Extension Factory Builder
05/10/2012 à 09:19
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le président tunisien, Moncef Marzouki. Le président tunisien, Moncef Marzouki. © AFP

La jeune femme violée par deux policiers et qui risque d’être inculpée pour atteinte à la pudeur a été reçue jeudi 4 octobre par le président tunisien Moncef Marzouki. Dans un communiqué, la présidence a indiqué que ce dernier lui avait présenté "les excuses de l’État".

Alors que la polémique enfle autour du cas de la jeune femme, violée par deux policiers, qui risque d’être inculpée pour atteinte à la pudeur, la présidence tunisienne a publié un communiqué jeudi 4 octobre, dans lequel on apprend que Moncef Marzouki « a reçu la jeune fille violée par des policiers (..) et après avoir entendu les détails de cette douloureuse affaire (..), il a exprimé sa totale sympathie (à la femme violée) et présenté les excuses de l'État ».

Moncef Marzouki a également condamné « fortement » ce viol tout en saluant les policiers qui ont refusé de couvrir leurs collègues. Un fait qui montre, selon lui, que « le dérèglement n'est pas dans l'institution sécuritaire mais dans la mentalité de certains de ses membres ».

« Il n'y a plus de tolérance, ni pour les violeurs, ni pour ceux qui les couvrent ou qui veulent voiler la réalité. La présidence suivra de près cette affaire pour qu'aucun intérêt partisan n'emporte sur la primauté de la loi et pour que les Tunisiens soient rétablis dans leur droit », a ajouté le communiqué.

"Position immorale"

Les faits de cette affaire remontent à début septembre. Après avoir été violée par deux policiers, alors qu’elle se trouvait en compagnie de son ami – qui lui a été retenu menotté par un troisième policier pendant les faits -, la jeune femme est allée déposer plainte, mais s’est vue convoquer et interroger par un juge pour « atteinte à la pudeur ». La défense reproche au couple d’avoir été surpris par les forces de l’ordre dans une « position immorale », un délit passible de six mois d’emprisonnement. Quant aux policiers soupçonnés du viol, ils ont été incarcérés.

En Tunisie, l’affaire fait scandale. Opposants, ONG et certains médias tunisiens y voient une preuve de plus à charge contre la politique des islamistes d’Ennahdha à l’égard des femmes.

(Avec AFP)

 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Tunisie

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Le groupe jihadiste qui a enlevé les diplomates tunisiens en Libye diffuse une vidéo

Mohamed Ben Cheikh, employé de l'ambassade de Tunisie en Libye, avait été enlevé le 21 mars à Tripoli. Un mois plus tard, un groupe jihadiste a publié une vidéo dans laquelle l'ota[...]

Tunisie - Star Wars : Dark Vador SDF ?

Le site de Onk el-Jmel, qui a servi de décor au tournage de Star Wars, est menacé par le sable. Les fans de la saga vont-ils se mobiliser pour le sauver ?[...]

Tunisie : Moncef Marzouki va baisser son salaire des deux tiers

Moncef Marzouki a annoncé vendredi son intention de baisser son salaire des deux tiers.[...]

Vidéos - Football : les stades les plus chauds du continent

De Casablanca à Johannesburg en passant par Kumasi (Ghana), "Jeune Afrique" vous présente quelque-uns des stades de football les plus chauds du continent. Frissons garantis.[...]

Carte interactive : voyagez en Afrique sans visa !

En vertu d'accords bilatéraux ou dans le cadre d'organisations sous-régionales, plusieurs pays africains ont supprimé l'obligation de visa d'entrée sur leur territoire. Grâce à une carte[...]

Libye : un diplomate tunisien enlevé à Tripoli

Un diplomate tunisien a été enlevé jeudi à Tripoli, selon une source des services de sécurité.[...]

La Tunisie nomme quatre nouveaux ambassadeurs

Sans attendre le traditionnel mouvement diplomatique de l'été, quatre nouveaux ambassadeurs de Tunisie vont être nommés.[...]

Tunisiens noirs et mauvais oeil

Maha Abdelhamid est militante tunisienne, cofondatrice de l'Association de défense des droits des Noirs.[...]

Quand l'émir du Qatar bouscule le protocole tunisien

Lors de sa visite en Tunisie, cheikh Tamim ben Hamad Al Thani, l'émir du Qatar ne s'est pas encombré du protocole.[...]

Tunisie : les familles des martyrs de la révolution réclament plus de justice

Les familles des martyrs de la révolution se mobilisent mercredi dans la capitale tunisienne. Objectif : protester contre la sentence rendue en appel, le 11 avril, par le tribunal militaire de Tunis contre[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces