Extension Factory Builder
05/10/2012 à 12:52
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Policiers et mineurs grévistes d’Amplats se font face à Rustenburg, le 12 septembre. Policiers et mineurs grévistes d’Amplats se font face à Rustenburg, le 12 septembre. © AFP/Archives - Alexander Joe

Une victime est à déplorer dans des heurts qui ont mis aux prises les mineurs en grève sauvage de la mine de Rustenburg et les forces de l’ordre sud-africaines. La police reconnaît le décès mais nie avoir tiré à balles réelles, contrairement à ce qu’affirment les grévistes.

Des affrontements opposant policiers et grévistes de la mine de platine d’Amplats de Rustenburg (nord de l'Afrique du Sud) ont fait un mort jeudi 4 octobre, au soir, ont indiqué des sources concordantes.

« Hier, les flics ont tiré sur beaucoup de gens, une personne est morte. Le corps est encore là où il était hier soir, il n'a pas été emporté », a assuré Gaddhafi Mdoda, un représentant des grévistes, qui s’est confié à l’AFP par téléphone.

La police ne nie pas le décès

À travers un porte-parole, la police a fait savoir qu’elle ne démentait pas l’information et qu’elle avait effectivement entendu parler d’un mort sur une colline, près du site d'Amplats. Des investigations seraient en cours afin d’en savoir plus sur ce drame.

« Nous avons reçu des témoignages. Pour l'instant, nous essayons à voir (sic) si nous pouvons retrouver le corps, mais nous n'avons pas de rapport de police » qui indique clairement qu’un décès a eu lieu, a précisé le porte-parole Thulani Ngubane. « La situation est tendue, tout peut arriver », s’est-il inquiété.

« Les policiers tiraient des balles réelles », dénonce le représentant des grévistes. Pour sa part, la police assure qu’elle s’est contentée d’utiliser des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes pour disperser un rassemblement illégal.

Revendications salariales

Filiale du géant anglo-sud-africain Anglo American, Amplats est le numéro un mondial du platine, coté en Bourse à Londres et à Johannesburg. L’ensemble des puits du bassin de Rustenburg, où le groupe emploie 28 000 personnes, sont bloqués par des grèves sauvages depuis le 12 septembre. Les grévistes revendiquent une forte augmentation de salaire, pour que celui-ci atteigne 16 000 rands mensuels (1 450 euros). Depuis vendredi 28 septembre, des violences ont éclatées, entraînant la mort de cinq personnes en début de semaine, d’après le syndicat national des mineurs NUM. Ces derniers jours, les arrêts de travail sauvages se sont étendus à deux puits exploités dans la province voisine du Limpopo (Union mine et Bokoni).

La majeure partie du secteur minier sud-africain est, depuis la mi-août, paralysée par des grèves réclamant des hausses de salaires. Les mobilisations sont souvent émaillées de violence, alors que le mouvement a été exacerbé par la fusillade de Marikana, lorsque la police a abattu 34 mineurs en grève le 16 août sur un site de platine, exploité par Lonmin.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Afrique du sud

'Spy Cables' : les taupes sud-africaines pas au top

"Spy Cables" : les taupes sud-africaines pas au top

La fuite de centaines de câbles confirme le rôle central de l'Afrique du Sud dans le grand jeu du renseignement mondial. Mais aussi une certaine porosité de ses services secrets...[...]

Classement Forbes : 29 Africains dans le palmarès 2015

Le magazine "Forbes" a livré lundi sa cuvée 2015 de milliardaires en dollars dans le monde. Cette année, le chiffre record de 1 826 personnalités a été atteint (181 de plus qu'en[...]

Terrorisme : l'étonnante histoire du premier Sud-Africain à avoir rejoint Daesh

Un jeune Sud-Africain, se présentant sous le nom d’Abu Hurayra Al-ifriki, assure avoir rejoint les rangs de l’État islamique en Syrie. Une information qui n’a pas encore été[...]

Lesotho : élections législatives anticipées sous haute tension

Les habitants du Lesotho sont appelés aux urnes samedi pour des législatives anticipées censées rebattre les cartes après une tentative de coup d'État militaire en août 2014.[...]

Kabila, Ouattara, Bouteflika, Biya... Quels sont les diplômes de vos présidents ?

Votre président a-t-il le baccalauréat ? Un master ? À-t-il étudié l’économie ou le droit ? En France ou en Chine ? Toutes les réponses avec notre jeu interactif.  [...]

Afrique du Sud : que nous apprend le scandale des "Spy Cables" ?

Des documents révélant les échanges entre les services secrets sud-africains et leurs homologues étrangers et publiés depuis lundi par la chaîne Al-Jazeera et le quotidien britannique The[...]

Afrique du Sud : au moins sept "non-Blancs" dans la sélection du Mondial de rugby

La fédération sud-africaine de rugby a annoncé un plan de transformation stratégique. Objectif : intégrer davantage les Noirs dans les équipes du sport national. Lors du Mondial 2015, les[...]

Attention : dangers

J'ai la curieuse et désagréable impression que notre pauvre monde ressemble en ce moment à un avion sans pilote, alors qu'il est entré dans une zone de turbulences. Comment ne pas en être[...]

André Brink, conscience éclairée

De Cherchell (Algérie) à Vrede (Afrique du Sud), les lettres du continent sont en deuil. À quelques heures d'intervalle, en ce début février, deux des plus grands auteurs africains sont[...]

Grande-Bretagne : plus de 5 000 plaintes contre une publicité mettant en scène Oscar Pistorius

L'agence britannique de régulation de la publicité (ASA) a annonce vendredi avoir reçu 5 525 plaintes pour une affiche publicitaire mettant en scène l’athlète sud-africain Oscar Pistorus[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121005120308 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121005120308 from 172.16.0.100