Extension Factory Builder
10/10/2012 à 16:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Joseph Kabila, le 8 octobre 2012 à Kampala. Joseph Kabila, le 8 octobre 2012 à Kampala. © Isaac Kasamani/AFP

Lors de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), qui a eu lieu lundi 8 octobre à Kampala, l’Ouganda et l’Angola ont pris position pour qu’un dialogue soit ouvert entre les rebelles du M23 et les autorités congolaises.

Le quatrième sommet de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), qui a eu lieu lundi 8 octobre à Kampala, n’a accouché d’aucune mesure concrète, mais les appels au dialogue entre les rebelles du Mouvement du 23 mars et les autorités congolaises s'y sont fait plus pressants.

Le président ougandais Yoweri Museveni aurait chargé son ministre de la Défense, Chrispus Kiyonga, de convaincre Kinshasa de dialoguer avec la rébellion qui contrôle un territoire important du Nord-Kivu, rapporte Reuters qui affirme que l’information a été confirmée par une source à la présidence ougandaise.

"Force négative"

L’idée d’un dialogue avec le M23, encore considéré en juillet comme une « force négative », semble faire son nid au sein des membres de la CIRGL, puisque le ministre angolais de la Défense, Candido Pereira dos Santos Van-Dunem, a affirmé mardi 9 octobre dans un communiqué que son pays avait défendu cette position lors sommet des chefs d'État et de gouvernement de la CIRGL.

« La République d'Angola défend le principe de dialogue pour la solution du conflit à l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC), ceci pour le bénéfice des populations locales souffrantes, aussi bien que pour la sous-région australe en général », indique cette note.

Le ministre angolais de la Défense avait participé samedi et dimanche, à la réunion des ministres de Défense des États membres de la CIRGL, dont  le principal objectif  était  d'analyser la situation sécuritaire dans l'Est de la RDC.

Refus congolais

Les autorités de Kinshasa refusent officiellement toute négociation avec le M23 et ont déclaré qu'elles ne comptaient pas faire évoluer sur ce point. « Le M23 a été condamné comme étant une force négative par la CIRGL… Nous n’avons absolument pas changé d’avis », a réagi le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Membe.

Les rebelles, dont une délégation était présente à Kampala, assure vouloir « discuter avec le gouvernement de Kinshasa ». « Nous avons rencontré le président ougandais et nous le rencontrerons de nouveau demain (mercredi), mais il n’a pas réussi à nous organiser une réunion directe avec la délégation congolaise », a déclaré à Reuters un représentant du M23 Bertrand Bisimwa.

(Avec Agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

La RD Congo vend son énergie et son potentiel agricole à Londres

 Le premier Global Africa Investment Summit à Londres a été nettement dominé par la présence des pays anglophones. Rare exception, la RD Congo a présenté plusieurs projets[...]

RDC : opération "villes mortes" dans les grandes agglomérations du Nord-Kivu

Une opération "villes mortes" a été organisée mardi dans la plupart des grandes agglomérations du Nord-Kivu (est de la RDC) pour protester contre l'insécurité[...]

"Mbata ya bakolo" : au Congo, la vie sans les "Zaïrois" de RDC

Comment vivre sans les "Zaïrois" ? Lancée début avril, l’opération "Mbata ya bakolo" ("La gifle des aînés" en lingala) a laissé des traces dans[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

RDC : après les massacres à Béni, la ville n'a plus confiance dans l'armée

Les rebelles ougandais de l'ADF-Nalu (Forces démocratiques alliées – Armée de libération de l’Ouganda) sèment la terreur à Beni, dans l'est de la RDC.[...]

Ebola : l'épidémie en RDC est dûe à une nouvelle souche

Le virus Ebola qui sévit actuellement en RDC est issu d'une nouvelle souche. C'est la conclusion d'une étude publiée dans la revue américaine The New England Journal of Medicine.[...]

RDC : nouveau massacre de civils par les rebelles ougandais

Vingt-deux personnes, majoritairement des femmes et des enfants, ont été massacrées vendredi soir lors d'une nouvelle tuerie commise par des rebelles ougandais dans l'est de la République[...]

RDC : Kinshasa veut expulser le responsable des droits de l'homme de l'ONU

Kinshasa a demandé jeudi le rappel de Scott Campbell, chef du bureau de l'ONU pour les droits de l'homme en RDC, au lendemain de la publication d'un rapport de ses services dénonçant des crimes commis par[...]

RDC : 26 morts dans une attaque à Beni, attribuée à l'ADF-NALU

Des rebelles ont attaqué le village de Beni, à l'est de la RDC, dans la nuit de mercredi à jeudi. Vingt-six personnes ont été tuées.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers