Extension Factory Builder
10/10/2012 à 09:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Abdelkader Messahel, le 20 novembre 2011 à Alger. Abdelkader Messahel, le 20 novembre 2011 à Alger. © AFP

Le ministre algérien des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, était au Niger, dernière étape de sa mini-tournée au Sahel, mardi 9 octobre. Les deux pays ont une "convergence de vues totale" en matière de "lutte contre le crime organisé et le terrorisme", a-t-il assuré.

Après la Mauritanie et le Mali, le ministre algérien des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel était au Niger, dernière étape de sa mini-tournée au Sahel, mardi 9 octobre. Reçu pendant environ deux heures par le président Mahamadou Issoufou, il a une nouvelle fois évoqué le dossier malien.

« Il y a une convergence de vues totale sur la menace (...). Sur la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, il n'y a pas d'équivoque, c'est un objectif de nos pays mais aussi de la communauté internationale », a déclaré Abdelkader Messahel devant la presse, se félicitant que les deux pays coopèrent « très bien ».

Le Niger fait partie des pays qui devraient envoyer des troupes dans le cadre d'une intervention armée de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) dans le Nord-Mali. Ce que refuse pour l’instant l'Algérie, qui possède l'armée la plus puissante de la région.

"L'intégrité territoriale du Mali n'est pas négociable"

« Sur les questions internes propres au Mali, nous concevons en Algérie qu'il est important que les groupes armés maliens qui se trouvent au Nord doivent faire des choix pour se démarquer définitivement de tout ce qui est en relations avec le terrorisme et le crime organisé, et s'inscrire dans une logique nationale de (respect de) l'intégrité territoriale du Mali pour la prise en charge des problèmes qui se posent aux populations du Nord », a également affirmé le ministre algérien.

« L'intégrité territoriale du Mali n'est pas négociable. Les solutions politiques propres au Mali sont à encourager en vue des négociations, mais pour le crime organisé et le terrorisme qui est la menace pour nos pays, je crois qu'il n'y pas de place pour les négociations », a réaffirmé le ministre, accompagné notamment de responsables de l'appareil sécuritaire algérien.

Un discours assez proches des propos tenus lundi à Bamako, où Abdelkader Messahel avait notamment déclaré que le dialogue était envisageable avec ceux qui prennent leur distance avec le crime organisé, mais il n'y aurait « pas de négociation possible avec des terroristes ».

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : Karim Achoui, le droit au retour

Algérie : Karim Achoui, le droit au retour

Ce Franco-Algérien s'est fait connaître comme l'avocat des figures du milieu. En s'inscrivant au barreau d'Alger, il a trouvé le moyen de contourner l'interdiction de plaider qui le frappait en France.[...]

Le dessinateur algérien Ali Dilem rejoint l'équipe de "Charlie Hebdo"

Le célèbre dessinateur de presse algérien Ali Dilem a rejoint la rédaction de "Charlie Hebdo", qui a sorti mercredi son second numéro depuis les attentats de janvier. Un choix audacieux[...]

Sexe, mensonge, pouvoir : la trilogie infernale

Du Français Dominique Strauss-Kahn au Malaisien Anwar Ibrahim, on ne compte plus les responsables politiques dont les moeurs débridées, ou supposées telles, ont brisé la carrière.[...]

Algérie : vaste dispositif policier pour empêcher une manifestation contre le gaz de schiste à Alger

Un important dispositif policier a été déployé mardi à l'aube autour de l'esplanade de la Grande Poste, dans le centre d'Alger, où devait se tenir une manifestation contre le gaz de[...]

Football : le Real Madrid enfin de retour sur les terres algériennes ?

Le Real de Madrid a donné vendredi son accord pour disputer un match amical en Algérie, a rapporté le quotidien espagnol "Marca", très proche du club. La date de cette rencontre et[...]

L'expulsion de 33 chibanis à Paris pose la question de la situation des vieux migrants en France

Après avoir été expulsés manu-militari jeudi matin de leur hôtel situé rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris, 33 chibanis (personnes âgées) ont reçu l'assurance[...]

Mali : accord entre Bamako et les groupes armés pour une "cessation immédiate" des hostilités

Réunis à Alger pour un nouveau round des négociations de paix, le gouvernement malien et six groupes armés du nord du Mali ont signé jeudi, sous les auspices de l'Algérie et de l'ONU, un[...]

Assia Djebar, la jeune fille et la mort

De Cherchell (Algérie) à Vrede (Afrique du Sud), les lettres du continent sont en deuil. À quelques heures d'intervalle, en ce début février, deux des plus grands auteurs africains sont[...]

Algérie : la fatwa, une affaire d'État

L'institution nationale chargée d'édicter les décrets religieux en Algérie est désormais la seule habilitée à statuer sur les questions de société. Ses [...]

Mali : l'ombre d'Iyad Ag Ghali plane sur les négociations d'Alger

Soupçonné de manoeuvrer en coulisses en faisant régner la terreur parmi les Touaregs, le leader d'Ansar Eddine, Iyad Ag Ghali, demeure introuvable. Une ombre au tableau des négociations[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121010090031 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121010090031 from 172.16.0.100