Extension Factory Builder
19/10/2012 à 16:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Dioncounda Traoré : 'Nous sommes engagés dans une course contre la montre'. Dioncounda Traoré : "Nous sommes engagés dans une course contre la montre". © AFP

Le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, a ouvert une réunion internationale sur la crise dans son pays, le 19 octobre à Bamako. Celle-ci doit permettre aux participants de peaufiner leurs plans d'intervention pour reconquérir le Nord-Mali, aux mains de groupes islamistes armés.

À l’ouverture d’une importante réunion politique du groupe international de suivi et de contact sur la crise malienne, à Bamako, vendredi 19 octobre, le président par intérim, Dioncounda Traoré, a prononcé des paroles alarmistes sur la situation dans son pays. « Nous ne devons plus perdre la moindre seconde. Il y a un caractère d'urgence, nous sommes engagés dans une course contre la montre » pour la reconquête du Nord, a-t-il déclaré avant de remercier la communauté internationale pour son aide.

Il a notamment rendu hommage au secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, au président français, François Hollande, ainsi qu’à la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, nouvelle présidente de la commission de l'Union africaine (UA). « Grâce à votre soutien et à votre solidarité agissante, notre pays, le Mali, ne s'est jamais senti seul », a-t-il affirmé. « La totale collaboration du gouvernement ne vous fera pas défaut. (...) Le Mali jouera pleinement sa partition dans la mise en place d'une intervention militaire ».

Le sommet a pour but de parvenir à élaborer une stratégie détaillée de reconquête militaire du nord du Mali, occupé depuis mars par des groupes islamistes armés. Le président nigérian Goodluck Jonathan, ainsi que d’autres membres de la Cedeao, mais aussi l'Italien Romano Prodi, nouvel envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU dans le Sahel, et Jean Felix-Paganon, envoyé spécial de la France au Sahel, y participent.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Vol AH5017 : comment les Burkinabè ont trouvé la zone du crash

Dès que l'alerte a été donnée au sujet de la disparition du vol AH 5017, les militaires burkinabè n'ont pas ménagé leurs efforts pour retrouver la trace du DC-9 affrété[...]

Mali : au Nord, c'est le far west

À Alger, on négocie depuis le 16 juillet, mais dans le Septentrion, on se bat. Entre l'armée, les milices et les rebelles touaregs, rien ne va plus... Seuls les jihadistes et les trafiquants[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Mohamed Talbi : "L'islam est né laïc"

L'auteur tunisien de "Ma religion c'est la liberté" n'en démord pas : le Coran est porteur de modernité et de rationalité, mais son message a été altéré par[...]

Vol AH 5017 : les deux boîtes noires transférées à Paris

Les deux boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé au Mali ont été transférées dimanche soir de Bamako à Paris, où elles doivent être[...]

Vol AH 5017 : les enquêteurs au travail

Les experts enquêtant sur le crash d'un avion d'Air Algérie dans le nord du Mali poursuivaient dimanche leur travail dans une zone d'accès difficile où l'appareil s'est désintégré[...]

Vol AH 5017 : rien que des débris sur la scène du crash

Une vision à peine soutenable sur la scène du crash de l'avion d'Air Algérie au Mali : "des petits morceaux, pas grand-chose pour reconnaître un avion", lance un Burkinabè,[...]

Vol AH 5017 : Blaise Compaoré reçoit une délégation des familles des victimes

Blaise Compaoré et son chef d'état major, le général Gilbert Dienderé, se sont rendus vendredi après-midi au Mali, sur la zone du crash du vol AH 5017. Une délégation des[...]

Crash du vol AH5017 : la deuxième boîte noire retrouvée, les enquêteurs attendus sur place

Au lendemain de la découverte de la première boîte noire de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé dans le nord du Mali, des experts de l'ONU ont retrouvé la seconde samedi sur le[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers