Extension Factory Builder
08/10/2012 à 16:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Photo de Photo de © Federico Ciminari

Le décor : une table, une vieille photocopieuse, des pneus, et un mur de béton. Les personnages : des Palestiniens et des Israéliens ordinaires. L'histoire : celle d'un imprimeur qui, habitué à produire ces affiches que l'on placarde sur les murs quand la violence du conflit israélo-palestinien fait une victime de plus, se retrouve contraint d'imprimer celle de son fils, mort par balles dans son camp de réfugiés. Voilà L'Affiche, création théâtrale de Philippe Ducros, présentée en avant-première aux Francophonies en Limousin, à Limoges (France), avant une tournée canadienne, du 19 février au 2 mars 2013.

Abondamment traité au cinéma, omniprésent dans les médias comme dans la littérature, éminemment polémique, le sujet est pour le moins risqué. Bien sûr, il serait possible de reprocher aux comédiens une tendance à surjouer et au metteur en scène une propension à accumuler les symboles. Défauts de jeunesse, sans doute. Il n'empêche : il y a des larmes dans la salle et, à plusieurs reprises, Philippe Ducros touche juste. Comme en cet instant fugace où, changeant de costume sur scène, l'acteur incarnant un barbier palestinien fanatique devient un rabbin tout aussi fanatique...

Avec un sens aigu de la mise en espace, Philippe Ducros – qui a séjourné à trois reprises en Palestine - décrit la violence psychologique qui, dans les deux camps, détruits inexorablement hommes et femmes. Sans possibilité de marche arrière, la mort du fils, Salem, conduit la sœur au terrorisme tandis que les doutes du meurtrier Itzhak entraînent sa fiancée vers une haine fanatique. Les justes – comme cette femme israélienne qui accepte que les organes de sa fille morte soient donnés à une Palestinienne, comme cet homme qui danse sur une table et oppose la fête, la musique et la bouffe au couvre-feu – restent inaudibles, leurs suppliques étouffées par le fracas des armes.

Mur des lamentations

Ce fracas, Philippe Ducros n'hésite pas à l'importer sur scène, restituant au plus près l'ambiance létale d'un checkpoint, la tension d'une perquisition menée par des colons en armes, l'enregistrement d'une vidéo avant un attentat suicide. Une pastèque violemment éclatée sur le sol signe en rouge sang le point ultime de la folie des hommes. Et le mur de béton est là, présence imposante, frontière infranchissable, réceptacle de toutes les images, parfois transformé en gigantesque écran de cinéma, parfois transformé en... mur des lamentations. Comme le hurle un personnage : « Ce mur, c'est la limite de l'humanité. » Philippe Ducros en fait trop ? Peut-être. Mais on le sait, la réalité est bien pire que ce qu'il donne à voir.

___

Nicolas Michel, envoyé spécial à Limoges (France)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Christopher Fomunyoh : 'Les Africains aspirent à une gouvernance moderne'

Christopher Fomunyoh : "Les Africains aspirent à une gouvernance moderne"

Directeur Afrique du National Democratic Institute, basé à Washington, le juriste et politologue camerounais décrypte la vision de l'Afrique selon Obama.[...]

Califat : Al-Baghdadi, un tigre de papier

Le très médiatisé État islamique est-il une nouvelle hydre, plus puissante et terrifiante qu'Al-Qaïda ne l'a jamais été ? Voire ![...]

France : le parquet de Paris dément l'ouverture d'une nouvelle enquête contre Sarkozy

Le procureur de la République du tribunal de grande instance de Paris a démenti mardi l'information du Parisien selon laquelle une enquête préliminaire avait été ouverte contre Nicolas[...]

Gaza : les bombardements israéliens redoublent d'intensité

Les bombardements de l'armée israélienne sur la bande de Gaza se sont renforcés dans la nuit de lundi à mardi. Les désaccords restent profonds sur les termes d'un accord durable entre Israël[...]

Sommet US-Africa : Bloomberg sur le coup

La fondation de Michael Bloomberg, l'ancien maire de New York, déjà largement engagée sur le continent, coorganise le premier US-Africa Business Forum qui se tient début août à Washington.[...]

Russie : Poutine, paria en Europe... latin lover en Amérique du Sud

Après le crash du vol MH17 en Ukraine, Vladimir Poutine est en passe de devenir un paria en Europe... mais pas en Amérique du Sud. De La Havane à Brasília, le maître du Kremlin fait[...]

Barack Obama : "Nous devons saisir le potentiel extraordinaire de l'Afrique d'aujourd'hui"

Devant 500 étudiants africains qui participent au programme "Washington Fellowship for Young African Leaders" aux États-Unis, Barack Obama a affirmé lundi que le monde avait besoin d'une Afrique[...]

Milliardaires africains : l'argent ne fait pas le bonheur... des pauvres

La récente étude du Wealth Report sur la multiplication des milliardaires africains et le nouveau rapport du PNUD sur les mauvais résultats du continent en terme de développement humain ne sont pas[...]

L'analyse des boîtes noires du vol AH 5017 pourrait prendre "plusieurs semaines"

Selon Frédéric Cuvillier, secrétaire d'État français aux transports, l'analyse des boîtes noires de l'avion d'Air Algérie qui s'est écrasé jeudi dernier au Mali[...]

Ramadan 2014 : Aïd mabrouk !

Un peu partout dans le monde, les musulmans ont commencé à fêter l’Aïd el-Fitr, la fête de la fin du mois sacré de ramadan. Si certains ont débuté les festivités[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers