Extension Factory Builder
16/10/2012 à 12:53
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
S. El Othmani, le ministre marocain des Affaires étrangères et son homologue américaine. S. El Othmani, le ministre marocain des Affaires étrangères et son homologue américaine. © AFP

Organisée à Washington il y a un mois, la première session du dialogue stratégique Maroc - États-Unis a livré ses conclusions, lundi 15 octobre.

Les conclusions de la première session du dialogue stratégique Maroc - États-Unis ont été rendues publiques, lundi 15 octobre. Organisé à Washington il y a un mois, celui-ci a conforté les relations plus que cordiales qu’entretiennent les deux pays, et scellé le soutien américain à Rabat sur la question du Sahara.

↕3 ce stade, les États-Unis réaffirment que le plan marocain d'autonomie est « sérieux, réaliste et crédible, et qu'il représente une approche potentielle qui pourrait satisfaire les aspirations de la population du Sahara à gérer ses propres affaires dans la paix et la dignité », peut-on lire dans un communiqué commun, publié le 16 octobre. Déposé en 2007 aux Nations unies, ledit plan prévoit une large autonomie du type Catalogne ou Québec.

Si Washington soutient Rabat, la diplomatie américaine « exhorte les parties à travailler en vue de […] trouver une solution pacifique, durable et mutuellement acceptable », et continuent d'appuyer les négociations menées par les Nations unies. Des pourparlers bloqués depuis que le souverain marocain a retiré, en mai, sa confiance à Christopher Ross, l'envoyé spécial de Ban Ki-moon pour le Sahara. Le Maroc jugeait sa méthode « déséquilibrée et partiale » et attend la nomination d'un remplaçant. Mais il a été soutenu par Washington, et finalement maintenu dans ses fonctions par le secrétaire général de l'ONU.

Sécurisation du Maghreb

Porté par la secrétaire d’État américaine, Hillary Clinton, le projet de dialogue stratégique bilatéral cible quatre domaines de coopération : politique, sécurité, économie et culture. Les deux pays s'emploieront « à renforcer les liens régionaux - politique, économique et de sécurité en Afrique du Nord, y compris à travers une Union du Maghreb arabe revigorée », explique le communiqué. Totale, l’entente entre le royaume chérifien et la patrie de l’Oncle Sam s’entend également à la crise syrienne, « la paix au Moyen-Orient, et la promotion des droits de l'homme au niveau international ».

Un mois après l’attaque du consulat américain à Benghazi, et alors que le Sahel fait face à la menace terroriste, Rabat et Washington ne pouvaient occulter le défi de la sécurisation du Maghreb. Lors de cette première cession de dialogue, les deux pays ont assuré poursuivre « la mise en œuvre des mécanismes de coordination bilatérale, notamment dans les domaines de la justice pénale, la non-prolifération et la lutte antiterrorisme ».
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Le Maroc envoie ses F-16 en Irak contre l'État islamique

Le Maroc envoie ses F-16 en Irak contre l'État islamique

Le Maroc a confirmé à "Jeune Afrique" avoir envoyé plusieurs F-16 avec leurs pilotes lutter contre l'État islamique en Irak.[...]

Tunisie - Cinéma : la guerre de l'Étoile

Parmi les quinze longs-métrages en compétition au Festival international du film de Marrakech, plusieurs belles surprises. Comme "L'Orchestre des aveugles", de Mohamed Mouftakir.[...]

Maroc : la plus grande ferme éolienne d'Afrique entre en service

 L'exploitation commerciale du parc éolien de Tarfaya, au Maroc, a démarré. D'une capacité globale de 300 mégawatts, cette ferme éolienne peut produire environ 1 000 Gwh[...]

Marocains et Sénégalais, frères spirituels

Témoins des solides liens cultuels et commerciaux entre le royaume chérifien et le Sénégal, des milliers de Marocains vivent à Dakar. Et ils y sont bien dans leurs babouches.[...]

Les pays africains les plus "risqués" pour les entreprises

 Le cabinet de conseil Control Risks présente l'édition 2015 de sa carte annuelle des risques sécuritaires et économiques à travers le monde. Intitulée "le nouveau[...]

Burkina : Blaise Compaoré, jours tranquilles à Casablanca

C'est dans une vaste villa mise à leur disposition par un ami du couple et située non loin de Casablanca que, selon nos informations, l'ancien président burkinabè Blaise Compaoré et son[...]

Maroc : après la disparition d'Ahmed Zaïdi, naufrage ou renaissance de l'USFP ?

La disparition tragique du député marocain Ahmed Zaïdi a conforté ses camarades dans leur décision de quitter l'Union socialiste des forces populaires (USFP). [...]

Le marocain Best Financière entre au capital de l'ivoirien CDCI

Co-leader de la grande distribution en Côte d'Ivoire avec 127 magasins, CDCI accueille à son tour de table son alter-ego marocain Best Financière ainsi que le capital-investisseur Amethis. De quoi doper sa[...]

Maroc : le ministre Abdellah Baha, "boîte noire" du PJD, meurt dans un accident ferroviaire

Le ministre d'État Abdellah Baha est mort dimanche soir dans un accident ferroviaire à Bouznika. Cadre influent du PJD, il était aussi un des plus proches collaborateurs du chef du gouvernement, Abdelilah[...]

Ali Benmakhlouf, libre penseur

Enseignant en France depuis trente-cinq ans, ce natif de Fès aux origines sénégalaises incarne la figure du philosophe-citoyen.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers