Extension Factory Builder
09/10/2012 à 09:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mohamed Morsi le 7 octobre au Caire. Mohamed Morsi le 7 octobre au Caire. © AFP

Le président égyptien Mohamed Morsi a annoncé lundi 8 octobre que les personnes arrêtées pour des faits "commis dans le but de soutenir la révolution" du 25 janvier seraient amnistiées. Cette décision ne concerne pas les crimes d'homicide volontaire.

Cent jours après son accession au pouvoir, le président égyptien a décidé de marquer le coup symboliquement. Dans un décret publié lundi 8 octobre sur sa page officielle Facebook, Mohamed Morsi a annoncé que les personnes arrêtées pour des faits « commis dans le but de soutenir la révolution » seraient amnistiées. Sont concernés les actes commis depuis le début du soulèvement qui a renversé Hosni Moubarak, jusqu'à juin 2012, date de sa prise de fonction, à l'exception des crimes d'homicide volontaire.

Les personnes déjà condamnées par la justice et celles qui font toujours l'objet d'une enquête ou sont en cours de jugement, seront également amnistiés, précise le texte

Premier président égyptien à être librement élu, Mohamed Morsi avait déjà ordonné en juillet la libération de 572 personnes inculpées par la justice militaire et la création d'une commission chargée d'examiner les cas de civils jugés par les militaires.

Culture d'impunité

Cette décision intervient alors que l’Égypte commémore mardi 9 octobre le premier anniversaire des évènements dits « de Maspero ». Le 10 octobre 2011, des affrontements avec les forces de l'ordre lors d'un rassemblement de Coptes (chrétiens d'Égypte), qui protestaient contre l'incendie des églises de Sohag et Assouan, avaient fait 24 morts et plus de 200 blessés.

L'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty international a récemment appelé M. Morsi, premier chef d'État islamiste et civil, à mettre fin à la culture d'impunité de la police et de l'armée.

« L'armée est retournée à ses casernes, mais les autorités ne doivent pas s'imaginer qu'elles peuvent balayer sous le tapis 16 mois de violations qui se sont traduites par plus de 120 morts, des milliers de personnes jugées par des tribunaux militaires et des centaines de cas de torture », a déclaré la directrice adjointe d'Amnesty pour le Moyen-Orient, Hassiba Hadj Sahraoui.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Ligue arabe : réunion des chefs d'état-major, première étape vers une force conjointe ?

Ligue arabe : réunion des chefs d'état-major, première étape vers une force conjointe ?

Une commission regroupant les chefs d'état-major des membres de la Ligue arabe a entamé mercredi au Caire les travaux destinés à mettre sur pied une force arabe conjointe. Fin mars, l'organisation panar[...]

Égypte : l'ancien président Mohamed Morsi condamné à vingt ans de prison

Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien, a été condamné mardi à vingt ans de prison. Il risquait la peine de mort.[...]

Égypte : verdict attendu pour Mohamed Morsi, qui risque la peine de mort

Mohamed Morsi, l’ancien président égyptien, pourrait écoper de la peine de mort mardi pour "incitation au meurtre", plus de 20 mois après sa destitution par l'ex-chef de l'armée[...]

Égypte : 11 condamnés à mort pour des heurts lors d'un match de foot

Onze supporters ont été condamnés à la peine capitale dimanche en Égypte lors d'un nouveau procès des émeutes en 2012 à Port-Saïd. Elles avaient fait 74 morts dans un [...]

En pleine guerre au Yémen, Riad et Le Caire annoncent des exercices au sol en Arabie saoudite

Trois semaines après le début des frappes aériennes de la coalition arabe au Yémen, l'Arabie saoudite et l'Égypte annoncent la tenue de manoeuvres militaires sur le sol saoudien. Une[...]

Égypte : deux cadets de l'armée tués dans un attentat au nord du Caire

Deux cadets de l'armée égyptienne ont été tués dans l'explosion d'une bombe au nord du Caire au moment où ils s'apprêtaient à embarquer dans un bus.[...]

Le français BRL Ingénierie va mesurer l'impact du barrage de la Renaissance sur les eaux du Nil

Le cabinet d'études français BRL Ingénierie a été choisi pour mesurer l'impact de la construction du barrage Grande Renaissance sur les ressources en eau du Nil, a appris "Jeune[...]

Égypte : six soldats tués dans une nouvelle attaque de l'EI au Sinaï

Six soldats ont été tués et deux blessés dimanche dans l'explosion d'une bombe dans la péninsule du Sinaï dans l'est de l'Egypte, une nouvelle attaque revendiquée par la branche[...]

Égypte : peine de mort confirmée pour le chef des Frères musulmans

Un tribunal égyptien a confirmé samedi les peines de mort prononcées à l'encontre du chef des Frères musulmans Mohamed Badie et de 13 autres personnes reconnues coupables d'avoir cherché[...]

Rap : Jay Z a-t-il utilisé illégalement une chanson égyptienne pour "Big Pimpin" ?

Après Khaled, c'est au tour du rappeur américain Jay Z de rendre des comptes à la justice. Le descendant d'un compositeur égyptien accuse le rappeur d'avoir utilisé illégalement un sample[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121009084916 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121009084916 from 172.16.0.100