Extension Factory Builder
08/10/2012 à 15:04
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le nouveau gouverneur de Sidi Bouzid a déjà été chargé du développement de la région. Le nouveau gouverneur de Sidi Bouzid a déjà été chargé du développement de la région. © D.R.

Suite à la multiplication des manifestations contre les autorités de Sidi Bouzid, le Premier ministre Hamadi Jebali (Ennahdha) a procédé au changement du gouverneur de la région. La mission du nouveau "préfet", Amara Tlijani : ramener le calme dans une zone marginalisée où le chômage et la précarité ne cessent de s'étendre.

Les manifestants de Sidi Bouzid ont obtenu la tête du gouverneur (préfet) de la région, Mohamed Néjib Mansouri, que le gouvernement a remplacé par Amara Tlijani, jusque là préfet de Kébili... lequel a de son côté été remplacé par Habib Jridi. L'information a été dévoilée, lundi 8 octobre, par la presse tunisienne.

Épicentre de la révolution tunisienne, la région de Sidi Bouzid (Centre-Ouest) est l’une des plus marginalisées de Tunisie. Elle continue à connaître de nombreuses tensions et troubles sociaux qui se sont multipliés, notamment depuis le mois d’août, du fait du chômage et de la précarité de ses habitants qui ne cessent d’augmenter, sur fond de coupures d'eau et de retards dans les salaires et les indemnités octroyées par l’État.

Tensions prégnantes

La dernière manifestation en date, vendredi 5 octobre, a eu lieu devant les locaux du gouvernorat de Sidi Bouzid. Un millier de personnes réclamaient le départ du préfet, accusé d'incompétence. La violence des échauffourées avec la police, qui a employé des tirs à balles en caoutchouc, a été telle que Mansouri a dû être évacué de son bureau.

Le nouveau préfet, Amara Tlijani, était jusqu'alors en poste à Kébili (Sud). C'est un économiste de formation et un haut fonctionnaire de l’ex-régime de Zine el-Abidine Ben Ali. Il a notamment occupé des fonctions dans le secteur du développement régional, y compris après la révolution, justement à Sidi Bouzid, avant de devenir gouverneur de Kébili en mai 2012. Le gouvernement de Hamadi Jebali fait donc en quelque sorte machine arrière, reconnaissant à Tlijani des compétences dont il espère qu'elles ramèneront le calme dans une région hautement symbolique pour la nouvelle Tunisie.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Armée tunisienne : la grande désillusion

Armée tunisienne : la grande désillusion

Incapable de venir à bout des maquis jihadistes, minée par des querelles au sommet, gangrenée par la politique, la grande muette a beaucoup perdu de sa superbe. Enquête exclusive sur une institut[...]

Tunisie : fusillade dans la caserne de Bouchoucha à Tunis, sept militaires tués

Un soldat tunisien a ouvert le feu lundi matin sur d'autres soldats, dans la caserne de Bouchoucha, à Tunis. Au moins sept militaires ont été tués et d'autres blessés, selon le ministère[...]

Barack Obama à Béji Caïd Essebsi : "Les États-Unis croient en la Tunisie"

À l'ocassion de la réception de Béji Caïd Essebsi à la Maison blanche jeudi, le président amréicain Barack Obama a annoncé son intention d'accorder à la Tunisie le[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : doutes sur l'implication du suspect marocain arrêté en Italie

Un nouveau suspect a été appréhendé mercredi à Gaggiano, en Italie, dans le cadre de l'affaire de l’attentat du Bardo. Mais les premiers éléments laissent à penser[...]

Tunisie : contre la contrebande, l'électronique !

Habib Essid, le Premier ministre tunisien, et Slim Chaker, son ministre des Finances, ont donné carte blanche à Adel Ben Hassine, le directeur général des douanes fraîchement nommé,[...]

Les femmes africaines peinent à percer le plafond de verre

Éducation, travail, indépendance... Malgré de timides avancées, le statut des femmes n'a que peu progressé en Afrique, selon les participantes du 5e forum social d’Essaouira, au Maroc, du[...]

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi reçu par Barack Obama à la Maison blanche

Le président tunisien Béji Caïd Essebsi sera reçu jeudi à Washington par son homologue américain Barack Obama. Cette deuxième rencontre entre les deux hommes à la Maison[...]

Comment Samir Tarhouni, l'ancien chef de la BAT, a empêché les Trabelsi de quitter la Tunisie en 2011

Samir Tarhouni, l'ancien patron de la brigade antiterrorisme (BAT) a été l'un des principaux protagonistes du départ de Ben Ali. Retour sur un épisode clé de l'histoire tunisienne[...]

Tunisie : voyage au coeur de la BAT, la brigade antiterrorisme

Devenue un symbole national depuis l'arrestation des Trabelsi, en 2011, la brigade antiterrorisme nous ouvre pour la première fois ses portes.[...]

Attentat du Bardo en Tunisie : un suspect marocain arrêté en Italie

Un suspect marocain a été appréhendé mercredi dans le nord de l'Italie, pour complicité présumée dans l'attentat du Bardo. Le résultat d'une coopération avancée[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers