Extension Factory Builder
15/10/2012 à 15:34
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mokhtar Belmokhtar, dit 'le borgne'. Mokhtar Belmokhtar, dit "le borgne". © SIPA

L’information faisant état de la destitution de Mokhtar Belmokhtar de la tête de sa katiba au Nord-Mali a été aussitôt démentie par l’adjoint du jihadiste et membre du Mujao, Oumar Ould Hamaha.

RFI a annoncé que le chef national d’Al Qaïda au Maghreb (Aqmi), Abdelmalek Droukdel, avait destitué Mokhtar Belmokhtar de la tête de sa katiba (brigade), nommée « El Moulethemine » (« les enturbannés »). « Cette information n’est qu’un écho des services de renseignements algérien et français… Belmokhtar continue de diriger sa katiba sur le terrain, dit Oumar Ould Hamaha, adjoint du jihadiste et membre du Mouvement pour l’unité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao). Nous ne nous sommes pas un gouvernement, encore moins des fonctionnaires d’un État qu’on peut limoger ou changer de place quand on veut », affirme-t-il.

Selon la version de Ould Hamaha, les informations de RFI ferait donc partie de « la guerre des medias à laquelle nous sommes rodés », dit-il. L’islamiste accuse en outre l’Algérie de s’être rangée du côté de la France pour une intervention militaire au Mali. « Nous avons compris que le gouvernement algérien suit les pas de la France pour une intervention au Mali, mais ça ne nous étonne pas. Le gouvernement algérien n’est qu’un déchet de la révolution algérienne, à la botte de la France », lance-t-il.

Recomposition

Malgré les zones d’ombre, une chose est sûre : la présence de Belmokhtar au côté du Mujao, à Gao, n’est pas bien perçue par la chaîne de commandement d’Aqmi, en pleine recomposition. Les circonstances de l’accident dans lequel Nabil Makhloufi, chef d’Aqmi pour la zone 9 (Sud-Algérie et Sahel), a trouvé la mort en septembre entre Gao et Tombouctou, restent floues et sa succession en suspens. Selon une source sécuritaire à Bamako, l’Algérien Yahya Abou El Hamame a refusé de reprendre son commandement. Enfin, alors qu’Aqmi se prépare à la guerre contre les troupes qui tenteront bientôt de reconquérir le Nord-Mali, un nettoyage dans les rangs n’est pas à exclure.

___

Baba Ahmed, à Bamako

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique Subsaharienne

Soudan du Sud : le chef d'état major limogé après les revers de l'armée face à la rébellion

Soudan du Sud : le chef d'état major limogé après les revers de l'armée face à la rébellion

Le général James Hoth Mai, chef d'état-major de l'armée sud-soudanaise, a été démis de ses fonctions mercredi par le président Salva Kiir. Aucune raison officielle n'a &eac[...]

Abdoulaye Wade : un retour au Sénégal qui inquiète la défense de son fils Karim

Le retour au Sénégal d'Abdoulaye Wade, prévu le 25 avril, suscite de l'inquiétude au sein de la défense de son fils, Karim Wade. Mais pour l'instant, "Gorgui" a su garder le silence[...]

À l'ONU, le gouvernement malien dit vouloir dialoguer avec les groupes rebelles

Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères, a affirmé mercredi devant le Conseil de sécurité des Nations unies sa volonté de mener rapidement des négociations avec[...]

Sénégal : le vrai-faux retour d'Abdoulaye Wade

Annoncé pour mercredi, le retour d'Abdoulaye Wade à Dakar a finalement été reporté au vendredi 25 avril. Blocage des autorités sénégalaises ou stratégie de[...]

Mali : accusé de complicité d'assassinat, Sanogo encourt la peine de mort

Le général putschiste Amadou Haya Sanogo a vu les accusations le visant s'alourdir. En plus de complicité d'enlèvement, il doit répondre depuis le 22 avril du chef de complicité[...]

Football : et si Velud revenait à la tête des Éperviers du Togo ?

Hubert Velud, actuellement entraîneur de l’USM Alger, est aujourd’hui une des priorités du Togo, à la recherche d’un sélectionneur national. Le Français a déjà[...]

RDC : le déraillement d'un train au Katanga fait des dizaines de morts

Un train a déraillé mardi au Katanga, près de Kamina (sud-est de la RDC), à quelque 600 km de Lubumbashi. Le bilan provisoire fait désormais état de 57 morts.[...]

Photographie : Samuel Fosso, un dandy à Cotonou

La Fondation Zinsou présente, jusqu'à fin juillet, des autoportraits du photographe Samuel Fosso. À découvrir également, les clichés en noir et blanc - moins connus - de ses[...]

Mali : Moussa Mara, jeune premier...

Nommé le 5 avril, le nouveau chef du gouvernement n'a que 39 ans.[...]

Côte d'Ivoire : l'ex-comzone "Wattao" dans le viseur de l'ONU

Les experts des Nations unies sur la Côte d’Ivoire ont publié le 17 avril un nouveau rapport. Ils affirment que "les mesures et les restrictions imposées par le Conseil de sécurité de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces