Extension Factory Builder
12/10/2012 à 14:32
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Carlos Kameni, gardien de l'équipe du Cameroun. Carlos Kameni, gardien de l'équipe du Cameroun. © AFP

Carlos Kameni n’envisage rien d’autre qu’une qualification du Cameroun pour la CAN 2013 face au Cap Vert le 14 octobre à Yaoundé (0-2 à l’aller). Et le gardien des Lions indomptables, guère surpris par l’éviction de Denis Lavagne, voit d’un bon œil les retours d’Eto’o, Makoun ou Webo.

Jeune afrique : Avez-vous été étonné du remplacement de Denis Lavagne par Jean-Paul Akono, quelques jours après la défaite au Cap Vert ?

Carlos Kameni : Non, pas vraiment. Dans ces circonstances, c’est toujours l’entraîneur qui est visé. Et puis, nous savons tous que les relations entre la Fédération, qui avait choisi Denis Lavagne, et le ministère des Sports ne sont pas très bonnes. Mais une chose est certaine : le sélectionneur n’était pas responsable des tensions qui existent entre certains joueurs. Et ces tensions ont des conséquences sur le terrain.

Fallait-il préparer ce match à Yaoundé, dans un contexte obligatoirement pesant ?

Bien sûr ! On joue à Yaoundé, il est normal de s’y préparer. Il y aura de la pression, mais on doit être capable de l’assumer et de la supporter.

Samuel Eto’o  a accepté de revenir en sélection, tout comme Jean II Makoun. Webo et Womé ont également été rappelés. On dit aussi que vos relations avec Eto’o ne sont pas toujours simples…

(Il coupe) C’est une bonne nouvelle. On a besoin des meilleurs pour se qualifier. Et j’ai des relations tout à fait normales avec Samuel ! Aujourd’hui, le plus important, c’est la qualification. On doit tous être concentrés sur cet objectif. Moi, je n’envisage pas une élimination, qui serait un véritable drame ! Nous respectons le Cap Vert, mais une équipe comme le Cameroun doit pouvoir se qualifier.

Une qualification ne règlerait pas tous les problèmes de la sélection…

Non, mais au moins, il est plus facile d’avancer quand on gagne. Le Cameroun traverse une période difficile, mais cela arrive à tous les clubs et à toutes les sélections. Une qualification ne règlerait pas tout, mais cela permettrait d’améliorer certaines choses.

___

Propos recuillis par Alexis Billebault

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Cameroun

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Cameroun : le marocain Cosumar choisi pour développer un nouveau complexe sucrier

Cosumar plantera de la canne à sucre et construira une raffinerie entre Batouri et Bertoua, à l’est du pays. Le leader marocain du sucre bat lors de l'appel d'offres le groupe français Somdiaa qui[...]

"Plus jamais Ebola..." : ce sera sans Manu Dibango

Manu Dibango s'est retiré d'un projet musical de sensibilisation à la lutte contre Ebola. Il n'aurait pas supporté que des personnes soient rétribuées pour ce projet censé être[...]

Boko Haram, une guerre qui coûte cher au Cameroun

Le nerf de la guerre contre Boko Haram est un souci de première importance au Cameroun.[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Boko Haram : la sale guerre a commencé

Composée des troupes du Cameroun, du Niger, du Nigeria et du Tchad, la force régionale s'est lancée dans la bataille pour enrayer l'avancée de la secte jihadiste Boko Haram. Une course contre la[...]

Cameroun : Afriland First Bank ouvre une agence dédiée à la finance islamique

Le groupe bancaire camerounais vient d'ouvrir à Yaoundé sa première agence spécialisée dans la finance islamique et envisage une extension du réseau au reste du pays. Une première[...]

Boko Haram, la tactique du boucher

Le groupe islamiste agit-il en ordre dispersé ou suivant une véritable stratégie militaire ? De batailles en massacres, son organisation se dévoile peu à peu.[...]

Cartographie - Boko Haram sur les traces du califat de Sokoto ?

Les dirigeants de Boko Haram rêveraient-ils de faire revivre le califat de Sokoto, établi au XIXe siècle et disparu au moment de la colonisation britannique ? Leurs intentions ne sont pas claires.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121012140819 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121012140819 from 172.16.0.100