Extension Factory Builder
17/10/2012 à 14:03
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Issoufou appelle les Nigeriens à s'unir contre le terrorisme. Issoufou appelle les Nigeriens à s'unir contre le terrorisme. © AFP

Pour Mahamadou Issoufou, qui s'exprimait mardi 16 octobre, l'enlèvement de six travailleurs humanitaires africains, deux jours plus tôt au Niger, est l'oeuvre de "bandits, de mécréants sans foi ni loi". Le chef de l'État affirme que son pays assumera toutes ses "responsabilités" en matière de luttre contre le terrorisme.

Lors d’une cérémonie à Niamey, mardi 16 octobre après-midi, le président du Niger, Mahamadou Issoufou, a condamné avec une grande fermeté le récent enlèvement dans son pays de six employés d'ONG humanitaires. « Notre peuple doit connaître sans ambiguïté le visage de l'ennemi : l'ennemi, c'est celui qui déshonore notre religion en volant, en violant, en s'adonnant au trafic de drogue. L'ennemi, c'est celui qui vit de l'industrie des otages », a-t-il déclaré.

« Notre peuple doit se mobiliser comme un seul homme pour traquer ces bandits, ces mécréants sans foi ni loi », a-t-il ajouté. « Enlever le personnel humanitaire d'une ONG chargée de lutter contre le paludisme, notamment au bénéfice des enfants de moins de cinq ans, n'est-ce pas un crime ? N'est-ce pas agir directement contre les intérêts de notre peuple, qu'on veut priver de services sociaux de base dans l'éducation, la santé, le secteur de l'eau et aussi celui de l'alimentation ? Qui osera dire que les auteurs de tels actes sont des musulmans ? », a-t-il fustigé.

"Assumer ses responsabilités"

Le chef de l’État réagissait au premier enlèvement intervenu au sud-est du Niger, dans la région de Maradi, frontalière du Nigeria, quand quatre Nigériens et un Tchadien, ainsi que leur chauffeur nigérien ont été pris en otages par des inconnus, le 14 octobre. Depuis, ils ont été localisés mardi avec leurs ravisseurs dans le nord-ouest du pays, non loin de la frontière malienne.

« Notre position est claire, a ajouté Issoufou : nous assumerons toutes nos responsabilités face aux menaces auxquelles la sous-région est exposée, et notre peuple doit apporter tout le soutien nécessaire » aux forces de sécurité nigériennes, qui devraient intervenir au Nord-Mali avec une coalition de la Cedeao pour en déloger les groupes affiliés à Al-Qaïda.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Niger

Drague : le bal des faux-culs

Drague : le bal des faux-culs

Ils sont discrets, rembourrés et très à la mode en Afrique de l'Ouest... Zoom sur ces collants qui permettent aux femmes d'afficher de jolies fesses rebondies à moindre prix.[...]

Hollande prépare le lancement de l'opération Barkhane à N'Djamena

L’opération "Barkhane", du nom de la nouvelle configuration stratégique de l’armée française dans le Sahel qui devrait mobiliser 3 000 soldats environ, sera officiellement[...]

Niger : les dirigeants d'ONG interpellés avant la venue de Hollande ont été libérés

Les dix dirigeants d'un collectif d'ONG interpellés vendredi matin à Niamey avant l'arrivée au Niger du président français François Hollande, qui a depuis lors quitté le pays, ont[...]

Niger : des figures de la société civile arrêtées en marge de la visite de François Hollande

Des manifestants et des figures de la société civiles, dont Ali Idrissa, coordinateur du Rotab, ont été arrêtés à l'occasion de la visite de François Hollande au Niger,[...]

Après la Côte d'Ivoire, Hollande au Niger et au Tchad en mode treillis

François Hollande poursuit sa minitournée africaine par des visites à Niamey et à N'Djamena, vendredi et samedi. Après avoir esssentiellement parlé économie avec Alassane Ouattara,[...]

France - Niger : petits cadeaux entre amis

Dans le cadre de sa minitournée africaine, François Hollande se rend au Niger vendredi. Et il ne vient pas les mains vides.[...]

Libye : les voisins s'invitent dans la crise, au grand dam des Occidentaux

Inquiets de voir le pays sombrer dans le chaos, les six pays frontaliers s'impliquent dans le dossier. Mais leur initiative, soutenue par l'Union africaine et la Ligue arabe, n'est pas du goût des Occidentaux.[...]

Niger : Mamadou Tandja, un ancien président un peu trop bavard ?

Sans doute Mamadou Tandja aurait-il mieux fait de se taire. Le 28 juin, la justice a levé son immunité pour l'entendre sur les accusations de vol qu'il a portées contre ses successeurs.[...]

Du Sénégal à la Tunisie, ramadan et grande bouffe !

De l'assiette à la télévision, impossible d'échapper au ramadan, qui impose son rythme à l'ensemble de la communauté musulmane. Paradoxalement, au Sénégal, la[...]

France : une mini tournée africaine pour François Hollande en juillet

Le mois de juillet sera africain pour le président français, François Hollande. Attendu en Côte d'Ivoire, il pourrait faire un saut au Niger avant de partir pour les Comores et Mayotte.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers