Extension Factory Builder
05/10/2012 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le TP Mazembe et l'Esperance de Tunis seront opposés en demi-finale de la Ligue des Champions Le TP Mazembe et l'Esperance de Tunis seront opposés en demi-finale de la Ligue des Champions © DR

À  l’aube des demi-finales de Ligue des Champions très attendues entre le TP Mazembe et l’Espérance de Tunis, Claude Le Roy et Sami Trabelsi, les sélectionneurs de la RDC et de la Tunisie, ont confié à Jeune Afrique s’attendre à des matchs ouverts.

Jeune Afrique : Le TP Mazembe et L'Espérance de Tunis entretiennent depuis deux ans, et la finale de la Ligue des Champions remportée par le TP Mazembe (5-0, 1-1), des relations tendues. Craignez-vous que le climat autour du match de dimanche soit irrespirable ?

Claude Le Roy : Je regrette tout ce qui peut se dire, les rumeurs comme les attaques lancées sur Internet. Mais je fais confiance aux joueurs et aux staffs techniques des deux clubs pour que, sur le terrain, les choses se passent bien. Ce sera un match de toute façon très surveillé par la Confédération africaine de football (CAF).

Sami Trabelsi : Il y aura de la tension. Des joueurs de l’Espérance étaient déjà là il y a deux ans. Mais ils ont sans doute tourné la page. Ils sont expérimentés, et ils ne vont se concentrer que sur le jeu. À mon avis, il n’y aura pas de problèmes entre les joueurs.

Faut-il s’attendre à un match fermé, à l'aller ?

CLR : Je ne pense pas. Les deux équipes ont beaucoup de qualités. Mazembe, qui est quasiment invincible à domicile, est une formation qui pratique un jeu offensif. Elle peut parfois s’énerver quand elle ne parvient pas à marquer, comme toutes les équipes. L’Espérance, selon moi, ne va pas se contenter de défendre. Et elle aurait beaucoup à perdre en tentant d’imposer un défi physique.

ST : Ce sera ouvert. L’Espérance va se déplacer pour ne pas perdre, et elle prendra des risques pour marquer au moins un but. Elle a des joueurs comme Youssef Msakni ou N’Djeng capables de faire la différence. Il ne faut pas qu’elle subisse le jeu, ni que sa défense supporte tout le poids de la rencontre.

Les deux équipes se valent-elles ?

CLR : Oui, elles font partie des meilleures du continent. Les clubs d’Afrique du Nord doivent accepter que ceux d’Afrique noire peuvent rivaliser à tous niveaux. L’issue de cette demi-finale est incertaine, mais ça se jouera à peu de choses. J’espère que Mazembe en sortira vainqueur.

ST : Elles sont bien organisées, ont des moyens importants et d’excellents joueurs, avec beaucoup d’internationaux. L’Espérance aura la chance de disputer le match retour à domicile. Il y aura sans doute des buts et du spectacle lors de ces demi-finales, mais ça se jouera sur des détails.

___

Propos recueillis, Alexis Billebault

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Football : Platini serre la vis

Article pr�c�dent :
Djibouti : révolution de velours

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

L'Afrique face au réchauffement climatique... et à El Niño

L'Afrique face au réchauffement climatique... et à El Niño

Un nouveau record de chaleur a été atteint au cours du premier trimestre de l’année 2015. Qu’en est-il sur le continent africain ? [...]

Rien n'arrête la locomotive Bolloré

Deux ans après avoir raflé le deuxième terminal à conteneurs du port d'Abidjan, le groupe français double la concurrence et décroche le futur chemin de fer reliant Lomé[...]

Célibataires africaines et fières de l'être !

Rencontre avec des femmes qui, malgré la pression de sociétés globalement conservatrices, ont décidé que mieux valait être seule que mal accompagnée.[...]

Plus de 3400 migrants secourus en Méditerranée

Un total de 3427 migrants ont été secourus samedi en mer Méditerranée, après une série de naufrages meurtriers en avril. Les opérations de sauvetage se sont principalement[...]

Jean-Pierre Bat : "Houphouët-Boigny était la tête de pont du système" de la Françafrique

Les archives de Jacques Foccart, le premier "Monsieur Afrique" de la Ve République livrent leurs secrets. Entretien avec le chercheur qui a la charge de ce fonds d'une richesse exceptionnelle.[...]

En Égypte, c'est "la restauration"

Peu d'entre vous le savent : les États-Unis ont tranquillement repris, il y a un mois, leur aide militaire de 1,3 milliard de dollars par an à l'Égypte.[...]

Lettre à mon frère sud-africain

Akere Muna est avocat camerounais, militant de la lutte pour les droits de l'homme.[...]

Immigration : un naufrage africain

Mohammed Ali Malek a 27 ans, il est tunisien, et, pour les quelque 800 victimes du naufrage de son chalutier, le 19 avril, ce commandant qui les regardait sombrer avec un sourire narquois avait le visage du [...]

Les mystères de la Corsafrique

Feliciaggi, Tomi, Pasqua, Foccart, Bongo Ondimba, Sassou Nguesso, IBK... Bienvenue en Corsafrique ! Dans son numéro double, "Jeune Afrique" consacre une enquête à l'ascension des Corses en Afrique,[...]

Cour de justice de l'Uemoa : y a-t-il un pilote à la barre ?

Que se passe-t-il à la Cour de justice de l'Union économique et monétaire d'Afrique de l'Ouest (UEMOA) ?[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121005165025 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121005165025 from 172.16.0.100