Extension Factory Builder
10/10/2012 à 09:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Abdelkader Messahel, le 20 novembre 2011 à Alger. Abdelkader Messahel, le 20 novembre 2011 à Alger. © AFP

Le ministre algérien des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel, était au Niger, dernière étape de sa mini-tournée au Sahel, mardi 9 octobre. Les deux pays ont une "convergence de vues totale" en matière de "lutte contre le crime organisé et le terrorisme", a-t-il assuré.

Après la Mauritanie et le Mali, le ministre algérien des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahel était au Niger, dernière étape de sa mini-tournée au Sahel, mardi 9 octobre. Reçu pendant environ deux heures par le président Mahamadou Issoufou, il a une nouvelle fois évoqué le dossier malien.

« Il y a une convergence de vues totale sur la menace (...). Sur la lutte contre le crime organisé et le terrorisme, il n'y a pas d'équivoque, c'est un objectif de nos pays mais aussi de la communauté internationale », a déclaré Abdelkader Messahel devant la presse, se félicitant que les deux pays coopèrent « très bien ».

Le Niger fait partie des pays qui devraient envoyer des troupes dans le cadre d'une intervention armée de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (Cedeao) dans le Nord-Mali. Ce que refuse pour l’instant l'Algérie, qui possède l'armée la plus puissante de la région.

"L'intégrité territoriale du Mali n'est pas négociable"

« Sur les questions internes propres au Mali, nous concevons en Algérie qu'il est important que les groupes armés maliens qui se trouvent au Nord doivent faire des choix pour se démarquer définitivement de tout ce qui est en relations avec le terrorisme et le crime organisé, et s'inscrire dans une logique nationale de (respect de) l'intégrité territoriale du Mali pour la prise en charge des problèmes qui se posent aux populations du Nord », a également affirmé le ministre algérien.

« L'intégrité territoriale du Mali n'est pas négociable. Les solutions politiques propres au Mali sont à encourager en vue des négociations, mais pour le crime organisé et le terrorisme qui est la menace pour nos pays, je crois qu'il n'y pas de place pour les négociations », a réaffirmé le ministre, accompagné notamment de responsables de l'appareil sécuritaire algérien.

Un discours assez proches des propos tenus lundi à Bamako, où Abdelkader Messahel avait notamment déclaré que le dialogue était envisageable avec ceux qui prennent leur distance avec le crime organisé, mais il n'y aurait « pas de négociation possible avec des terroristes ».

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Ramtane Lamamra : il ne reste en Algérie 'que des résidus de terrorisme'

Ramtane Lamamra : il ne reste en Algérie "que des résidus de terrorisme"

Lors d’une déclaration à la presse, jeudi, Ramtane Lamamra, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, a qualifié de "spectaculaire" l’[...]

Algérie : 23 jihadistes tués près de Bouira lors d'une opération de l'armée

L’armée populaire nationale algérienne a lancé mardi une importante opération contre des jihadistes dans les alentours de la capitale. Au moins 23 terroristes ont été[...]

Algérie : Tayeb Belaïz, c'est son coeur qui l'a lâché

Les problèmes de santé de Tayeb Belaïz, 67 ans, l'ont finalement contraint à quitter son poste de ministre de l'Intérieur le 14 mai. En guise de lot de consolation, il hérite du poste[...]

Le jihadiste algérien Belmokhtar dément l'allégeance de son groupe à l'EI

Le chef jihadiste Mokhtar Belmokhtar a réaffirmé la loyauté de son groupe, Al-Mourabitoune, à Al-Qaïda et démenti l'allégeance à l'État islamique (EI) proclamée[...]

Algérie : 21 terroristes recherchés après l'assassinat de quatre agents de sûreté

Quatre retraités algériens ont été tués puis brûlés par des terroristes dans la région de Batna, (est) le 12 mai. Les unités algériennes de lutte contre le[...]

Farid Benstiti, l'homme qui a mené le PSG en finale de la Ligue des Champions

Jeudi soir, les joueuses du Paris SG se sont inclinées sans rougir à la dernière minute en finale de la Ligue des Champions, à Berlin, face au FFC Francfort (1-2). Farid Benstiti,[...]

Remaniement en Algérie : Intérieur, Énergie et Finances changent de mains

À la faveur du remaniement ministériel annoncé jeudi par le président Bouteflika jeudi, trois portefeuilles majeurs changent de mains : ceux de l’Intérieur, de l’Énergie et des[...]

Algérie : Louisa Hanoune, connivence zéro

La secrétaire générale du Parti des travailleurs fustige sans relâche la corruption de certains membres du gouvernement algérien. Osé...[...]

Le groupe Al-Mourabitoune de Belmokhtar annonce son allégeance à l'EI

"Le mouvement Al-Mourabitoune annonce son allégeance au calife des musulmans Abou Baqr al-Baghdadi", a affirmé jeudi dans un enregistrement audio un responsable du mouvement armé terroriste.[...]

Liberté d'expression : les dessinateurs de presse en première ligne

L'attentat contre leurs confrères de "Charlie Hebdo" en janvier a fortement ému les dessinateurs africains et rappelé à quel point la liberté d'expression pouvait être[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers