Extension Factory Builder
04/10/2012 à 12:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'affiche du film de Thierry Michel. L'affiche du film de Thierry Michel. © DR

Le général Numbi avait saisi la justice belge, estimant que l’affiche du film de Thierry Michel sur l’affaire Chebeya portait atteinte à son "honneur". Sa plainte a été déboutée, mercredi 3 octobre. Un soulagement pour le réalisateur, qui reste cependant préoccupé par la "campagne d’intimidation" menée contre lui par l’ancien chef de la police congolaise.

Le général congolais John Numbi Banza Tambo a été débouté, mercredi 3 octobre, par un tribunal belge. L’ancien chef de la police de la République démocratique du Congo (RDC) avait déposé une plainte qui réclamait l'interdiction de l'affiche du film, réalisé par le Belge Thierry Michel, sur le procès des assassins présumés du militant congolais des droits de l'Homme, Floribert Chebeya, en 2010 à Kinshasa.

Le général, aujourd’hui suspendu, avait saisi le tribunal des référés de Liège, dans le sud-est de la Belgique, parce qu’il apparaît en photo au centre de l'affiche dudit documentaire, intitulé L'affaire Chebeya, un crime d'Etat ?

Pour le plaignant, l’affiche « nuit gravement à son honneur » car elle sous-entendrait, selon lui, qu’il a été le commanditaire de l'assassinat de Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana. Le général, qui était alors le chef de la police de RDC, a fait valoir qu’il n’était pas poursuivi par la justice congolaise, contrairement à plusieurs de ses anciens subordonnés.

"Liberté d’expression préservée"

John Numbi s’indignait aussi que le documentaire cherche, selon lui, à exploiter commercialement son image. Mais le juge Philippe Glaude a fait savoir, dans une ordonnance, qu’il estimait que ce n'était pas le cas et que le film litigieux paraisssait représenter une information sur l'affaire. D’autre part, il a indiqué que l’affiche, avec son titre interrogatif, présentait un « équilibre acceptable ». Eu égard à ces éléments, le magistrat a déclaré la demande d'interdiction de l'affiche « non fondée ».

Interrogé par l’AFP à l’issue de l’examen de la plainte par le tribunal, Thierry Michel a fait part de sa satisfaction et de son soulagement. « La liberté d'expression est préservée par la justice belge », s’est-il réjoui, se disant néanmoins « préoccupé car la campagne d'intimidation lancée par le général Numbi a porté ses fruits en RDC. Je m'inquiète donc pour les journalistes congolais ».

Prochaine audience de l’affaire Chebeya le 23 octobre

Le général Numbi étudie la possibilité d'interjeter la décision du tribunal en appel, a annoncé son avocat, Me Emmanuel De Watger, à travers un communiqué.

Reportée, la prochaine audience du procès en appel des policiers accusés de l'assassinat de Chebeya se tiendra le 23 octobre, après le sommet de la Francophonie qui se déroulera à Kinshasa dix jours plus tôt. La Haute cour militaire devra notamment faire savoir si elle autorise la comparution du général Numbi, présenté comme le suspect numéro un dans l’affaire Chebeya par les parties civiles.

Dans le film, sorti dans les salles belges et françaises, mais toujours pas en RDC, le témoignage inédit de Paul Mwilambwe, l'un des policiers jugés par contumace, met personnellement en cause le général Numbi.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : reddition du chef rebelle Cobra Matata

RDC : reddition du chef rebelle Cobra Matata

Le chef rebelle congolais Cobra Matata s'est rendu vendredi soir aux autorités congolaises à Bunia, dans le nord-est de la République démocratique du Congo, où il a semé la désolati[...]

RDC : bêcheurs en eaux troubles

De jour comme de nuit, cela ne peut passer inaperçu. Qu'est-ce donc ? Des lettres en gros caractères gravées sur un immeuble : "Bandal, c'est Paris." Bandal - ou plutôt Bandalungwa,[...]

Après la chute de Compaoré, Kabila peut-il faire réviser la Constitution de RDC ?

On le sait : la chute de Blaise Compaoré a été énormément suivie et commentée dans les pays africains. En RDC notamment, où l'hypothèse d'une révision[...]

Pierre Kwenders, son excellence l'ambassadeur plénipotentiaire du Bantouland

Avec un premier album métissant hip-hop, jazz et rumba, le chanteur Pierre Kwenders ose un mélange des genres détonnant.[...]

CAN 2015 : Nigeria out, Côte d'Ivoire, RDC et Guinée in

Le Nigeria, tenant du titre, a été éliminé lors de la dernière journée des qualifications à la CAN 2015, le 19 novembre, au profit du Congo de Claude Le Roy. La RDC a[...]

Football - RDC : Yannis Mbombo, futur attaquant des Léopards ?

Né à Bruxelles de parents originaires de RD Congo, Yannis Mbombo (20 ans), prêté par le Standard Liège à Auxerre (Ligue 2), a été approché par Florent Ibenge, le[...]

RDC : les autorités annoncent la fin de l'épidémie d'Ebola dans le pays

Les autorités de Kinshasa ont annoncé samedi la fin de l'épidémie d'Ebola qui avait été déclarée fin août dans une zone reculée de la République[...]

RDC - CPI : comprendre le procès Bemba en 5 questions

Après les déclarations finales mercredi et jeudi de l'accusation et de la défense, l'affaire Bemba est désormais mise en délibéré. En attendant le verdict, retour en cinq questions[...]

RDC : pour l'accusation, Bemba est "responsable" de la "barbarie" de ses miliciens

Les avocats de Jean-Pierre Bemba tenteront de répondre jeudi aux accusations lancées la veille par le bureau du procureur de la CPI contre l'ancien vice-président congolais, jugé pour trois crimes de[...]

Crimes de guerre en RDC : dix ans de prison pour un ex-rebelle promu général

Un général congolais a été rattrapé par son passé de milicien vendredi à Kinshasa, où la justice l'a condamné à dix ans de prison ferme pour crimes de[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers