Extension Factory Builder
05/10/2012 à 16:50
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le TP Mazembe et l'Esperance de Tunis seront opposés en demi-finale de la Ligue des Champions Le TP Mazembe et l'Esperance de Tunis seront opposés en demi-finale de la Ligue des Champions © DR

À  l’aube des demi-finales de Ligue des Champions très attendues entre le TP Mazembe et l’Espérance de Tunis, Claude Le Roy et Sami Trabelsi, les sélectionneurs de la RDC et de la Tunisie, ont confié à Jeune Afrique s’attendre à des matchs ouverts.

Jeune Afrique : Le TP Mazembe et L'Espérance de Tunis entretiennent depuis deux ans, et la finale de la Ligue des Champions remportée par le TP Mazembe (5-0, 1-1), des relations tendues. Craignez-vous que le climat autour du match de dimanche soit irrespirable ?

Claude Le Roy : Je regrette tout ce qui peut se dire, les rumeurs comme les attaques lancées sur Internet. Mais je fais confiance aux joueurs et aux staffs techniques des deux clubs pour que, sur le terrain, les choses se passent bien. Ce sera un match de toute façon très surveillé par la Confédération africaine de football (CAF).

Sami Trabelsi : Il y aura de la tension. Des joueurs de l’Espérance étaient déjà là il y a deux ans. Mais ils ont sans doute tourné la page. Ils sont expérimentés, et ils ne vont se concentrer que sur le jeu. À mon avis, il n’y aura pas de problèmes entre les joueurs.

Faut-il s’attendre à un match fermé, à l'aller ?

CLR : Je ne pense pas. Les deux équipes ont beaucoup de qualités. Mazembe, qui est quasiment invincible à domicile, est une formation qui pratique un jeu offensif. Elle peut parfois s’énerver quand elle ne parvient pas à marquer, comme toutes les équipes. L’Espérance, selon moi, ne va pas se contenter de défendre. Et elle aurait beaucoup à perdre en tentant d’imposer un défi physique.

ST : Ce sera ouvert. L’Espérance va se déplacer pour ne pas perdre, et elle prendra des risques pour marquer au moins un but. Elle a des joueurs comme Youssef Msakni ou N’Djeng capables de faire la différence. Il ne faut pas qu’elle subisse le jeu, ni que sa défense supporte tout le poids de la rencontre.

Les deux équipes se valent-elles ?

CLR : Oui, elles font partie des meilleures du continent. Les clubs d’Afrique du Nord doivent accepter que ceux d’Afrique noire peuvent rivaliser à tous niveaux. L’issue de cette demi-finale est incertaine, mais ça se jouera à peu de choses. J’espère que Mazembe en sortira vainqueur.

ST : Elles sont bien organisées, ont des moyens importants et d’excellents joueurs, avec beaucoup d’internationaux. L’Espérance aura la chance de disputer le match retour à domicile. Il y aura sans doute des buts et du spectacle lors de ces demi-finales, mais ça se jouera sur des détails.

___

Propos recueillis, Alexis Billebault

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Article suivant :
Football : Platini serre la vis

Article pr�c�dent :
Djibouti : révolution de velours

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Mariage des enfants : les dirigeants africains doivent agir dès maintenant

Mariage des enfants : les dirigeants africains doivent agir dès maintenant

L'archevêque émérite Desmond Tutu est l'ancien président de The Elders et le co-fondateur de Filles, pas épouses : le partenariat mondial pour la fin du mariage des enfants. Nyaradzayi Gumbonzva[...]

CAN 2015 : chapeau, Malabo !

Organisée dans l'urgence, la compétition a connu quelques ratés au démarrage. Témoignages d'entraîneurs, qui saluent finalement "l'exploit" de la Guinée[...]

Mahmoud Abbas attendu à Addis Abeba pour le sommet de l'UA

Le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, est attendu vendredi à Addis-Abeba pour l’ouverture du sommet des chefs d’État et de gouvernement de l’Union[...]

La fin de l'épidémie d'Ebola est-elle proche ?

Alors que le nombre de nouveaux cas d'Ebola est retombé en janvier à son plus bas niveau depuis août en Sierra Leone et en Guinée, et depuis juin pour le Liberia, l'OMS et des professionnels du[...]

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant[...]

Agroalimentaire : Supreme Group passe à l'attaque en Afrique

 Supreme Group, multinationale du soutient logistique et du transport alimentaire, diversifie ses activités et s'intéresse désormais aux PME africaines, a appris "Jeune Afrique".[...]

Ashish Thakkar, un businessman presque parfait

Partenaire du banquier Bob Diamond en Afrique, cet homme d'affaires anglo-ougandais bâtit sa légende en même temps que sa fortune. Enquête sur un réfugié autodidacte devenu grand[...]

Ebola, Boko Haram, Libye... Les thèmes qui vont dominer le 24e sommet de l'UA

En attendant l’arrivée des chefs d’État et de gouvernement, les 30 et 31 janvier, à Addis-Abeba, les ministres des Affaires étrangères ont commencé, lundi 26 janvier,[...]

Terrorisme : Al-Qaïda, Daesh, même jihad

Ennemies au Moyen-Orient, les deux grandes mouvances de l'islamisme radical ont tendance à s'imbriquer à mesure que l'on s'éloigne du foyer syro-irakien.[...]

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121005165025 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121005165025 from 172.16.0.100