Extension Factory Builder
05/10/2012 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le TP Mazembe et l'Esperance de Tunis seront opposés en demi-finale de la Ligue des Champions Le TP Mazembe et l'Esperance de Tunis seront opposés en demi-finale de la Ligue des Champions © DR

À  l’aube des demi-finales de Ligue des Champions très attendues entre le TP Mazembe et l’Espérance de Tunis, Claude Le Roy et Sami Trabelsi, les sélectionneurs de la RDC et de la Tunisie, ont confié à Jeune Afrique s’attendre à des matchs ouverts.

Jeune Afrique : Le TP Mazembe et L'Espérance de Tunis entretiennent depuis deux ans, et la finale de la Ligue des Champions remportée par le TP Mazembe (5-0, 1-1), des relations tendues. Craignez-vous que le climat autour du match de dimanche soit irrespirable ?

Claude Le Roy : Je regrette tout ce qui peut se dire, les rumeurs comme les attaques lancées sur Internet. Mais je fais confiance aux joueurs et aux staffs techniques des deux clubs pour que, sur le terrain, les choses se passent bien. Ce sera un match de toute façon très surveillé par la Confédération africaine de football (CAF).

Sami Trabelsi : Il y aura de la tension. Des joueurs de l’Espérance étaient déjà là il y a deux ans. Mais ils ont sans doute tourné la page. Ils sont expérimentés, et ils ne vont se concentrer que sur le jeu. À mon avis, il n’y aura pas de problèmes entre les joueurs.

Faut-il s’attendre à un match fermé, à l'aller ?

CLR : Je ne pense pas. Les deux équipes ont beaucoup de qualités. Mazembe, qui est quasiment invincible à domicile, est une formation qui pratique un jeu offensif. Elle peut parfois s’énerver quand elle ne parvient pas à marquer, comme toutes les équipes. L’Espérance, selon moi, ne va pas se contenter de défendre. Et elle aurait beaucoup à perdre en tentant d’imposer un défi physique.

ST : Ce sera ouvert. L’Espérance va se déplacer pour ne pas perdre, et elle prendra des risques pour marquer au moins un but. Elle a des joueurs comme Youssef Msakni ou N’Djeng capables de faire la différence. Il ne faut pas qu’elle subisse le jeu, ni que sa défense supporte tout le poids de la rencontre.

Les deux équipes se valent-elles ?

CLR : Oui, elles font partie des meilleures du continent. Les clubs d’Afrique du Nord doivent accepter que ceux d’Afrique noire peuvent rivaliser à tous niveaux. L’issue de cette demi-finale est incertaine, mais ça se jouera à peu de choses. J’espère que Mazembe en sortira vainqueur.

ST : Elles sont bien organisées, ont des moyens importants et d’excellents joueurs, avec beaucoup d’internationaux. L’Espérance aura la chance de disputer le match retour à domicile. Il y aura sans doute des buts et du spectacle lors de ces demi-finales, mais ça se jouera sur des détails.

___

Propos recueillis, Alexis Billebault

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Football : Platini serre la vis

Article précédent :
Djibouti : révolution de velours

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Diaporama : les lieux qui racontent l'Histoire de l'Afrique

Diaporama : les lieux qui racontent l'Histoire de l'Afrique

La mémoire de l’Afrique, ce sont des ouvrages et des mythes. Mais ce sont aussi des lieux qui invitent au recueillement et suscitent parfois l’émotion.[...]

OGM : les pays africains les plus avancés

 Dans "Technologies agricoles génétiquement modifiées pour l'Afrique", un rapport commandité par la BAD, l'Institut international sur les politiques alimentaires préconise[...]

La danse des popotins

La danse des popotins "Nous sommes les hommes de la danse dont les pieds reprennent vigueur en frappant le sol dur." Ce vers, vous vous en êtes rendu compte, n'est pas de moi, mais bien de Léopold[...]

Ebola business, commerce macabre autour d'une épidémie

Des boucles d'oreille aux peluches en forme de virus, les produits dérivés à l'effigie d'Ebola se multiplient sur la Toile. Alors que l'épidémie fait rage, avec un bilan de 10 000 cas en Afrique[...]

Marc Rennard, Orange : "Une nouvelle révolution est en marche en Afrique"

Conforté par un chiffre d'affaires en hausse sur le continent, l'opérateur français prévoit une croissance durable du marché des télécoms. Face à une concurrence[...]

L'OIF aux Africains !

Moins de six semaines nous séparent de l'élection du nouveau secrétaire général de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF). Les 57 chefs d'État ou de gouvernement[...]

La course pour la direction du bureau Afrique de l'OMS est lancée...

Qui, début novembre, succédera à l'Angolais Luís Gomes Sambo à la tête du bureau Afrique de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ?[...]

Sondage : faut-il reporter la CAN 2015, la déplacer ou l'annuler à cause d'Ebola ?

Se jouera-t-elle ou pas ? À quelle date ? Où ? Les rumeurs vont bon train au sujet de la Coupe d'Afrique des nations, prévue en janvier 2015 au Maroc mais menacée par l'épidémie d'Ebola.[...]

Bling-bling : mariage fastueux, mariage malheureux...

Alors que les cérémonies nuptiales africaines sont des démonstrations de force financière, une récente étude américaine indique qu’une bague de fiançailles trop[...]

Orrick s'installe officiellement à Abidjan

Exclusif - Dans une interview accordée à Jeune Afrique, le président et le patron Afrique d'Orrick expliquent pourquoi ce géant mondial du droit avec 1100 avocats dans 25 pays a choisi la capitale[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers