Extension Factory Builder
10/10/2012 à 16:02
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Joseph Kabila, le 8 octobre 2012 à Kampala. Joseph Kabila, le 8 octobre 2012 à Kampala. © Isaac Kasamani/AFP

Lors de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), qui a eu lieu lundi 8 octobre à Kampala, l’Ouganda et l’Angola ont pris position pour qu’un dialogue soit ouvert entre les rebelles du M23 et les autorités congolaises.

Le quatrième sommet de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (CIRGL), qui a eu lieu lundi 8 octobre à Kampala, n’a accouché d’aucune mesure concrète, mais les appels au dialogue entre les rebelles du Mouvement du 23 mars et les autorités congolaises s'y sont fait plus pressants.

Le président ougandais Yoweri Museveni aurait chargé son ministre de la Défense, Chrispus Kiyonga, de convaincre Kinshasa de dialoguer avec la rébellion qui contrôle un territoire important du Nord-Kivu, rapporte Reuters qui affirme que l’information a été confirmée par une source à la présidence ougandaise.

"Force négative"

L’idée d’un dialogue avec le M23, encore considéré en juillet comme une « force négative », semble faire son nid au sein des membres de la CIRGL, puisque le ministre angolais de la Défense, Candido Pereira dos Santos Van-Dunem, a affirmé mardi 9 octobre dans un communiqué que son pays avait défendu cette position lors sommet des chefs d'État et de gouvernement de la CIRGL.

« La République d'Angola défend le principe de dialogue pour la solution du conflit à l'Est de la République Démocratique du Congo (RDC), ceci pour le bénéfice des populations locales souffrantes, aussi bien que pour la sous-région australe en général », indique cette note.

Le ministre angolais de la Défense avait participé samedi et dimanche, à la réunion des ministres de Défense des États membres de la CIRGL, dont  le principal objectif  était  d'analyser la situation sécuritaire dans l'Est de la RDC.

Refus congolais

Les autorités de Kinshasa refusent officiellement toute négociation avec le M23 et ont déclaré qu'elles ne comptaient pas faire évoluer sur ce point. « Le M23 a été condamné comme étant une force négative par la CIRGL… Nous n’avons absolument pas changé d’avis », a réagi le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Membe.

Les rebelles, dont une délégation était présente à Kampala, assure vouloir « discuter avec le gouvernement de Kinshasa ». « Nous avons rencontré le président ougandais et nous le rencontrerons de nouveau demain (mercredi), mais il n’a pas réussi à nous organiser une réunion directe avec la délégation congolaise », a déclaré à Reuters un représentant du M23 Bertrand Bisimwa.

(Avec Agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

RDC : pourquoi Kabila veut négocier avec l'opposition

Après avoir dépêché un émissaire - Kalev Mutond, le patron de l'Agence nationale de renseignements - auprès de ses opposants "radicaux" (Vital Kamerhe, les partisans[...]

RDC - Neeskens Kebano : "Je vis ma meilleure saison depuis que je suis professionnel"

Neeskens Kebano, qui a renoncé à la possibilité de jouer en équipe de France pour porter le maillot des Léopards, a été élu Soulier d’Ebène du championnat de[...]

Stromae, griot sarcastique malgré lui

Le chanteur belge Stromae est en tournée africaine. Ecoutées au premier degré ou pastichées, les chansons de son album "Racine carrée" illustrent la politique du continent.[...]

RDC : pourquoi l'hommage de Zoé Kabila aux "kadogo" fait polémique sur Twitter

Le député congolais Zoé Kabila, frère du président de la RDC, a tenu à rendre un hommage samedi sur Twitter aux "kadogos qui ont fait le choix de laisser leurs stylos pour les[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers