Extension Factory Builder
05/10/2012 à 17:45
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
La première BFW de Paris au Palais Cambon, jusqu'au 6 octobre. La première BFW de Paris au Palais Cambon, jusqu'au 6 octobre. © DR

Paris accueille pour la première fois, jusqu’au 6 octobre, la Black fashion week, événement organisé par la styliste française d’origine sénégalaise, Adama Ndiaye. Ce rendez-vous est l’occasion rêvée pour le public d’apprécier une mode africaine en plein essor, portée par des créateurs bien décidés à exporter leur travail. Et cela malgré les difficultés qu’ils peuvent (encore) rencontrer pour voyager. 

Il y avait du monde, le jeudi 4 octobre, au Buddha Bar, situé dans le 1er arrondissement de Paris, non loin de la place de la Concorde. Dès 20 heures, les invités au lancement de la première édition de la Black Fashion Week de Paris (BFWP, du 4 au 6 octobre au Pavillon Cambon, Paris 1er) se pressaient dans le bar au décor exotique.

On a pu y croiser l'ex-international de football Marcel Desailly, le chanteur Singuila ou l'humoriste Patson. Mais aussi et surtout des professionnels de la mode participant ou non à l'évènement. Parmi eux, les stylistes Vincent Mc Doom, Silas Cruz de Souza, Alphadi (Niger), Karim Tassi (Maroc) ou encore Elie Kuame (Liban-Côte d'Ivoire).

« C'est la Fashion week de Paris qui continue, se réjouit Mickaël Kra, créateur de bijoux, faisant référence à l'événement semestriel qui vient de se terminer. On peut poursuivre nos échanges, découvrir de nouvelles collections et j'espère, séduire le public. »

Exporter la mode africaine

C'est l'objectif recherché par l'organisatrice de l'évènement, Adama Ndiaye, plus connue sous le nom de sa marque, Adama Paris. Organisatrice de la semaine de la mode de Dakar depuis 10 ans, elle se dit bien décidée à œuvrer pour que la mode africaine s'exporte. « On a déjà organisé une BFW à Prague en 2011 et ça a été un succès. Bientôt, il y aura Montréal et Bahia, explique-t-elle. Nous, créateurs africains sommes bien décidés à nous battre pour être pris au sérieux et valorisés. »

Une bataille qui a d'ailleurs prématurément débuté. Invitées à la BFWP, deux stylistes africaines ont dû annuler leur participation, faute de visa. Il s'agit de la Sénégalaise Mame Fagueye Ba et de la Malienne Mariah Bocoum, qui est en outre la soeur de la top-modèle et chanteuse Inna Modja. Dépitée, celle-ci n'a pas hésité à manifester son mécontentement sur Facebook : « Ma sœur Mariah Bocoum, designer (qui crée la plupart de mes robes) doit annuler sa participation à la Black Fashion Week à Paris (…) C'est drôle que je sois en couverture de l'hebdomadaire Le Point pour le dossier sur l'Afrique et ses entrepreneurs prometteurs. Entrepreneurs à qui on refuse le visa. Quelle ironie ! »



 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Venezuela : Rafael Ramírez, chaviste soft

Venezuela : Rafael Ramírez, chaviste soft

Patron de PDVSA, le groupe pétrolier public, il est aussi ministre du Pétrole et des Mines. Face à la gauche militaro-nationaliste, il est le chef de file des modérés. Son ascension provo[...]

Le Mondial ou la vie !

Cette année, je me suis mise au foot. C'était ça ou errer comme une âme en peine, privée de conversation, de bisous et de bons films sur la chaîne de télévision[...]

Les sons de la semaine #11 : Tony Allen et Damon Albarn, Wired For Song, Les Ambassadeurs, Lincoln Olivetti, Bobby Womack...

Un single envoûtant de Tony Allen co-composé avec Damon Albarn, le retour du légendaire big band de Bamako, Les Ambassadeurs, 80 minutes de funk brésilien en hommage à Lincoln Olivetti ou encore[...]

Sida : annoncée guérie, une fillette américaine est finalement séropositive

La petite Américaine née séropositive, que des chercheurs pensaient avoir guéri avec un intense traitement aux antirétroviraux juste après sa naissance, est de nouveau touchée par[...]

Cérémonie du 14 Juillet en France : les Algériens sur les Champs, polémique au tournant

Le président François Hollande souhaite associer les Algériens au défilé du 14 Juillet à l'occasion du centenaire de la Grande Guerre. Tollé de part et d'autre de la[...]

L'exemple à ne pas suivre

Il y a l'écume : ces nouvelles d'inégale importance relayées jour après jour et même heure après heure par les médias écrits ou audiovisuels. Il arrive qu'elles nous[...]

Mondial 2014 : l'Argentine en finale contre l'Allemagne, un cauchemar pour le Brésil

Les Brésiliens pensaient avoir touché le fond avec la déroute historique de la Seleção mardi face à l'Allemagne (1-7). Leur "cauchemar" n'a fait qu'empirer avec la[...]

Défilé du 14 Juillet en France : les Champs-Élysées seront-ils algériens ?

Qu'ils soient supporters ou militaires, les Algériens qui veulent fouler le bitume parisien suscitent la polémique. De fait, des deux côtés de la Méditerranée, des dents grincent à[...]

Les 5 plus gros dérapages diplomatiques de François Hollande en Afrique

À l'occasion de la minitournée de François Hollande en Afrique mi-juillet, "Jeune Afrique" revient sur les dérapages, contrôlés ou pas, qui ont marqué les interventions[...]

France - Mali : l'accord de coopération militaire sera signé le 16 juillet à Bamako

Après bien des atermoiements, l’affaire est entendue. L’accord de coopération militaire entre la France et le Mali sera signé le 16 juillet à Bamako, en présence du ministre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces