Extension Factory Builder
04/10/2012 à 12:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'affiche du film de Thierry Michel. L'affiche du film de Thierry Michel. © DR

Le général Numbi avait saisi la justice belge, estimant que l’affiche du film de Thierry Michel sur l’affaire Chebeya portait atteinte à son "honneur". Sa plainte a été déboutée, mercredi 3 octobre. Un soulagement pour le réalisateur, qui reste cependant préoccupé par la "campagne d’intimidation" menée contre lui par l’ancien chef de la police congolaise.

Le général congolais John Numbi Banza Tambo a été débouté, mercredi 3 octobre, par un tribunal belge. L’ancien chef de la police de la République démocratique du Congo (RDC) avait déposé une plainte qui réclamait l'interdiction de l'affiche du film, réalisé par le Belge Thierry Michel, sur le procès des assassins présumés du militant congolais des droits de l'Homme, Floribert Chebeya, en 2010 à Kinshasa.

Le général, aujourd’hui suspendu, avait saisi le tribunal des référés de Liège, dans le sud-est de la Belgique, parce qu’il apparaît en photo au centre de l'affiche dudit documentaire, intitulé L'affaire Chebeya, un crime d'Etat ?

Pour le plaignant, l’affiche « nuit gravement à son honneur » car elle sous-entendrait, selon lui, qu’il a été le commanditaire de l'assassinat de Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana. Le général, qui était alors le chef de la police de RDC, a fait valoir qu’il n’était pas poursuivi par la justice congolaise, contrairement à plusieurs de ses anciens subordonnés.

"Liberté d’expression préservée"

John Numbi s’indignait aussi que le documentaire cherche, selon lui, à exploiter commercialement son image. Mais le juge Philippe Glaude a fait savoir, dans une ordonnance, qu’il estimait que ce n'était pas le cas et que le film litigieux paraisssait représenter une information sur l'affaire. D’autre part, il a indiqué que l’affiche, avec son titre interrogatif, présentait un « équilibre acceptable ». Eu égard à ces éléments, le magistrat a déclaré la demande d'interdiction de l'affiche « non fondée ».

Interrogé par l’AFP à l’issue de l’examen de la plainte par le tribunal, Thierry Michel a fait part de sa satisfaction et de son soulagement. « La liberté d'expression est préservée par la justice belge », s’est-il réjoui, se disant néanmoins « préoccupé car la campagne d'intimidation lancée par le général Numbi a porté ses fruits en RDC. Je m'inquiète donc pour les journalistes congolais ».

Prochaine audience de l’affaire Chebeya le 23 octobre

Le général Numbi étudie la possibilité d'interjeter la décision du tribunal en appel, a annoncé son avocat, Me Emmanuel De Watger, à travers un communiqué.

Reportée, la prochaine audience du procès en appel des policiers accusés de l'assassinat de Chebeya se tiendra le 23 octobre, après le sommet de la Francophonie qui se déroulera à Kinshasa dix jours plus tôt. La Haute cour militaire devra notamment faire savoir si elle autorise la comparution du général Numbi, présenté comme le suspect numéro un dans l’affaire Chebeya par les parties civiles.

Dans le film, sorti dans les salles belges et françaises, mais toujours pas en RDC, le témoignage inédit de Paul Mwilambwe, l'un des policiers jugés par contumace, met personnellement en cause le général Numbi.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC : des centaines d'otages restent aux mains des rebelles de l'ADF-Nalu

RDC : des centaines d'otages restent aux mains des rebelles de l'ADF-Nalu

Des opérations militaires menées contre les rebelles de l’Armée nationale de libération de l’Ouganda (ADF-Nalu), actifs à l’est de la République démocratique du [...]

Ebola en RDC : déjà 31 morts selon l'OMS, mais l'épidémie reste "circonscrite"

Le bilan de l'épidémie d'Ebola que connaît la RDC depuis le 11 août est officiellement passé à 31 morts. Mais la zone touchée, dans la région de l'Équateur, est[...]

RDC : le gouvernement met en avant ses efforts pour lutter contre les violences sexuelles

À l'occasion d'une conférence de presse organisée lundi par les Nations Unies et le gouvernement de République démocratique du Congo, les autorités congolaises ont cherché[...]

RDC - Félix Tshisekedi : "Aucun parti ne peut gagner seul"

Après deux semaines passées au chevet de son père, l’opposant congolais (RDC) Étienne Tshisekedi, à Bruxelles, Félix Tshisekedi retourne dans la mêlée Kinoise.[...]

RDC : la mort du général Bahuma suscite un grand malaise à Goma

Depuis l'annonce du décès du général Bahuma, commandant de l'armée congolaise dans le Nord-Kivu, les habitants de Goma sont inquiets et en colère. Ils ont manifesté lundi dans les[...]

RDC : mauvaise nouvelle pour Congo News

Lundi 1er septembre, la Chambre du conseil de RDC a placé Mike Mukebayi en détention préventive. L’éditeur du journal Congo News est poursuivi pour diffamation. Auparavant, le ministre des[...]

Sindika Dokolo, l'homme qui collectionne les pièces... d'art contemporain

Businessman congolais et époux d'Isabel dos Santos, la fille du président angolais, Sindika Dokolo est surtout connu pour sa passion pour les créateurs africains.[...]

Référendum

En brumeuse Écosse le 18 septembre, mais surtout, en ce qui nous concerne, au Burkina, dans les deux Congo, au Rwanda et au Burundi, cinq pays où pourraient être organisées dès 2015[...]

RDC : qui était le général Lucien Bahuma, chef de l'armée au Nord-Kivu ?

L'armée congolaise connaît un coup dur avec la mort du général Lucien Bahuma, chef d'état-major de la région troublée du Nord-Kivu, qui a joué un rôle clef dans les[...]

RDC : mort du chef de l'armée au Nord-Kivu après un malaise

Le général Lucien Bahuma, chef de l'armée congolaise pour la région troublée du Nord-Kivu, est mort dans la nuit de samedi à dimanche en Afrique du Sud après avoir fait un malaise[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Buy VentolinBuy Antabuse Buy ZithromaxBuy Valtrex