Extension Factory Builder
15/10/2012 à 17:47
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Couverture de Jeune Afrique, en juin 1980. Couverture de Jeune Afrique, en juin 1980. © JA

Il y a un an, le 20 octobre 2011, l'épopée de Mouammar Kadhafi était stoppée nette, dans des circonstances qui demeurent floues, dans la région de Syrte. Quatre décennies de pouvoir sans partage prenaient alors fin, emportant avec elle les idéaux panafricains comme les accès de folie du maître de Tripoli. Retour sur quarante années de domination, vues par "Jeune Afrique", qui n'a jamais ménagé le "Guide" libyen.

Dans un article du Jeune Afrique n°2617 (mars 2011), que nous reproduisons ci-dessous avec un diaporama de nos principales couvertures consacrées au « Guide », François Soudan évoquait la relation tumultueuse entre Mouammar Kadhafi et notre - votre - hebdomadaire :

Séduction, menaces, procès, sabotage économique… Vis-à-vis de Jeune Afrique, dont l’influence sur le continent de ses convoitises le contrariait, Mouammar Kadhafi aura tenté toutes les approches, sans jamais parvenir à son but : acheter, ou à tout le moins neutraliser, un adversaire dont les critiques à son encontre lui étaient d’autant plus insupportables qu’elles émanaient d’un journal africain. Pour contrer J.A., le dictateur libyen ne s’est pas contenté d’en interdire la diffusion, de financer d’éphémères concurrents et d’encourager ses proches à nous assigner en justice – ainsi que l’a fait récemment, avant de se rétracter prudemment, son ministre des Affaires étrangères Moussa Koussa.

Kadhafi a donné son feu vert à une tentative d’attentat contre les locaux  de Jeune Afrique, en mars 1986.

Il a aussi donné son feu vert à une tentative d’attentat contre nos locaux (en mars 1986) et annulé in extremis une seconde, beaucoup plus sérieuse, concoctée par ses services spéciaux. Soyons honnêtes : en dépit de ce qui précède, ce personnage profondément versatile a aussi joué à notre égard la carte glamour des interviews (mi-2010, deux de ses émissaires tentaient encore de nous « vendre » un entretien sous la tente) et celle, sonnante et trébuchante, des publicités commerciales. Mais constatant que ces offres n’avaient aucun effet sur notre ligne éditoriale, les porte-flingues de la propagande Kadhafienne ont fini par prendre une décision radicale : pendant près de dix ans, aucun journaliste de J.A. n’a été autorisé à se rendre en Libye pour y effectuer un reportage…

___

Par Mathieu Olivier (@MathieuOlivier)

Voir le DIAPORAMA des Unes que J.A. a consacrées à Kadhafi pendant plus de quarante ans :

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Libye

Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : ATT entendu comme témoin à Dakar

Financement présumé de Sarkozy par Kadhafi : ATT entendu comme témoin à Dakar

L'ancien président du Mali, Amadou Toumani Touré, a été entendu en qualité de témoin le 24 mars à Dakar par la Division des investigations criminelles (DIC) dans le cadre de l'affa[...]

Terrorisme au Sahel : la stratégie de Sisyphe

Peut-être a-t-on crié victoire un peu vite : il ne suffit pas de couper quelques têtes pour éradiquer la menace jihadiste. Soldats français et Casques bleus l'apprennent à leurs[...]

Libye : le médiateur de l'ONU appelle à arrêter les combats

L'émissaire onusien pour la Libye a appelé vendredi soir à l'arrêt des combats qui ont opposé durant la journée des forces de la coalition Fajr Libya à celles du gouvernement[...]

Tunisie : les terroristes du musée du Bardo ont été entraînés en Libye

Selon le secrétaire d'État tunisien chargé des affaires sécuritaires, les deux auteurs de l'attentat du musée du Bardo à Tunis, qui a coûté la vie à 21 personnes[...]

Libye : douze miliciens tués par des combattants de l'EI dans la région de Syrte

Au moins douze miliciens antigouvernementaux ont été tués mercredi près de Syrte en Libye dans des affrontements avec des jihadistes du groupe État islamique (EI), ont rapporté une source[...]

Bernardino León : Veni vidi Libye...

L'Espagnol dirige les négociations de la dernière chance, à Alger, entre les factions libyennes. Une mission onusienne qui n'a rien d'une sinécure...[...]

Libye : combats entre jihadistes de l'État islamique et miliciens à Syrte

Des combats ont opposé samedi des jihadistes du groupe Etat islamique (EI) et des miliciens antigouvernementaux à Syrte, dans le centre de la Libye, pays plongé dans le chaos, selon des responsables.[...]

Libye : l'État islamique enlève neuf étrangers dans le sud du pays

Neuf étrangers dont un Ghanéen ont été enlevés vendredi lors d'une attaque contre un champ pétrolier dans le sud de la Libye. L'annonce a été faite ce lundi par les[...]

Libye : deux Parlements, une crise et deux médiateurs... le Maroc et l'Algérie

Une réunion de dialogue va s'ouvrir mardi à Alger entre des parties au conflit libyen, a indiqué dimanche Ramtane Lamamra, le ministre algérien des Affaires étrangères. Elle[...]

Dialogue interlibyen au Maroc : les camps rivaux et l'ONU confiants

Les représentants des deux Parlements rivaux, qui tiennent des discussions indirectes au Maroc, ainsi que le médiateur de l'ONU ont affiché leur confiance vendredi quant à la possibilité d'un[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121010160838 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121010160838 from 172.16.0.100