Extension Factory Builder
08/10/2012 à 16:38
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Un militant pour l'abolition de la peine de mort. Un militant pour l'abolition de la peine de mort. © AFP

Pour la dixième année consécutive se tient la journée mondiale contre la peine de mort, le 10 octobre. Comme il y a dix ans, l’Afrique reste un vaste chantier où les partisans de la suppression de la peine capitale ont encore beaucoup à faire. Mais petit à petit, les exécutions se raréfient et le continent progresse sur la voie de l'abolition. En dépit de quelques "couacs" notables... comme en Gambie.

L’idée de l'abolition de la peine de mort fait son chemin sur les terres africaines. Symbole de cette évolution : le Bénin. En adhérant au deuxième protocole facultatif visant à abolir la peine capitale, Cotonou a fait un pas de plus, en juillet, vers le groupe des abolitionnistes africains.

Seize pays du continent ont officiellement aboli la peine de mort*, mais bien d'autres ont encore du mal à franchir le pas (voir la carte ci-dessous). S’ils semblent avoir pour politique ou pour pratique établie de s'abstenir de toute exécution judiciaire, la plupart conservent la peine capitale dans leur législation**. Une épée de Damoclès qui, pour beaucoup, ne s’est plus abattue sur un condamné depuis plus d’une décennie. L’Algérie a pratiqué sa dernière exécution en 1993, tout comme le Maroc, alors que le Burkina Faso n’a pas exécuté depuis 1988 et le Congo-Brazzaville depuis 1982.

Mouton noir

« Hormis la Gambie, aucun pays d'Afrique de l'Ouest n'a procédé à des exécutions récemment et, au cours des cinq dernières années, la peine de mort a été abolie pour tous les crimes au Togo, au Burundi, au Gabon et au Rwanda », explique Amnesty International. Yahya Jammeh a en effet prouvé au monde que la peine capitale n’était pas encore relégué au rang de triste souvenir.

Le 23 août, huit hommes et une femme ont été abattus par un peloton d’exécution, suite aux propos du président gambien qui indiquaient, les 19 et 20 août, que son pays exécuterait tous ses condamnés à mort avant la mi-septembre. Pourtant, la Gambie faisait encore récemment partie des abolitionnistes en pratique, la précédente exécution datant de 1985. Devant le tollé suscité au sein de la communauté internationale, Jammeh a néanmoins annoncé, le 14 septembre, un moratoire sur les exécutions. Mais cette décision incertaine laisse toujours au moins 38 condamnés à mort fortement menacés d'exécution, selon Amnesty International.

Moratoire universel ?

En 2011, « seulement » 23 personnes avaient été exécutées en Afrique. Dix en Somalie, cinq au Soudan du Sud, sept au Soudan ainsi qu’une en Égypte. Dans chacun de ces pays, la peine capitale est toujours en vigueur en 2012, bien que peu appliquée, notamment par les autorités du Caire : sur 123 condamnations en 2011, une seule avait été suivie d’exécution.

Il n’y a donc qu’un pas, plus ou moins grand selon les régions, de la peine de mort à son abolition. Les années 2012 et 2013 pourraient être des années charnière. Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU, a demandé, le 3 juillet, l’abolition générale de la peine de mort. Tout comme la France qui milite, de son côté, pour faire adopter un moratoire universel. Une initiative qui ne manque pas d’optimisme, tant les grains de sables sont encore nombreux. Qu'ils viennent d’Afrique ou d’ailleurs, en particulier de Chine ou des États-Unis...

________

Par Mathieu Olivier (@MathieuOlivier)

*Afrique du Sud, Angola, Burundi, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Djibouti, Gabon, Guinée-Bissau, Maurice, Mozambique, Namibie, Rwanda, Sao-Tomé et Principe, Sénégal, Seychelles, Togo.

**Algérie, Burkina Faso, Cameroun, Congo-Brazzaville, Érythrée, Ghana, Kenya, Libéria, Madagascar, Malawi, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Centrafrique, Sierra Leone, Swaziland, Tanzanie, Tunisie, Zambie.

 

La peine de mort en Afrique

(Condamnations et exécutions en 2011 - Situation des pays en 2012)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

0 réaction(s)

Réagir à cet article

Continental

Ebola : des artistes français s'emparent du misérabiliste 'Do they know it's Christmas ?'

Ebola : des artistes français s'emparent du misérabiliste "Do they know it's Christmas ?"

Après le désastreux "Do they know it’s Christmas ?" du collectif Band Aid (Bob Geldof, Bono), Carla Bruni, Joey Starr et d'autres artistes français s'apprêtent à leur emboît[...]

Une pêche durable est essentielle pour la sécurité alimentaire en Afrique

Catherine Novelli est sous-secrétaire d'État américaine pour la Croissance économique, l'Énergie et l'Environnement.[...]

Ces avocats qui ont marqué 2014

 Pour la troisième année consécutive, "Jeune Afrique" dresse la liste des avocats d'affaires qui ont marqué l'actualité économique récente en Afrique francophone.[...]

Lutte conte Ebola : qui donne, combien et à qui ?

Depuis le mois de mars, le virus Ebola a déjà fait officiellement plus de 5 400 morts en Afrique de l'Ouest. Qui, à travers le monde, se mobilise financièrement pour stopper l'épidémie ?[...]

L'Afrique, cible prioritaire de l'industrie des biens de consommation européenne

L'Afrique sera d'ici à 2017 le deuxième marché prioritaire pour l'industrie des biens de consommation européenne, selon une étude du cabinet Deloitte. Le continent devrait enregistrer une hausse[...]

BAD : un tiers des Africains font-ils réellement partie de la classe moyenne ?

L'Afrique avance, bien sûr, et se consolide de l'intérieur. Mais de là à affirmer qu'une personne sur trois appartient désormais à la classe moyenne, il y a un pas... que la BAD[...]

Après Ebola, le virus Nipah sur les rangs...

Selon une étude américaine réalisée au Cameroun, le virus nipah a déjà infecté de nombreuses personnes en Afrique. Jusque là seulement observé en Asie, il est[...]

Développement : pourquoi l'Afrique doit réussir sa transition démographique

L'Afrique subsaharienne va-t-elle enfin entrer dans une ère de transition démographique ? Selon le rapport du Fonds des Nations unies pour la population, publié ce 18 novembre, sa population commence[...]

CAN 2015 : comment le Maroc s'est mis hors jeu

La Coupe d'Afrique des nations ne se jouera pas au Maroc, qui avait demandé un report en invoquant le "péril Ebola". Récit de ces folles semaines qui ont mis Rabat et la CAF au bord de la[...]

CAN 2015 : comment la Guinée équatoriale s'est imposée

Plusieurs pays du continent auraient pu accueillir la CAN 2015. Certains ont décliné, d'autres se sont proposés. Le Qatar a même montré le bout de son nez. Mais la Guinée[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers