Extension Factory Builder
19/10/2012 à 17:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Victoire Ingabire risque la prison à perpétuité. Victoire Ingabire risque la prison à perpétuité. © AFP

Le procès de Victoire Ingabire a été reporté pour la troisième fois par le tribunal de Kigali, vendredi 19 octobre. Poursuivie pour complicité de terrorisme et propagation de l’idéologie du génocide, la militante risque la prison à perpétuité. Le verdict est désormais prévu le 30 octobre.

La justice rwandaise a une nouvelle fois estimé qu’elle manquait de temps pour prononcer son verdict, vendredi 19 octobre, dans l’affaire Victoire Ingabire. Le tribunal de Kigali avait déjà reporté sa décision pour permettre à la Cour suprême rwandaise de se prononcer sur le recours déposé par l’accusée, qui contestait la constitutionnalité de la loi sur l’idéologie de génocide mais a été déboutée.

« Nous avions précédemment ajourné le verdict à la date d'aujourd'hui en espérant que la Cour suprême rende sa décision le 5 octobre, cependant la décision de la Cour suprême a été annoncée hier 18 octobre », a expliqué vendredi la juge Alice Rulisa. « Dans ce contexte, nous avons besoin de plus de temps pour parvenir à un verdict clair. »

Soutien financier aux FDLR ?

Le verdict est donc désormais attendu le 30 octobre. Victorie Ingabire risque la prison à perpétuité pour complicité de terrorisme, propagation de l’idéologie du génocide, sectarisme et divisionnisme, atteinte à la sûreté intérieure de l'État et création d'un groupe armé avec l'intention de provoquer la guerre. Présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU), un parti non reconnu par Kigali, l’opposante hutue est incarcérée depuis octobre 2010.

Si elle n’était pas présente au Rwanda pendant le génocide, car elle partie suivre une formation aux Pays-Bas peu avant le déclenchement des massacres, Victoire Ingabire est revenue au Rwanda au début de l’année 2010. Le jour même, elle était allée déposer des fleurs sur le mémorial du génocide, en profitant pour demander à ce que les auteurs de crimes commis contre les Hutus soient également jugés. Une déclaration qui était alors passée pour du révisionnisme.

Durant le procès, l’accusation a également déclaré détenir des preuves de mouvements financiers entre Victoire Ingabire et les troupes des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), rebelles hutus anciens génocidaires, réfugiés en RDC, et qui visent à renverser le régime de Paul Kagamé.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Japon : Sayonara, Tokyo !

Article pr�c�dent :
Cinq Algériens et un changement

Réagir à cet article

Rwanda

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Rwanda : fermeture différée pour le TPIR ?

Basé à Arusha, en Tanzanie, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) ne devrait pas fermer ses portes avant août 2015.[...]

Génocide au Rwanda : quel bilan pour le TPIR, vingt ans après sa création ?

Après 20 ans de travail et 61 condamnations, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) s'apprête à fermer ses portes. Avec un bilan en demi-teinte.[...]

Attentat du 6 avril 1994 au Rwanda : les révélations contradictoires d'Émile Gafirita

Le témoignage de dernière minute que le Rwandais Émile Gafirita – porté disparu depuis le 13 novembre – entendait apporter aux juges français chargés de l'instruction sur[...]

Affaire Gafirita - J. Busingye : "Le gouvernement rwandais fait confiance aux magistrats français"

Kigali nie être impliqué dans l'enlèvement d'Émile Gafirita, témoin de la dernière heure dans l'attentat contre l'avion de l'ancien président rwandais Juvénal Habyarimana,[...]

Rwanda : l'étrange affaire Gafirita

C'est l'histoire d'un ancien sergent qui disait détenir des informations compromettantes pour Kagamé et qui a disparu, le 13 novembre. Enquête sur un dossier plein de contradictions.[...]

Rwanda : des membres des FDLR condamnés à de la prison ferme en Allemagne

Trois Allemands d'origine rwandaise ont été condamnés vendredi à des peines de 4 à 2 ans de prison ferme pour appartenance ou soutien aux rebelles hutu rwandais des FDLR (Forces[...]

Rwanda - Me Cantier : "J'ignore qui a enlevé Émile Gafirita"

Me François Cantier, avocat du Rwandais Émile Gafirita, répond aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de l'enlèvement de son client, au Kenya, mi-novembre. L'ancien sous-officier devait[...]

RDC : les premiers combattants FDLR désarmés sont arrivés à Kisangani

Après plusieurs mois de tergiversations, les premiers combattants FDLR ayant déposé les armes sont arrivés jeudi à Kisangani. Au total,  217 personnes, ex-combattants, leurs femmes et[...]

France - Rwanda : Sonia Rolland, Miss et ambassadrice

Dans un documentaire diffusé sur France Ô le 26 novembre, la comédienne franco-rwandaise évoque avec une tendresse teintée d'admiration la résurrection de son pays natal, vingt ans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers