Extension Factory Builder
19/10/2012 à 17:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Victoire Ingabire risque la prison à perpétuité. Victoire Ingabire risque la prison à perpétuité. © AFP

Le procès de Victoire Ingabire a été reporté pour la troisième fois par le tribunal de Kigali, vendredi 19 octobre. Poursuivie pour complicité de terrorisme et propagation de l’idéologie du génocide, la militante risque la prison à perpétuité. Le verdict est désormais prévu le 30 octobre.

La justice rwandaise a une nouvelle fois estimé qu’elle manquait de temps pour prononcer son verdict, vendredi 19 octobre, dans l’affaire Victoire Ingabire. Le tribunal de Kigali avait déjà reporté sa décision pour permettre à la Cour suprême rwandaise de se prononcer sur le recours déposé par l’accusée, qui contestait la constitutionnalité de la loi sur l’idéologie de génocide mais a été déboutée.

« Nous avions précédemment ajourné le verdict à la date d'aujourd'hui en espérant que la Cour suprême rende sa décision le 5 octobre, cependant la décision de la Cour suprême a été annoncée hier 18 octobre », a expliqué vendredi la juge Alice Rulisa. « Dans ce contexte, nous avons besoin de plus de temps pour parvenir à un verdict clair. »

Soutien financier aux FDLR ?

Le verdict est donc désormais attendu le 30 octobre. Victorie Ingabire risque la prison à perpétuité pour complicité de terrorisme, propagation de l’idéologie du génocide, sectarisme et divisionnisme, atteinte à la sûreté intérieure de l'État et création d'un groupe armé avec l'intention de provoquer la guerre. Présidente des Forces démocratiques unifiées (FDU), un parti non reconnu par Kigali, l’opposante hutue est incarcérée depuis octobre 2010.

Si elle n’était pas présente au Rwanda pendant le génocide, car elle partie suivre une formation aux Pays-Bas peu avant le déclenchement des massacres, Victoire Ingabire est revenue au Rwanda au début de l’année 2010. Le jour même, elle était allée déposer des fleurs sur le mémorial du génocide, en profitant pour demander à ce que les auteurs de crimes commis contre les Hutus soient également jugés. Une déclaration qui était alors passée pour du révisionnisme.

Durant le procès, l’accusation a également déclaré détenir des preuves de mouvements financiers entre Victoire Ingabire et les troupes des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR), rebelles hutus anciens génocidaires, réfugiés en RDC, et qui visent à renverser le régime de Paul Kagamé.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Japon : Sayonara, Tokyo !

Article précédent :
Cinq Algériens et un changement

Réagir à cet article

Rwanda

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

Doing Business 2015 : l'Afrique bat le record des réformes

 Selon le rapport "Doing Business" 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui avaien[...]

Le Rwanda va réintégrer la Ceeac

Sept ans après s'en être retiré, le Rwanda va réintégrer formellement la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (Ceeac), lors d'un sommet prévu les 24 et[...]

Rwanda : les pro-Kagamé lancent le débat sur le nombre des mandats présidentiels

Trois petits partis rwandais, proches du pouvoir, ont publiquement lancé le débat sur le maintien du président Paul Kagamé à la tête de l'État après 2017. Ils[...]

Rwanda : prison à vie pour un ex-membre de la garde de Paul Kagamé

Le lieutenant rwandais Joël Mutabazi, ex-membre de la garde présidentielle, a été condamné vendredi à la prison à vie pour "terrorisme" et "complot" contre le[...]

RDC - Rwanda : qu'est-ce qui bloque (encore) le désarmement des FDLR ?

Après la neutralisation du M23, la brigade d'intervention des Nations unies devait s'attaquer aux autres groupes armés notamment les rebelles rwandais FDLR. Mais les pays de la région ont décidé[...]

Rwanda : peines de prison à vie confirmées pour les chefs du parti de Habyarimana

Mathieu Ngirumpatse et Edouard Karemera, chefs du parti au pouvoir au Rwanda au moment du génocide contre les Tutsi de 1994, ont vu leurs peines de prison à perpétuité confirmées lundi par le[...]

Que cachent les corps du lac Rweru ?

À la mi-juillet, des riverains du lac Rweru, au Burundi, ont rapporté avoir vu flotter une quarantaine de corps. Ligotés ou enfermés dans des toiles de jute, ces corps auraient montré des[...]

Cadavres du lac Rweru : Washington veut des "enquêtes impartiales" du Rwanda et du Burundi

Alors que de mystérieux personnages ont récemment tenté de déterrer les cadavres retrouvés flottant en août sur le lac Rweru, Washington met la pression sur le Rwanda et le Burundi. Dans un[...]

Génocide au Rwanda : un suspect incarcéré et un autre libéré en Suède

Un Suédois d'origine rwandaise, soupçonné d'avoir participé au génocide de 1994, a été incarcéré en Suède à l'issue de sa garde à vue. Un[...]

Génocide rwandais : visés par deux enquêtes, un Suédois et un Rwandais entendus en Suède

La justice suédoise a arrêté mercredi un Suédois d'origine rwandaise et un Rwandais dans le cadre d'une double enquête sur leur éventuelle participation au génocide de 1994. Selon des[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers