Extension Factory Builder
19/10/2012 à 16:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les forces de sécurité en renfort après l'explosion d'une bombe à Achrafieh, le 19 octobre. Les forces de sécurité en renfort après l'explosion d'une bombe à Achrafieh, le 19 octobre. © AFP

Un attentat à la voiture piégée a fait plusieurs morts et des dizaines de blessés dans le quartier chrétien d'Achrafieh. Parmi les victimes se trouve Wissam Al-Hassan, le chef des renseignements de la police. 

Mis à jour à 18h00.

Plusieurs personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans un attentat à la voiture piégée survenu vendredi 19 octobre, à la mi-journée, près de la place Sassine, dans le quartier chrétien d'Achrafieh (est de Beyrouth). Le général Wissam Al-Hassan, qui dirigeait la section des renseignements des Forces de sécurité intérieures du Liban, a été tué dans l'attentat.

L'Agence nationale d'information (ANI) avait précédemment fait état d'un bilan provisoire de 8 morts et 78 blessés avant de revoir ses chiffres à la baisse. Elle a par ailleurs précisé que l'attentat s'est produit à 200 mètres d'un bureau des Kataëb (Phalanges), parti chrétien de l'opposition libanaise hostile au régime syrien de Bachar al-Assad.

Un photographe de l'AFP a vu deux immeubles dévastés. Un immeuble était en feu et les volontaires de la Croix-Rouge faisaient sortir des blessés, le visage ou le corps ensanglanté. Des passants sous le choc était en pleurs.Des balcons étaient à moitié effondrés, des vitres brisées jonchaient le sol. Les pompiers et des membres de la défense civile entrent dans les immeubles à la recherche des victimes.

Puissante explosion

« Nous avons entendu une puissante explosion. Nous avons senti le sol trembler sous nos pays », a affirmé Roland, 19 ans. Des parents des employés de la Banque européenne du Moyen-Orient (BEMO), dont les vitres ont été soufflées, tentent d'avoir des nouvelles de leurs enfants.

Les télévisons libanaises ont montré des images de destructions énormes, avec des débris dans les rues et des carcasses de voitures calcinées. L'armée et le ministre de l'Intérieur, Marwan Charbel, sont arrivés sur place.

Le dernier attentat dans la région de Beyrouth remonte à janvier 2008, lorsqu'un officier des renseignements libanais, le capitaine Wissam Eid, a été assassiné dans un attentat à la voiture piégée près de la capitale libanaise.

Cet attentat survient alors que la guerre fait rage entre les rebelles et les troupes du régime en Syrie voisine, autrefois puissance de tutelle au Liban.

(Avec AFP)


Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Égypte : sommet arabe focalisé sur la création d'une force militaire et le Yémen

La création d'une force multinationale va dominer le sommet des chefs d'Etat de la Ligue arabe qui s'est ouvert samedi en Egypte, au moment où l'intervention militaire d'une coalition arabe au Yémen contre[...]

Mauritanie : le président Aziz appelle à l'arrêt d'une grève dans une mine de fer

Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a appelé les travailleurs de la principale mine de fer de son pays, en grève depuis deux mois pour des augmentations de salaires, à "reprendre le[...]

Tunisie : la marche républicaine du Bardo de dimanche déjà controversée

Le président Béji Caïd Essebsi a appelé tous les Tunisiens à venir marcher contre le terrorisme dimanche 29 mars. D’abord plébiscitée par une grande partie de l’opinion,[...]

Maroc : trois Français condamnés pour terrorisme et expulsés du territoire

Le tribunal de Salé, près de Rabat, a condamné jeudi trois ressortissants français à quatre mois de prison ferme pour des affaires de terrorisme. Leurs peines ayant été[...]

Le musée du Bardo de Tunis rouvrira vendredi pour les élèves et lundi pour le grand public

Après un premier report, le musée du Bardo de Tunis doit finalement rouvrir ses portes aux écoliers et lycéens vendredi, et exceptionnellement au public lundi, plus d'une semaine après les[...]

Yémen : le président Abd Rabbo Mansour Hadi s'est réfugié en Arabie saoudite

Alors que la confusion règnait sur le sort du président Abd Rabbo Mansour Hadi, ce dernier est arrivé jeudi en Arabie saoudite, le jour même où la coalition menée par Ryad[...]

Israël : Bibi repetita

Déjouant tous les pronostics, Benyamin Netanyahou est sorti vainqueur des législatives anticipées du 17 mars, accentuant même l'emprise de son parti, le Likoud.[...]

Tunisie - Attentat du Bardo : AQMI derrière l'attentat ?

L'Etat islamique avait déjà revendiqué l'attentat du musée du Bardo, responsable de la mort de 21 personnes le 18 mars à Tunis.[...]

Egypt is back !

L'Égypte. Ce grand pays qui marche allègrement vers ses 100 millions d'habitants - il en compte plus de 87 millions en 2015 - vient de se souvenir qu'il fait partie intégrante de l'Afrique[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121019154921 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121019154921 from 172.16.0.100