Extension Factory Builder
08/10/2012 à 16:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Photo de Photo de © Federico Ciminari

Le décor : une table, une vieille photocopieuse, des pneus, et un mur de béton. Les personnages : des Palestiniens et des Israéliens ordinaires. L'histoire : celle d'un imprimeur qui, habitué à produire ces affiches que l'on placarde sur les murs quand la violence du conflit israélo-palestinien fait une victime de plus, se retrouve contraint d'imprimer celle de son fils, mort par balles dans son camp de réfugiés. Voilà L'Affiche, création théâtrale de Philippe Ducros, présentée en avant-première aux Francophonies en Limousin, à Limoges (France), avant une tournée canadienne, du 19 février au 2 mars 2013.

Abondamment traité au cinéma, omniprésent dans les médias comme dans la littérature, éminemment polémique, le sujet est pour le moins risqué. Bien sûr, il serait possible de reprocher aux comédiens une tendance à surjouer et au metteur en scène une propension à accumuler les symboles. Défauts de jeunesse, sans doute. Il n'empêche : il y a des larmes dans la salle et, à plusieurs reprises, Philippe Ducros touche juste. Comme en cet instant fugace où, changeant de costume sur scène, l'acteur incarnant un barbier palestinien fanatique devient un rabbin tout aussi fanatique...

Avec un sens aigu de la mise en espace, Philippe Ducros – qui a séjourné à trois reprises en Palestine - décrit la violence psychologique qui, dans les deux camps, détruits inexorablement hommes et femmes. Sans possibilité de marche arrière, la mort du fils, Salem, conduit la sœur au terrorisme tandis que les doutes du meurtrier Itzhak entraînent sa fiancée vers une haine fanatique. Les justes – comme cette femme israélienne qui accepte que les organes de sa fille morte soient donnés à une Palestinienne, comme cet homme qui danse sur une table et oppose la fête, la musique et la bouffe au couvre-feu – restent inaudibles, leurs suppliques étouffées par le fracas des armes.

Mur des lamentations

Ce fracas, Philippe Ducros n'hésite pas à l'importer sur scène, restituant au plus près l'ambiance létale d'un checkpoint, la tension d'une perquisition menée par des colons en armes, l'enregistrement d'une vidéo avant un attentat suicide. Une pastèque violemment éclatée sur le sol signe en rouge sang le point ultime de la folie des hommes. Et le mur de béton est là, présence imposante, frontière infranchissable, réceptacle de toutes les images, parfois transformé en gigantesque écran de cinéma, parfois transformé en... mur des lamentations. Comme le hurle un personnage : « Ce mur, c'est la limite de l'humanité. » Philippe Ducros en fait trop ? Peut-être. Mais on le sait, la réalité est bien pire que ce qu'il donne à voir.

___

Nicolas Michel, envoyé spécial à Limoges (France)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

International

Ebola : le co-découvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Ebola : le co-découvreur du virus, Peter Piot, redoute une propagation en Chine

Le codécouvreur du virus Ebola, Peter Piot, a fait part jeudi de son inquiétude quant aux risques de propagation du virus en Chine, qui a une très importante communauté en Afrique de l'Ouest.[...]

Justice française : le Franco-Togolais Kofi Yamgnane mis en examen pour trafic d'influence

Le candidat proclamé à la présidentielle togolaise Kofi Yamgnane a été mis en examen mercredi dans la soirée pour "trafic d'influence".[...]

Pourquoi le cabinet Orrick a fait le choix d'Abidjan

Pour sa première implantation sur le continent, le cabinet d'avocats né aux États-Unis a préféré la capitale économique ivoirienne à Casablanca ou à[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

RDC 

Boxe : 30 octobre 1974 à Kinshasa, le jour où Muhammad Ali entra dans la légende

Ce fut, à n'en pas douter, la rencontre du siècle : il y a quarante ans, le 30 octobre 1974, l'ancien champion du monde des poids lourds, Muhammad Ali, défiait le tenant du titre, George Foreman,[...]

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane placé en garde à vue dans l'affaire Rocancourt

Le Franco-Togolais Kofi Yamgnane a été placé en garde à vue, dans l'affaire Rocancourt, mercredi 29 octobre, selon l'AFP.[...]

"Black Panther" : Chadwick Boseman, premier super-héros noir en solo au cinéma chez Marvel

Marvel a enfin dévoilé mardi soir les neufs productions de la "phase 3" de son univers cinématographique pour les cinq prochaines années. Une nouveauté : l'Africain-Américain[...]

Francophonie : Macky Sall soutient Henri Lopès, Alain Juppé préfère Michaëlle Jean

À l'approche de la tenue du sommet de l'Organisation internationale de la francophonie, à Dakar en novembre, les voix commencent à se délier sur les préférences au poste de[...]

France : Patrick Balkany, faux Foccart, vrai tocard

Le député français, Patrick Balkany, a été mis en examen dans le cadre d'une affaire d'évasion fiscale liée à son "activisme" africain sous Nicolas Sarkozy. [...]

Football : Yaya Touré, seul candidat africain au Ballon d'or 2014

La liste des 23 candidats au Fifa-Ballon d'or 2014 a été dévoilée mardi. Parmi eux, les habitués tels que Cristiano Ronaldo, Lionel Messi, ainsi qu'une ribambelle de champions du monde[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers