Extension Factory Builder
05/10/2012 à 12:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Policiers et mineurs grévistes d’Amplats se font face à Rustenburg, le 12 septembre. Policiers et mineurs grévistes d’Amplats se font face à Rustenburg, le 12 septembre. © AFP/Archives - Alexander Joe

Une victime est à déplorer dans des heurts qui ont mis aux prises les mineurs en grève sauvage de la mine de Rustenburg et les forces de l’ordre sud-africaines. La police reconnaît le décès mais nie avoir tiré à balles réelles, contrairement à ce qu’affirment les grévistes.

Des affrontements opposant policiers et grévistes de la mine de platine d’Amplats de Rustenburg (nord de l'Afrique du Sud) ont fait un mort jeudi 4 octobre, au soir, ont indiqué des sources concordantes.

« Hier, les flics ont tiré sur beaucoup de gens, une personne est morte. Le corps est encore là où il était hier soir, il n'a pas été emporté », a assuré Gaddhafi Mdoda, un représentant des grévistes, qui s’est confié à l’AFP par téléphone.

La police ne nie pas le décès

À travers un porte-parole, la police a fait savoir qu’elle ne démentait pas l’information et qu’elle avait effectivement entendu parler d’un mort sur une colline, près du site d'Amplats. Des investigations seraient en cours afin d’en savoir plus sur ce drame.

« Nous avons reçu des témoignages. Pour l'instant, nous essayons à voir (sic) si nous pouvons retrouver le corps, mais nous n'avons pas de rapport de police » qui indique clairement qu’un décès a eu lieu, a précisé le porte-parole Thulani Ngubane. « La situation est tendue, tout peut arriver », s’est-il inquiété.

« Les policiers tiraient des balles réelles », dénonce le représentant des grévistes. Pour sa part, la police assure qu’elle s’est contentée d’utiliser des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes pour disperser un rassemblement illégal.

Revendications salariales

Filiale du géant anglo-sud-africain Anglo American, Amplats est le numéro un mondial du platine, coté en Bourse à Londres et à Johannesburg. L’ensemble des puits du bassin de Rustenburg, où le groupe emploie 28 000 personnes, sont bloqués par des grèves sauvages depuis le 12 septembre. Les grévistes revendiquent une forte augmentation de salaire, pour que celui-ci atteigne 16 000 rands mensuels (1 450 euros). Depuis vendredi 28 septembre, des violences ont éclatées, entraînant la mort de cinq personnes en début de semaine, d’après le syndicat national des mineurs NUM. Ces derniers jours, les arrêts de travail sauvages se sont étendus à deux puits exploités dans la province voisine du Limpopo (Union mine et Bokoni).

La majeure partie du secteur minier sud-africain est, depuis la mi-août, paralysée par des grèves réclamant des hausses de salaires. Les mobilisations sont souvent émaillées de violence, alors que le mouvement a été exacerbé par la fusillade de Marikana, lorsque la police a abattu 34 mineurs en grève le 16 août sur un site de platine, exploité par Lonmin.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

Musique : Elba chante Madiba

Musique : Elba chante Madiba

Il l'a incarné à l'écran, il le raconte aujourd'hui en chanson. L'acteur et DJ britannique rend hommage au Sud-Africain dans son dernier album, Mi Mandela.[...]

Afrique du Sud : qui est Eugène de Kock, le "tueur numéro 1" de l'apartheid ?

Le ministre sud-africain de la Justice a accordé vendredi la liberté conditionnelle à Eugene de Kock, le plus célèbre tueur de l'apartheid, responsable de kidnappings, de tortures et[...]

Afrique du Sud : le striptease annoncé de Julius Malema

Pour le leader populiste sud-africain Julius Malema, c’est "tenue d'ouvrier ou tenue d’Adam". Puisque le parlement lui interdit le port d’un vêtement d’ouvrier au sein de[...]

CAN 2015 : L'Algérie et le Ghana arrachent leur ticket pour les quarts

L'Algérie, très vite devant au score face au Sénégal, n'a jamais tremblé et assume son statut de favori grâce à son succès (2-0). Les Sénégalais d'Alain Giresse,[...]

Afrique du Sud : nu au Parlement, l'étonnante menace de Julius Malema

Dans le numéro du quotidien "The Star" de ce lundi, Julius Malema, ancien enfant terrible de l'ANC, menace de siéger nu au Parlement si le nouveau règlement intérieur de l'hymicycle[...]

CAN 2015 : Le Sénégal arrache un point précieux

Le Sénégal a été tenu en échec par les Bafana Bafana (1-1) vendredi 23 janvier à Mongomo lors de la deuxième journée de la phase de poule. Menés au score dès le[...]

CAN 2015 : le retour des Bafana Bafana sur le devant de la scène

Au sommet du football continental à la fin des années 90, la sélection sud-africaine revient doucement sur le devant de la scène après une traversée du désert de 10 ans.[...]

Afrique du Sud : violences xénophobes, que se passe-t-il à Soweto ?

La nation Arc-en-Ciel revit les douloureux souvenirs des émeutes des sombres heures de l’Apartheid dans le township populaire de Soweto. Depuis lundi des boutiques tenues par des commerçants étrangers[...]

CAN 2015 : L'Algérie brise la malédiction

Les Fennecs ont dominé l'Afrique du Sud lundi soir (3-1) dans le deuxième match du groupe C. C'est la première fois que l'Algérie remporte son match d'ouverture de la CAN depuis 1990, et la[...]

Afrique du Sud : sur Twitter, l'ancienne assistante de Mandela attaque Jacob Zuma et dérape

Zelda la Grange, ancienne assistante personnelle de Nelson Mandela, a dû s’excuser après avoir dit sur Twitter qu’elle sentait que les Blancs n’étaient pas les bienvenus en Afrique du Sud.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121005120308 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121005120308 from 172.16.0.100