Extension Factory Builder
19/10/2012 à 16:05
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les forces de sécurité en renfort après l'explosion d'une bombe à Achrafieh, le 19 octobre. Les forces de sécurité en renfort après l'explosion d'une bombe à Achrafieh, le 19 octobre. © AFP

Un attentat à la voiture piégée a fait plusieurs morts et des dizaines de blessés dans le quartier chrétien d'Achrafieh. Parmi les victimes se trouve Wissam Al-Hassan, le chef des renseignements de la police. 

Mis à jour à 18h00.

Plusieurs personnes ont été tuées et des dizaines d'autres blessées dans un attentat à la voiture piégée survenu vendredi 19 octobre, à la mi-journée, près de la place Sassine, dans le quartier chrétien d'Achrafieh (est de Beyrouth). Le général Wissam Al-Hassan, qui dirigeait la section des renseignements des Forces de sécurité intérieures du Liban, a été tué dans l'attentat.

L'Agence nationale d'information (ANI) avait précédemment fait état d'un bilan provisoire de 8 morts et 78 blessés avant de revoir ses chiffres à la baisse. Elle a par ailleurs précisé que l'attentat s'est produit à 200 mètres d'un bureau des Kataëb (Phalanges), parti chrétien de l'opposition libanaise hostile au régime syrien de Bachar al-Assad.

Un photographe de l'AFP a vu deux immeubles dévastés. Un immeuble était en feu et les volontaires de la Croix-Rouge faisaient sortir des blessés, le visage ou le corps ensanglanté. Des passants sous le choc était en pleurs.Des balcons étaient à moitié effondrés, des vitres brisées jonchaient le sol. Les pompiers et des membres de la défense civile entrent dans les immeubles à la recherche des victimes.

Puissante explosion

« Nous avons entendu une puissante explosion. Nous avons senti le sol trembler sous nos pays », a affirmé Roland, 19 ans. Des parents des employés de la Banque européenne du Moyen-Orient (BEMO), dont les vitres ont été soufflées, tentent d'avoir des nouvelles de leurs enfants.

Les télévisons libanaises ont montré des images de destructions énormes, avec des débris dans les rues et des carcasses de voitures calcinées. L'armée et le ministre de l'Intérieur, Marwan Charbel, sont arrivés sur place.

Le dernier attentat dans la région de Beyrouth remonte à janvier 2008, lorsqu'un officier des renseignements libanais, le capitaine Wissam Eid, a été assassiné dans un attentat à la voiture piégée près de la capitale libanaise.

Cet attentat survient alors que la guerre fait rage entre les rebelles et les troupes du régime en Syrie voisine, autrefois puissance de tutelle au Liban.

(Avec AFP)


Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Maghreb & Moyen-Orient

Égypte : la justice déclare le mouvement palestinien Hamas 'terroriste'

Égypte : la justice déclare le mouvement palestinien Hamas "terroriste"

Un tribunal égyptien a classé samedi comme organisation "terroriste" le mouvement palestinien Hamas, selon une source judiciaire, alors que les autorités égyptiennes accusent le groupe islam[...]

Indignation après la destruction de trésors archéologiques en Irak

Une vidéo montrant des jihadistes du groupe État islamique (EI) en train de détruire des sculptures pré-islamiques en Irak a suscité l'indignation dans le monde et la crainte que d'autres[...]

Qui est Al-Fawwaz, condamné pour les attentats de Dar es-Salaam et Nairobi en 1998 ?

Khalid al-Fawwaz, un Saoudien présenté comme un fidèle lieutenant d'Oussama Ben Laden, a été reconnu coupable de complot en lien avec les attentats contre les ambassades américaines[...]

Terrorisme : l'étonnante histoire du premier Sud-Africain à avoir rejoint Daesh

Un jeune Sud-Africain, se présentant sous le nom d’Abu Hurayra Al-ifriki, assure avoir rejoint les rangs de l’État islamique en Syrie. Une information qui n’a pas encore été[...]

Tunisie : génération électro, reportage au coeur d'une révolution musicale

En Tunisie, quelques milliers de jeunes se sont rassemblés le week-end des 21 et 22 février pour le festival des Dunes électroniques, à Nefta, dans le désert, à une heure de route de[...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

In Amenas : l'enquête britannique provoque la colère des familles de victimes

Selon les conclusions de l'enquête judiciaire britannique sur l'attaque du complexe gazier algérien d'In Amenas, il "est probable que la balle" qui a tué Stephen Green, l'un des sept otages, "a[...]

"American Sniper" : quand Eastwood se tire une balle dans le pied

Annoncé en grande pompe, le nouveau long-métrage de Clint Eastwood, "American Sniper", relate le parcours d'un tireur d’élite de l'armée américaine connu pour ses exploits[...]

Quatre attentats à la bombe font un mort et deux blessés au Caire

Quatre attentats à la bombe ont fait un mort et deux blessés jeudi matin au Caire. Même si les attaques n’ont pas été revendiquées, les autorités locales soupçonnent les[...]

Algérie : Karim Achoui, le droit au retour

Ce Franco-Algérien s'est fait connaître comme l'avocat des figures du milieu. En s'inscrivant au barreau d'Alger, il a trouvé le moyen de contourner l'interdiction de plaider qui le frappait en France.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121019154921 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121019154921 from 172.16.0.100