Extension Factory Builder
05/10/2012 à 09:56
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ancien secrétaire général à la présidence, le Camerounais Titus Edzoa, en juillet 2012. L'ancien secrétaire général à la présidence, le Camerounais Titus Edzoa, en juillet 2012. © AFP

L'ancien secrétaire général à la présidence, Titus Edzoa, et son ex-bras droit, l'homme d'affaires français d'origine camerounaise Michel Thierry Atangana ont été condamnés jeudi 4 octobre à une nouvelle peine de 20 ans de prison. Ils passseront cinq ans de plus derrière les barreaux, la première peine étant prise en compte.  

Incarcérés depuis quinze ans, Michel Thierry Atangana et Titus Edzoa, ont écopé jeudi 4 octobre d’une nouvelle peine de 20 ans de prison. L'ancien secrétaire général à la présidence, et son ex-bras droit, l'homme d'affaires français d'origine camerounaise, ont une nouvelle fois été condamnés pour détournement de fonds. Ils passseront cinq ans de plus derrière les barreaux, la première peine étant prise en compte.

Les deux hommes ont été déclarés coupables de détournement en coaction de 1,1 milliard de FCFA (1,7 million d'euros) représentant le montant d'une taxe pétrolière ainsi que de tentative de détournement de 59,4 milliards de FCFA (90 millions d'euros). Selon les termes du verdict, « Edzoa Titus a outrepassé ses pouvoirs de secrétaire général de la présidence en délestant l'État de 1,1 milliard de FCFA ».

Isaac Njiemoun condamné

« La décision de ce jour ne me surprend pas... Je commence à désespérer de l'arsenal juridique de notre pays et même de l'application de nos lois » a déclaré Me Léonard Ndem, l'avocat de l’ancien proche de Paul Byia. Me Patrice Mbuny, un des avocats de Michel Thierry Atangana espère que les deux hommes pouront sortir dans 5 ans.

« Ils sont emprisonnés depuis 15 ans. Même s'il (Atangana) avait été condamné en 1997 dans le cadre d'une autre affaire, le mandat de détention provisoire pour la procédure au sujet de laquelle un jugement a été rendu ce jour (jeudi) date de 15 ans », a déclaré l'avocat. Avant d'indiqué que son client allait se pourvoir en cassation. « Le fait que nous (M. Atangana) soyons condamnés ne veut pas dire que nous reconnaissons les faits, a-t-il dit. L'avocat de l'État camerounais s'est refusé à toute déclaration.

L'ancien ministre camerounais des Postes et Télécommunications, Isaac Njiemoun, a lui été condamné à 10 ans de prison, alors que le quatrième accusé, Dieudonné Mapouna, ancien secrétaire particulier d'Edzoa, a été acquitté.

"Conspiration politique"

En 1997, accusés d’avoir détourné près de 350 millions de F CFA (533 000 euros) destinés à l’Office national de commercialisation des produits de base (ONCPB), Titus Edzoa et Thierry Michel Atangana, avaient été condamnés à quinze ans de prison. Les deux hommes devaient être libérés le 12 mai 2012, avant que cette nouvelle de détournements de fonds ne soit diligentée.

Professeur agrégé en chirurgie, Edzoa a été de 1985 à 1997 un des personnages les plus puissants du régime de Paul Biya, au pouvoir depuis 1982, avant de se présenter contre celui-ci à l’élection de 1997. Il a toujours déclaré qu'il s'agissait d'une « conspiration politique ».

En 2011, Titus Edzoa, aujourd'hui âgé de 67 ans, avait écrit au président Paul Biya : « Quatorze ans de torture, Monsieur, ça suffit ! », dénonçant « un embastillement dans des conditions inqualifiables ».

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Cameroun

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : 'Boko Haram nous concerne tous'

ONU - Hiroute Guebre Sellassie : "Boko Haram nous concerne tous"

Pour Hiroute Guebre Sellassie, l’envoyée spéciale de Ban Ki-moon au Sahel, Boko Haram n’est pas que le problème du Nigeria et la communauté internationale doit se mobiliser avant qu’[...]

Jusqu'où ira Boko Haram ?

Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le[...]

CAN 2015 : Et si la qualification se jouait sur tirage au sort ?

En cas d'égalité parfaite à l'issue de la phase de poule entre deux équipes, la qualification pour les quarts de finale se jouera au tirage au sort. Une situation très improbable, mais qui[...]

CAN 2015 : L'égalité parfaite entre le Cameroun, la Guinée et les autres

Après le match nul entre le Cameroun et la Guinée dimanche 24 janvier à Malabo (1-1), toutes les équipes du groupe D sont à égalité parfaite. Il n'y a plus de favori avant la[...]

Cameroun : Reportage sur la route de la mort

Les caméras de Réussite, émission économique mensuelle diffusée sur Canal+ Ouest et Centre, vous font découvrir la route Douala-Yaoundé, essentielle pour l'économie du pays[...]

Terrorisme au Cameroun : Paris peut faire plus, Yaoundé en est persuadé

Le Cameroun se sent bien seul dans la guerre contre les jihadistes et attend de la France qu'elle s'implique davantage.[...]

Foot : avant son exploit avec le Congo, les sept CAN de Claude Le Roy

Avec le Congo, Claude Le Roy dispute en Guinée équatoriale (17 janvier-8 février) sa huitième phase finale, un record. Le technicien français, champion d’Afrique en 1988 avec le Cameroun,[...]

Boko Haram : Shekau menace Déby, Biya et Issoufou

Dans une mise en scène vidéo dont il est coutumier, Abubakar Shekau, le chef de Boko Haram, a défié les pays voisins du Nigeria de l'attaquer, au moment où ceux-ci se sont réunis[...]

CAN 2015 : les Camerounais ont-ils trop serré la vis ?

Les Lions indomptables ont verrouillé à double tour leur communication lors de cette CAN 2015. Leurs supporters, nombreux en Guinée équatoriale, n'ont pas accès aux entraînements, tous[...]

CAN 2015 : Le Mali et le Cameroun dos à dos

 Pas de vainqueur dans le choc entre le Mali et le Cameroun dans le groupe D (1-1). Les Aigles pensaient tenir leur victoire mais les Lions Indomptables ont égalisé en fin de partie. La "poule de la[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121005094445 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121005094445 from 172.16.0.100