Extension Factory Builder
03/10/2012 à 17:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le chef du gouvernement du Maroc a accueilli son homologue espagnol à l'aéroport de Rabat. Le chef du gouvernement du Maroc a accueilli son homologue espagnol à l'aéroport de Rabat. © AFP

La première rencontre de haut niveau entre les royaumes du Maroc et d'Espagne depuis 2008 s'est achevée mercredi 3 octobre. Le chef du gouvernement marocain, Abdelilah Benkirane, et son homologue espagnol ont insisté sur la nécessité "de relations profondes, solides et fructueuses" entre les deux pays.

Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a quitté mercredi 3 octobre le Maroc, au terme d'une visite de travail à la tête d'une importante délégation ministérielle. Il s'agissait de la 10e réunion de haut niveau entre les deux royaumes, mais c'est aussi la première depuis 2008.

Lors d'une conférence de presse commune, en début de soirée, le Premier ministre marocain, Abdelilah Benkirane et son homologue espagnol ont insisté sur la nécessité « de relations profondes, solides et fructueuses » entre les deux royaumes.

Cette rencontre qui marquait le 20e anniversaire du traité de « bon voisinage » signé entre les deux pays, a vu la signature de huit accords bilatéraux. Ils portent notamment sur la suppression des visas pour les passeports de service et un mémorandum visant à la simplification des procédures pour certaines catégories socio-professionnelles. Outre un partenariat en matière de coopération culturelle, éducative et sportive, un autre accord concerne le transport routier, à la fois des voyageurs et des marchandises.

Mercredi, Abdelilah Benkirane, s'est entretenu lors d'un déjeuner commun avec Mariano Rajoy après l’avoir accueilli à son arrivée à l'aéroport de Rabat-Salé peu avant 10 heures (10 heures GMT). Après avoir assisté à l'ouverture d'une rencontre entre des dirigeants d'entreprises marocaines et espagnoles, les deux hommes ont présidé les travaux de la réunion entre les deux pays, rapporte l’Agence marocaine de presse (MAP).

Le chef du gouvernement espagnol a également été reçu par le roi Mohammed VI dans l'après-midi.« Je suis convaincu que nos relations qui s'intensifient de plus en plus (...), seront bénéfiques », a déclaré Mariano Rajoy à l'issue de son entretien.

Contexte favorable

« C'est une occasion propice pour faire le bilan, consolider les acquis et jeter les bases pour une nouvelle étape au cours de laquelle est célébré, en outre, le 21e anniversaire du traité d'amitié, de bon voisinage et de coopération et qui institutionnalise ces réunions », indiquait mercredi un communiqué du gouvernement espagnol.

L'Espagne, qui compte la deuxième communauté marocaine au monde après la France, est le deuxième partenaire commercial du Maroc. Elle est même devenue en janvier son premier partenaire économique, alors que 20 000 de ses PME exportent vers le royaume chérifien.

Cette rencontre est intervenue dans un contexte plutôt favorable dans les relations maroco-espagnoles, en dépit de contentieux diplomatiques historiques telle la question des enclaves espagnoles de Ceuta et Melilla sur le continent africain. Un sit-in prévu en matinée devant le consulat d'Espagne à l'appel du « comité de coordination pour la libération de Ceuta et Melilla » a été interdit, ont indiqué des organisateurs à un photographe de l'AFP.

(Avec Agences)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Sur le même sujet
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Maroc

Maroc - Minurso : Bolduc en stand-by

Maroc - Minurso : Bolduc en stand-by

La nomination de la Canadienne Kim Bolduc à la tête de la Mission des Nations unies pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental (Minurso) n'est toujours pas validée par Rabat.[...]

Les chômeurs marocains bientôt indemnisés

C'est une première dans le royaume. Les chômeurs vont être indemnisés à partir du mois de décembre grâce à la nouvelle indemnité pour perte d'emploi (IPE).[...]

Maroc - Driss El Yazami : "Les pays du Sud deviennent des acteurs à part entière des droits de l'homme"

Le Maroc accueille du 27 au 30 novembre à Marrakech la deuxième édition du Forum mondial des droits de l'homme. Driss El Yazami, président du Conseil national des droits de l'homme (CNDH) et[...]

Jumia lève 120 millions d'euros

 En perte, le jeune site de commerce en ligne panafricain se renfloue auprès de ses actionnaires, dont MTN et Millicom, pour poursuivre sa croissance intensive.[...]

Le Maroc hôte du deuxième Forum mondial des droits de l'homme

Du 27 au 30 novembre, le Maroc organise le Forum mondial des droits de l'homme. Un événement chargé de symboles pour un pays qui sort d'un passé marqué par de nombreuses violations des droits[...]

Football : les fédérations d'Afrique australe boudent le Maroc

Dans un communiqué publié le 22 novembre, les fédérations d'Afrique australe expliquent qu'elles déclinent l'invitation de Rabat à venir assister, en décembre, à la Coupe du[...]

Entrepreneuriat : le prochain GES aura lieu en Afrique subsaharienne

 Organisée à Marrakech du 19 au 21 novembre, la cinquième édition du GES a connu un franc succès. Plus de 6000 participants ont pris part à l'événement, qui reviendra[...]

Maroc : CGI entame sa sortie de la Bourse de Casa

Le holding CDG Développement vient de déposer un projet d'offre publique de retrait sur les titres CGI. L'autorité de marché a dix jours pour statuer sur le projet. Les premiers détails d'une[...]

Maroc : le corps du délit

En se mettant elles-mêmes en scène, de jeunes artistes marocaines bousculent les stéréotypes liés au statut de la femme. Issues d'une génération décomplexée par[...]

État islamique : Fatiha Mejjati, la veuve noire

Les combattants marocains de l'État islamique (EI) ont leur star. Son nom : Fatiha Mejjati, veuve de Karim Mejjati, membre d'Al-Qaïda tombé en Arabie saoudite en avril 2005. Véritable[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers

Jeune Afrique Emploi

Toutes les annonces