Extension Factory Builder
09/10/2012 à 09:12
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Mohamed Morsi le 7 octobre au Caire. Mohamed Morsi le 7 octobre au Caire. © AFP

Le président égyptien Mohamed Morsi a annoncé lundi 8 octobre que les personnes arrêtées pour des faits "commis dans le but de soutenir la révolution" du 25 janvier seraient amnistiées. Cette décision ne concerne pas les crimes d'homicide volontaire.

Cent jours après son accession au pouvoir, le président égyptien a décidé de marquer le coup symboliquement. Dans un décret publié lundi 8 octobre sur sa page officielle Facebook, Mohamed Morsi a annoncé que les personnes arrêtées pour des faits « commis dans le but de soutenir la révolution » seraient amnistiées. Sont concernés les actes commis depuis le début du soulèvement qui a renversé Hosni Moubarak, jusqu'à juin 2012, date de sa prise de fonction, à l'exception des crimes d'homicide volontaire.

Les personnes déjà condamnées par la justice et celles qui font toujours l'objet d'une enquête ou sont en cours de jugement, seront également amnistiés, précise le texte

Premier président égyptien à être librement élu, Mohamed Morsi avait déjà ordonné en juillet la libération de 572 personnes inculpées par la justice militaire et la création d'une commission chargée d'examiner les cas de civils jugés par les militaires.

Culture d'impunité

Cette décision intervient alors que l’Égypte commémore mardi 9 octobre le premier anniversaire des évènements dits « de Maspero ». Le 10 octobre 2011, des affrontements avec les forces de l'ordre lors d'un rassemblement de Coptes (chrétiens d'Égypte), qui protestaient contre l'incendie des églises de Sohag et Assouan, avaient fait 24 morts et plus de 200 blessés.

L'organisation de défense des droits de l'homme Amnesty international a récemment appelé M. Morsi, premier chef d'État islamiste et civil, à mettre fin à la culture d'impunité de la police et de l'armée.

« L'armée est retournée à ses casernes, mais les autorités ne doivent pas s'imaginer qu'elles peuvent balayer sous le tapis 16 mois de violations qui se sont traduites par plus de 120 morts, des milliers de personnes jugées par des tribunaux militaires et des centaines de cas de torture », a déclaré la directrice adjointe d'Amnesty pour le Moyen-Orient, Hassiba Hadj Sahraoui.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Egypte

Égypte : nouvelle détention pour Alaa Abdel Fattah, figure de la révolte anti-Moubarak

Égypte : nouvelle détention pour Alaa Abdel Fattah, figure de la révolte anti-Moubarak

La justice égyptienne a ordonné lundi la remise en détention de 25 personnes jugées pour des violences qui se sont déroulées lors d'une manifestation non autorisée en novembre der[...]

Attentat en Égypte : l'armée réplique, Sissi accuse l'"étranger"

Le président égyptien a accusé samedi "des soutiens de l'étranger" d'être derrière l'attentat qui a tué 30 soldats dans le Sinaï, où l'état d'urgence a[...]

Égypte : état d'urgence dans le Sinaï après l'attentat qui a tué 30 soldats

L’Égypte a décrété vendredi un état d'urgence de trois mois sur une partie de la péninsule du Sinaï, quelques heures après qu'un kamikaze a tué 30 soldats en[...]

Égypte : dans le Sinaï, un attentat fait de nombreuses victimes parmi les militaires

Un attentat à la voiture piégée a tué au moins 25 soldats égyptiens et blessé une vingtaine de personnes vendredi. Il visait un barrage de l'armée dans le nord de la[...]

Égypte : au moins neuf blessés dans l'explosion d'une bombe devant l'université du Caire

Au moins neuf personnes ont été blessées mercredi au Caire dans l'explosion d'une bombe devant l'université de la capitale.[...]

Égypte : sept soldats tués par une bombe dans le Sinaï

Sept soldats égyptiens ont été tués et quatre blessés dimanche par l'explosion d'une bombe au passage de leur véhicule dans la péninsule du Sinaï, ont indiqué des[...]

Cartier women's initiative awards 2014 : quatre Africaines parmi les finalistes

 Elles se nomment Winnifred Selby, Amy de Castro, Achenyo Idachaba et Mariam Hazem. Originaires du Ghana, de l'Afrique du Sud, du Nigéria et de l'Égypte, se sont les finalistes africaines du prix Cartier Women's[...]

John Kerry : "Les Égyptiens doivent faire entendre leur voix"

En visite au Caire, John Kerry, le secrétaire d'État américain, a insisté sur la nécessité de garantir la liberté d'expression lors d'une rencontre lundi avec le président[...]

Égypte : les donateurs se penchent au Caire sur la reconstruction de Gaza

La communauté internationale va tenter dimanche au Caire de réunir quatre milliards de dollars réclamés par l'Autorité palestinienne pour la reconstruction de la bande de Gaza, alors que[...]

Transferts de migrants : les pays africains les mieux lotis en 2014 sont...

Selon un rapport de la Banque mondiale, "les envois de fonds officiellement comptabilisés" vers les pays en développement devraient atteindre 435 milliards de dollars en 2014, soit une hausse de 5 %[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers