de deux de ses disciples la veille. Ceux-ci ont été tués lors d'une rixe à Keur Samba Laobé, près de Thiès, puis inhumés en brousse.

Il a été inculpé de complicité d'homicide et écroué le 26 avril. Certains de ses proches ont également subi le même traitement dans la même affaire.

Ses disciples, qui manifestent depuis plusieurs jours à Dakar, avaient auparavant été impliqués dans des violences lors de la campagne électorale pour la présidentielle de mars 2012. Soutenu par le marabout, l'ancien président Abdoulaye Wade, avait été battu par Macky Sall.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Sénégal

'Comme un cri' : exorciser le naufrage du Joola

"Comme un cri" : exorciser le naufrage du Joola

Pièce coup de poing, Comme un cri revient sur le drame du Joola et pointe une nouvelle fois la responsabilité des autorités sénégalaises.[...]

Sénégal : Macky et le minimandat

Macky Sall l'avait promis pendant sa campagne : il réduirait le mandat présidentiel à 5 ans. Presque 3 ans après son accession au pouvoir, la réforme n'est toujours pas lancée et continue[...]

Sénégal : Vieux Aïdara, "dommage collatéral" de l'affaire Karim Wade

Au lendemain de la condamnation de Karim Wade par la Crei pour enrichissement illicite, Vieux Aïdara, qui est considéré comme l'homme de paille du fils de l'ancien président sénégalais, a[...]

Sénégal : Fadel Barro, génération 2.0

"Y'en a marre", le mouvement fondé par cet ancien journaliste sénégalais, fait des émules dans toute l'Afrique. Son objectif : inciter les jeunes à se conduire en citoyens[...]

Sénégal : la défense de Karim Wade entend "faire juger la CREI" - récit d'un verdict contesté

La Cour de répression de l'enrichissement illicite (CREI) a condamné Karim Wade à six ans de prison et ses complices de 5 à dix ans de réclusion. Le jugement est contesté par les[...]

Sénégal : les avocats de Karim Wade vont saisir la Cour suprême

Les avocats de Karim ont annoncé lundi, en début d'après-midi, qu'ils allaient saisir la Cour suprême pour revoir le jugement de la CREI, qui a condamné dans la matinée leur client à[...]

Sénégal : Karim Wade condamné à six ans de prison ferme

Karim Wade a été condamné, lundi, à six ans de prison ferme et 138 milliards de francs CFA d'amende pour enrichissement illicite.[...]

Sénégal : Karim Wade désigné candidat du PDS pour la prochaine présidentielle

À 48 heures du jugement de la Cour de répression de l'enrichissement illicite (Crei), le Parti démocratique sénégalais (PDS) vient de désigner Karim Wade comme candidat officiel en vue[...]

"Gospel Journey" : Faada Freddy à la folie

Sans instruments, armé de sa seule voix et de son corps, le chanteur du groupe Daara-J ose un premier album solo percutant.[...]

"Y'en a marre", "Balai citoyen", "Filimbi"... : l'essor des sentinelles de la démocratie

Apparu au Sénégal en 2011, "Y'en a marre" a inspiré plusieurs mouvements citoyens dans différents pays d'Afrique francophone. Du Sénégal à la RDC en passant par le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121022172124 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121022172124 from 172.16.0.100