Extension Factory Builder
02/10/2012 à 17:55
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le principal conseiller de Barack Obama pour l'antiterrorisme, John Brennan, le 8 août 2012. Le principal conseiller de Barack Obama pour l'antiterrorisme, John Brennan, le 8 août 2012. © AFP

D'après le "Washington Post" du mardi 2 octobre, les proches conseillers du président Obama réfléchissent à des bombardements contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) par des drones américains. La Maison-Blanche n'a pas confirmé l'information.

Les drones américains, utlisés de manière croissante par l'administration Obama au Pakistan ou en Somalie, pourraient bientôt être opérationnels dans le ciel malien - s'ils ne le sont déjà. Dans son édition du mardi 2 octobre, le quotidien Washington Post affirme en effet que les autorités américaines ont engagé une réflexion sur de possibles bombardements de drones dans le nord du Mali contre Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi).

Le journal assure que le principal conseiller du président Barack Obama pour l'antiterrorisme, John Brennan, mène l'évaluation de la situation dans la région en coopération avec le département d'État et le Pentagone. Il examinerait aussi la possibilité d'une intervention américaine pour lutter contre ces groupes extrémistes.

Le recours par les États-Unis à des drones, déjà opérationnels contre des groupes islamistes armés dans des pays comme le Pakistan, le Yémen ou la Somalie, est également à l'étude, indique le Post, citant des responsables américains sous le couvert de l'anonymat.

Sollicité par l'AFP, un porte-parole de la Maison Blanche n'a pas démenti la tenue de réunions spécifiquement consacrées au Mali et à Aqmi, mais a refusé d'entrer dans les détails.

Intervention armée "bien préparée"

« Ce ne devrait pas être une surprise que la Maison Blanche organise des réunions sur toute une série de questions, dont des dossiers d'antiterrorisme. Le président a clairement énoncé son objectif de détruire le réseau d'Al-Qaïda et nous y oeuvrons tous les jours », a expliqué Tommy Vietor, porte-parole du Conseil de sécurité nationale. « Nous n'entrerons pas dans les détails de ces discussions ou des préconisations » qui en sortent, a-t-il ajouté.

Lundi, un haut responsable de la diplomatie américaine avait affirmé que les États-Unis seraient prêts à soutenir une intervention armée « bien préparée » et menée par des pays africains dans le nord du Mali pour en expulser les groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda. « Il devra y avoir à un certain moment une action militaire » contre les extrémistes liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) installés dans le nord du Mali, avait ainsi déclaré le plus haut responsable de l'Afrique au département d'État américain, Johnnie Carson.

Le Premier ministre malien Cheick Modibo Diarra a appelé samedi les Occidentaux, et au premier chef la France, à intervenir militairement dans le nord du Mali en envoyant avions et forces spéciales.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Mali

Mali - Moussa Mara : 'La justice a de la mémoire'

Mali - Moussa Mara : "La justice a de la mémoire"

Le jeune Premier ministre malien, Moussa Mara, comptable de formation, a pris la tête du gouvernement en avril dernier dans un contexte encore très instable. De passage à Paris début octobre, il s'est ex[...]

Niger : neuf membres des forces de sécurité tués près du Mali

Dans un communiqué officiel, Niamey a annoncé jeudi que neuf membres des forces de sécurité ont été tués dans plusieurs attaques simultanées dans la région de[...]

Un soldat français des forces spéciales tué dans le nord du Mali

Un sergent-chef français, membre des forces spéciales, a été tué mercredi au Mali lors d'une opération destinée à freiner la résurgence des jihadistes dans le nord du[...]

Mali : accrochages entre l'armée française et un "groupe armé terroriste de type Aqmi"

L'armée française a affronté dans la nuit de mardi à mercredi des combattants d'Aqmi, dans la vallée de l'Ametetai, au nord du Mali.[...]

Mali : MNLA, MAA et HCUA créent une coordination militaire commune

Le 28 octobre, les groupes armés de la coordination des mouvements de l'Azawad ont annoncé la création d'un état-major commun. Objectif prétendu : sécuriser les régions du Nord sous[...]

Mali : Pédro Kouyaté... métro, tempo, brio !

Après avoir exploré le monde et la tradition mandingue avec les plus grands, Pédro Kouyaté s'est posé dans le tube parisien. Entre deux concerts, le Malien envoûte les passants.[...]

Terrorisme : la Minusma a-t-elle les moyens de sécuriser le Nord-Mali ?

Pour le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, "le nord du Mali est fragilisé parce que la Minusma n'a pas été au rendez-vous au moment où il le fallait".[...]

Ebola : le Mali tente de contenir l'épidémie, mise en quarantaine aux États-Unis

Le Mali tente de juguler toute propagation du virus Ebola après l'annonce d'un premier cas dans le pays, tandis que les États-Unis ont placé une personne en quarantaine d'office pour la première fois.[...]

Mali : mort de la fillette, premier cas d'Ebola dans ce pays

Le premier cas d'Ebola identifié au Mali, une fillette de deux ans récemment revenue de Guinée, est morte vendredi, a annoncé le gouvernement.[...]

Ebola : un premier cas au Mali fait craindre l'arrivée de l'épidémie

Le Mali connaît son premier cas d'Ebola. Il s'agit d'une fillette de deux ans venue de Guinée avec sa grand-mère. Elle a été placée en quarantaine à Kayes (Ouest), a[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers