Extension Factory Builder
11/10/2012 à 13:27
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Manifestation en faveur de l’unité du Mali en avril 2012. Manifestation en faveur de l’unité du Mali en avril 2012. © AFP

Plusieurs milliers de Maliens ont investi les rues de Bamako, jeudi 11 octobre, pour réclamer une intervention militaire de la Cedeao dans le nord du pays.

L’ONU a demandé à l’Afrique de l’Ouest et à l'Union africaine (UA) d’en préciser les contours, eux l’attendent de pied ferme. Plusieurs milliers de Maliens ont entamé, jeudi 11 octobre, une marche dans le centre de Bamako pour réclamer cette intervention militaire de la Communauté économique des États d'Afrique de l'Ouest (Cedeao), en soutien de l'armée malienne, pour reconquérir le nord du pays.

Dans le cortège, on pouvait voir des banderoles et pancartes de soutiens au Premier ministre Cheick Modibo Diarra et à la Cedeao, mais également à l’armée malienne. « Capitaine Sanogo, tous les militaires au front », était-il écrit sur l'une d'elles. Le capitaine Amadou Haya Sanogo, auteur d'un coup d'État à Bamako du 22 mars, s'est retiré du pouvoir en avril, mais reste influent à Bamako. L'homme fort de Kati a récemment pris en charge la réforme de l’armée.

Résolution de l'ONU

D'autres slogans et banderoles fustigeaient la rébellion touarègue du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) qui avait lancé l'offensive dans le nord en janvier. D'abord allié aux groupes islamistes armés, le MNLA a ensuite été rapidement évincé du nord du pays par ces mêmes groupes.

Le projet de résolution sur le Mali, proposé le 10 octobre par la France à ses partenaires du Conseil de sécurité de l'ONU, presse la Cedeao et l'UA de préciser dans les 30 jours les modalités d'une intervention militaire pour déloger les groupes islamistes armés qui occupent la moitié nord du pays.

Le texte, dont l'AFP a obtenu copie, invite aussi le gouvernement malien et les rebelles touaregs à « ouvrir dès que possible un processus de négociation crédible afin de rechercher une solution politique viable respectant la souveraineté, l'unité et l'intégrité territoriale du Mali ».

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

Mali : Casques bleus tchadiens excédés

Le 18 septembre, cinq Casques bleus tchadiens de la Minusma ont été tués au passage de leur véhicule sur un engin explosif dans les environs d'Aguelhok. C'est la troisième attaque [...]

Hajj : l'Afrique de l'Ouest dans les starting-blocks

Le Mali bénéficie cette année d'un quota de 9 000 pèlerins. À la différence du Sénégal, 90 % d'entre eux sont encadrés par des organismes [...]

Nouvelle ère pour Finagestion

 Rebaptisé Eranove, l'ex-Finagestion, holding de tête des compagnies d'électricité et d'eau en Côte d'Ivoire et au Sénégal ne veut plus être perçu comme un[...]

Terrorisme au Mali : identification de Meherig Djafar, le coup de pouce d'Interpol

La récente identification au Mali du jihadiste algérien Meherig Djafar démontre l'importance de la technologie dans la lutte contre le terrorisme.[...]

À Bamako, plusieurs milliers de manifestants disent non à la partition du Mali

Entre deux et trois milles personnes ont défilé jeudi à Bamako pour dénoncer toute velléité de partition du Mali.[...]

Christian Josz (FMI) : "Notre mission au Mali a été un grand succès"

Du 12 au 25 septembre, une mission du Fonds monétaire international a séjourné à Bamako pour faire la lumière sur un marché de 69 milliards de F CFA passé de gré à[...]

Mali - Ousmane Diarra : "Les jihadistes instrumentalisent la pureté de l'enfant"

Dans son troisième roman, La Route des clameurs, le conteur malien revient sur la terreur qui s'est abattue sur son pays. Et dissèque comment la folie s'est emparée des hommes.[...]

Suspense et morosité

L'enthousiasme qui avait saisi les acteurs économiques maliens après le sommet de Bruxelles, en mai 2013, au cours duquel une aide internationale de 4 milliards de dollars (3,25 milliards[...]

Ag Assarid ou l'art de la com

Comment défendre la cause de l'Azawad en Europe ? Le porte-parole du MNLA a eu l'idée d'organiser un événement invitant musiciens, calligraphes, activistes, historiens... Projet culturel ou [...]

Carte interactive - Mali : la Minusma et les forces françaises en terrain miné

Ces dernières semaines, les jihadistes du nord du Mali ont fait de l'utilisation des mines et engins explosifs improvisés leur mode d'action privilégié. Grâce à notre carte interactive,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers