Extension Factory Builder
13/10/2012 à 10:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Valérie Trierweiler, François Hollande et Macky Sall à la maison des esclaves de l'île de Gorée Valérie Trierweiler, François Hollande et Macky Sall à la maison des esclaves de l'île de Gorée © Élise Colette/J.A.

François Hollande et sa compagne, Valérie Trierweiler, ont visité, le 12 octobre, la Maison des esclaves de l’île de Gorée, en compagnie du président sénégalais Macky Sall. L’occasion d’évoquer les aspects douloureux du passé, mais aussi de se détendre et de rire du présent.

Le très célèbre « twitt » de Valérie Trierweiler, la compagne du chef de l’État français, lors des dernières élections législatives françaises, a allègrement franchi les frontières de l’Hexagone. Et, en Afrique, on en rit encore.

Alors que son président de compagnon était en train de signer le livre d’or de la maison des esclaves de l’île de Gorée, lors de sa visite au Sénégal, le 12 octobre, devant les caméras et les photographes, un responsable sénégalais glissait discrètement à Valérie Trierweiler qui observait religieusement la scène : « Mais vous devriez signer aussi ».

Le mot de François Hollande sur le livre d’or de la maison des esclaves de l’île de Gorée :

Cliquez pour agrandir.

© Élise Colette/J.A.

Donnant son accord immédiatement, elle précise néanmoins: « je le ferai mais quand les caméras seront parties ».

« Mais pourquoi, madame ? s’enquit le Sénégalais. Vous pouvez le faire devant les caméras, ce n’est pas un twitt ! », ponctuant sa phrase d’un rire sonore. Sans se démonter et avec le sourire, Valérie Trierweiler répondit : « Alors je ferai quand même attention de ne pas dépasser 140 signes. »

"Un grand merci"

La Première dame se saisit donc d’un stylo après le départ de François Hollande et de la horde de journalistes qui le suivaient. Et écrivit discrètement, deux pages après le message laissée par le chef de l’État : « Parce que je ne serai pas la même après avoir visité la Maison des esclaves de Gorée, à vous tous, je dis un grand merci. » Soit 122 signes. Promesse tenue !

Le mot de Valérie Trieweiler sur le livre d’or de la maison des esclaves de l’île de Gorée :

Cliquez pour agrandir.

© Élise Colette/J.A.

Le président français, lui, a tenu à rapprocher Histoire et avenir en inscrivant au stylo noir : « Au nom du peuple français, je rends hommage à la mémoire des innombrables victimes de l’esclavage. Le rappel de cette tragédie lie à jamais l’Europe, l’Afrique, l’Amérique et les Caraïbes. Il nous oblige à lutter sans relâche contre toutes les formes de l’exploitation de l’être humain. »

________

Par Élise Colette, envoyée spéciale à Dakar

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Sénégal

Affaire Karim Wade - Cheikh Diallo : 'J'ai dit la vérité, rien que la vérité'

Affaire Karim Wade - Cheikh Diallo : "J'ai dit la vérité, rien que la vérité"

Ex-conseiller du président Abdoualye Wade, Cheikh Diallo a connu la descente aux enfers. Soupçonné par la justice d'être un complice de Karim Wade dans l'acquisition illicite de divers biens, il aura [...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leurs territoires. Grâce à une carte[...]

Mali : IBK au Sénégal, les raisons d'une visite

Le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, a fait une visite d'État au Sénégal, du 13 au 16 avril. Retour sur les raisons de cette visite.[...]

Sénégal : en attendant son procès, Karim Wade, en détention depuis un an, reste en prison

En attendant son procès, Karim Wade va rester en détention provisoire. En prison depuis un an jour pour jour, le fils de l'ancien président sénégalais, Abdoulaye Wade, sera jugé dans[...]

RDC : Abdou Diouf décoré du "Grand Cordon Kabila-Lumumba"

Arrivé à la fin de son mandat à la tête de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), Abdou Diouf a été décoré lundi soir à Kinshasa du plus haut grade de[...]

Amadou Alpha Sall : "Aucun pays n'est suffisamment éloigné pour être protégé d'Ebola"

Le virus Ebola continue de se propager en Afrique de l'Ouest. Parti de Guinée, il a notamment atteint le Liberia et des cas sont suspectés en Sierra Leone et au Mali. Interview du docteur Amadou Alpha Sall, directeur[...]

Sénégal : la déclaration choc de Karim Wade face à la Crei

En détention depuis près d'un an, Karim Wade, ex-ministre et fils de l'ancien président sénégalais Abdoulaye Wade, passe à l'offensive. Dans une déclaration, mercredi, il a[...]

Claude Mademba Sy, doyen des tirailleurs sénégalais, est mort

Claude Mademba Sy, ancien officier supérieur de l'armée française, est décédé mardi à l'âge de 90 ans. Il était la dernière grande figure des tirailleurs [...]

Cinéma : "Mille soleils" de Mati Diop, une affaire de famille

Dans un moyen-métrage audacieux, Mati Diop prolonge l'un des films les plus marquants du cinéma africain, Touki Bouki, signé par son oncle Djibril Diop Mambety.[...]

Sénégal : les scénarios de l'affaire Karim Wade

Alors que Karim Wade, ancien ministre sénégalais et fils d'Abdoulaye Wade, après un an d'incarcération, est à nouveau entendu par la CREI ce jeudi 3 avril, l'instruction de sa deuxième[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers