Extension Factory Builder
10/10/2012 à 16:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Joseph Kabila, le 8 octobre 2012 à Kampala. Joseph Kabila, le 8 octobre 2012 à Kampala. © Isaac Kasamani/AFP

Lors de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), qui a eu lieu lundi 8 octobre à Kampala, l’Ouganda et l’Angola ont pris position pour qu’un dialogue soit ouvert entre les rebelles du M23 et les autorités congolaises.

Le quatrième sommet de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), qui a eu lieu lundi 8 octobre à Kampala, n’a accouché d’aucune mesure concrète, mais les appels au dialogue entre les rebelles du Mouvement du 23 mars et les autorités congolaises s'y sont fait plus pressants.

Le président ougandais Yoweri Museveni aurait chargé son ministre de la Défense, Chrispus Kiyonga, de convaincre Kinshasa de dialoguer avec la rébellion qui contrôle un territoire important du Nord-Kivu, rapporte Reuters qui affirme que l’information a été confirmée par une source à la présidence ougandaise.

"Force négative"

L’idée d’un dialogue avec le M23, encore considéré en juillet comme une « force négative », semble faire son nid au sein des membres de la CIRGL, puisque le ministre angolais de la Défense, Candido Pereira dos Santos Van-Dunem, a affirmé mardi 9 octobre dans un communiqué que son pays avait défendu cette position lors sommet des chefs d'État et de gouvernement de la CIRGL.

« La République d'Angola défend le principe de dialogue pour la solution du conflit à l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC), ceci pour le bénéfice des populations locales souffrantes, aussi bien que pour la sous-région australe en général », indique cette note.

Le ministre angolais de la Défense avait participé samedi et dimanche, à la réunion des ministres de Défense des États membres de la CIRGL, dont  le principal objectif  était  d'analyser la situation sécuritaire dans l'Est de la RDC.

Refus congolais

Les autorités de Kinshasa refusent officiellement toute négociation avec le M23 et ont déclaré qu'elles ne comptaient pas faire évoluer sur ce point. « Le M23 a été condamné comme étant une force négative par la CIRGL… Nous n’avons absolument pas changé d’avis », a réagi le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Membe.

Les rebelles, dont une délégation était présente à Kampala, assure vouloir « discuter avec le gouvernement de Kinshasa ». « Nous avons rencontré le président ougandais et nous le rencontrerons de nouveau demain (mercredi), mais il n’a pas réussi à nous organiser une réunion directe avec la délégation congolaise », a déclaré à Reuters un représentant du M23 Bertrand Bisimwa.

(Avec Agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende à Kisangani pour rassurer sur l'arrivée des FDLR

Lambert Mende, ministre de la Communication de RDC et porte-parole du gouvernement, est à Kisangani depuis matin. Objectif : calmer les inquiétudes de la population du chef-lieu de la Province orientale qui devrai[...]

RDC : les miliciens Enyele ont-ils attaqué le camp militaire Tshatshi ?

Quelques jours après l'attaque contre le camp militaire Tshatshi, le 22 juillet à Kinshasa, l'identité des assaillants et leurs motivations commencent à se préciser. Selon plusieurs sources[...]

Oreilles meurtries

Je vous ai parlé, il n'y a pas longtemps, de cet immeuble de vingt-deux niveaux situé sur le boulevard du 30-Juin, la plus grande artère du centre-ville de Kinshasa. Je vous ai dit que j'étais[...]

Mali - RDC : Nkulu Kalumba, un long chemin vers la liberté

À l'occasion de la Journée mondiale des réfugiés, le 20 juin, "Jeune Afrique" et le HCR au Mali ont organisé un concours de journalisme. C'est l'article d'une jeune étudiante[...]

RDC : retour au calme à Kinshasa après l'attaque du camp militaire Tshatshi

Les autorités congolaises ont affirmé mardi avoir déjoué l'attaque d'un groupe d'inconnus armés contre le camp militaire Tshatshi, à Kinshasa. Le calme était de retour en fin[...]

RDC : le camp militaire Tshatshi attaqué, Kinshasa appelle au calme

Des tirs ont été entendus mardi après-midi au camp militaire Colonel Tshatshi dans la ville de Kinshasa. Selon nos informations, il s'agirait d'une attaque à la machette d'un groupe de personnes qui[...]

RDC : Tshisekedi toujours "pas actif"

L'opposant historique Étienne Tshisekedi, leader de l'Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), était toujours hospitalisé mi-juillet. Les détails sur son état de[...]

RDC : Cour constitutionnelle, mode d'emploi

Le président Kabila a nommé, le 7 juillet dernier, les neuf membres de la Cour constitutionnelle de RDC. Juge pénal du président de la République et du Premier ministre, cette juridiction est[...]

Festival d'Avignon : tous en choeur avec Serge Kakudji

Le contre-ténor congolais a fait l'unanimité au Festival d'Avignon. Il y présentait une oeuvre à la croisée du baroque et des sonorités africaines.[...]

RDC : une coalition de l'opposition veut voir Kabila à la CPI

La coalition des forces politiques et sociales de l’opposition a lancé mercredi une pétition pour que le président congolais, Joseph Kabila, soit traduit devant la CPI pour crimes contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers