Extension Factory Builder
05/10/2012 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le TP Mazembe et l'Esperance de Tunis seront opposés en demi-finale de la Ligue des Champions Le TP Mazembe et l'Esperance de Tunis seront opposés en demi-finale de la Ligue des Champions © DR

À  l’aube des demi-finales de Ligue des Champions très attendues entre le TP Mazembe et l’Espérance de Tunis, Claude Le Roy et Sami Trabelsi, les sélectionneurs de la RDC et de la Tunisie, ont confié à Jeune Afrique s’attendre à des matchs ouverts.

Jeune Afrique : Le TP Mazembe et L'Espérance de Tunis entretiennent depuis deux ans, et la finale de la Ligue des Champions remportée par le TP Mazembe (5-0, 1-1), des relations tendues. Craignez-vous que le climat autour du match de dimanche soit irrespirable ?

Claude Le Roy : Je regrette tout ce qui peut se dire, les rumeurs comme les attaques lancées sur Internet. Mais je fais confiance aux joueurs et aux staffs techniques des deux clubs pour que, sur le terrain, les choses se passent bien. Ce sera un match de toute façon très surveillé par la Confédération africaine de football (CAF).

Sami Trabelsi : Il y aura de la tension. Des joueurs de l’Espérance étaient déjà là il y a deux ans. Mais ils ont sans doute tourné la page. Ils sont expérimentés, et ils ne vont se concentrer que sur le jeu. À mon avis, il n’y aura pas de problèmes entre les joueurs.

Faut-il s’attendre à un match fermé, à l'aller ?

CLR : Je ne pense pas. Les deux équipes ont beaucoup de qualités. Mazembe, qui est quasiment invincible à domicile, est une formation qui pratique un jeu offensif. Elle peut parfois s’énerver quand elle ne parvient pas à marquer, comme toutes les équipes. L’Espérance, selon moi, ne va pas se contenter de défendre. Et elle aurait beaucoup à perdre en tentant d’imposer un défi physique.

ST : Ce sera ouvert. L’Espérance va se déplacer pour ne pas perdre, et elle prendra des risques pour marquer au moins un but. Elle a des joueurs comme Youssef Msakni ou N’Djeng capables de faire la différence. Il ne faut pas qu’elle subisse le jeu, ni que sa défense supporte tout le poids de la rencontre.

Les deux équipes se valent-elles ?

CLR : Oui, elles font partie des meilleures du continent. Les clubs d’Afrique du Nord doivent accepter que ceux d’Afrique noire peuvent rivaliser à tous niveaux. L’issue de cette demi-finale est incertaine, mais ça se jouera à peu de choses. J’espère que Mazembe en sortira vainqueur.

ST : Elles sont bien organisées, ont des moyens importants et d’excellents joueurs, avec beaucoup d’internationaux. L’Espérance aura la chance de disputer le match retour à domicile. Il y aura sans doute des buts et du spectacle lors de ces demi-finales, mais ça se jouera sur des détails.

___

Propos recueillis, Alexis Billebault

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Football : Platini serre la vis

Article précédent :
Djibouti : révolution de velours

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Abidjan, Kinshasa, Le Cap : trois 'spots' tendance pour sortir

Abidjan, Kinshasa, Le Cap : trois "spots" tendance pour sortir

Être riche, c'est aussi connaître les derniers lieux à la mode, là où il faut absolument se montrer. Jeune Afrique a sélectionné les trois "spots" du moment.[...]

Racisme au Maroc : à Tanger, un pogrom anti-migrants fait au moins un mort

À Tanger, une expédition sauvage menée par des Marocains contre des migrants à fait au moins un mort, le 29 août. Un drame qui met à nouveau en lumière le problème du racisme[...]

Jérémy Hodara : "Il ne faut pas copier la Silicon Valley"

Jérémy Hodara, co-fondateur de Africa Internet Holding, le promoteur de Jumia, Hellofood, Carmudi et Easy Taxi, entre autres, a accepté de répondre aux questions de "Jeune Afrique" au sujet de[...]

Football : quand Ebola perturbe les compétitions en Afrique

Le virus Ebola, dont la progression implacable en Afrique de l'ouest effraie le monde entier, perturbe les rencontres internationales de football sur le continent, parfois délocalisées par crainte de contamination,[...]

Ces pionniers qui chamboulent le business en Afrique

Dans la production, les services ou le commerce, une nouvelle génération d'entrepreneurs a su faire bouger les lignes en s'adaptant aux réalités africaines. Un mélange de nouvelles[...]

Urbanisme : quand les architectes africains font leur révolution

Fini le tout-climatisation et les constructions grandes consommatrices d'énergie ! Place dorénavant aux bâtiments respectueux de l'environnement et des populations africaines. Du nord au sud du[...]

Braconnage en Afrique : Bring back our elephants !

Malgré les arrestations, le braconnage menace l'espèce. En Asie et au Moyen-Orient, l'ivoire vaut de l'or. Du Darfour au Congo, il finance les groupes armés.[...]

Élite africaine : l'École des riches, euh... des roches !

Cet établissement français, où une année d'internat coûte plus de 25 000 euros, accueille depuis toujours les fils et les filles de personnalités africaines. À ce tarif,[...]

Ces magnats africains qui dament le pion aux multinationales

Ils ont mis en place des services, une production et une distribution locale : une poignée d'hommes d'affaires dominent leur marché et partent à la conquête du continent.[...]

Wikipédia : Kagamé, Kabila, ADO, Sissi, Boutef... Qui détient la biographie la plus souvent modifiée ?

Les biographies Wikipédia des chefs d’État sont modifiées tous les mois, voire tous les jours. Non seulement pour ajouter de nouveaux éléments, mais aussi pour supprimer les paragraphes[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex