Extension Factory Builder
02/10/2012 à 09:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le parlement algérien adopte le plan d'action du Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Le parlement algérien adopte le plan d'action du Premier ministre, Abdelmalek Sellal. © AFP

Axé sur la poursuite des réformes politiques en Algérie et l'amélioration des conditions de vie de la population, le plan d’action du nouveau gouvernement algérien a été adopté lundi 1er octobre par l’Assemblée populaire nationale (APN). Les islamistes de l'Alliance pour l'Algérie verte (AAV) ont voté contre.

Il aura fallu quatre jours de débats à l'Assemblée populaire nationale (APN) pour adopter le plan d’action du nouveau gouvernement algérien.  Axé sur la poursuite des réformes politiques en Algérie et l'amélioration des conditions de vie de la population, ce plan a été approuvé lundi 1 octobre à main levée par 221 voix contre 41 et 47 abstentions. Les élus du Front de Libération nationale (FLN, présidentiel), du Rassemblement national démocratique (RND) de l'ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia et les députés indépendants ont voté en faveur. Les islamistes de l'Alliance pour l'Algérie verte (AAV) ont voté contre tandis que les députés du Front des forces socialistes (FFS, opposition) et du parti des travailleurs (PT, gauche) se sont abstenus.

Présenté par le nouveau Premier ministre Abdelmalek Sellal, il prévoit notamment l'achèvement de la construction de 2,5 millions de logements, prévus par le plan quinquennal 2010-2014 du président Bouteflika, et la création de trois millions d'emplois d'ici 2014. « Toutes les actions de l'État en matière d'investissements publics et de relance économique doivent impérativement intégrer la dimension de la création d'emplois », a déclaré le Premier ministre devant les députés.

"Un processus irréversible"

Abdelmalek Sellal affirme que le taux de chômage (qui était de de 30% en 1999) a été ramené 9,96 % en 2011, et « ne dépassera pas 9% en 2012 et en 2013 ». Le Fonds monétaire international (FMI) estime de son côté qu’il dépasse les 10%, et 20% chez les jeunes.

Le Premier ministre, qui s’est satisfait de l’augmentation des réserves en devises du pays (193,7 milliards (mds) de dollars actuellement contre 186,32 milliards fin juin), a également déclaré que l’Algérie ambitionnait d’atteindre un taux de croissance à deux chiffres grâce à l'amélioration du climat des affaires dans le pays. Le budget 2013 prévoit une croissance supérieure à 5% contre 4,7% en 2012.

« Le processus des réformes politiques initiées par le président Abdelaziz Bouteflika est irréversible », a-t-il assuré, ajoutant que la révision de la Constitution sera le couronnement de cette démarche.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie : le procès de l'autoroute Est-Ouest reporté

Algérie : le procès de l'autoroute Est-Ouest reporté

Le tribunal criminel d'Alger a décidé, mercredi, de reporter le procès de l'affaire de l'autoroute Est-Ouest à une autre session. Explications.[...]

Robert Mugabe en visite d'État en Algérie

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, est arrivé hier à Alger pour une visite d'État de trois jours, à l'invitation du président algérien, Abdelaziz Bouteflika.[...]

Algérie : Yacef Saadi et son compte en Suisse

 Héros de la guerre d'indépendance de l'Algérie, le sénateur Yacef Saadi est détenteur d'un compte bancaire ouvert en Suisse en avril 2006. "Jeune Afrique" présente en[...]

Mali : la résolution de la crise du Nord, thème officieux de la visite officielle d'IBK à Alger

Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a entamé dimanche un voyage officiel de trois jours en Algérie. Il sera particulièrement question du fragile processus de paix malien, dans lequel Alger[...]

Algérie : Cheikh Sidi Bémol Broc'n'roll

Derrière ce pseudonyme, Hocine Boukella, chanteur et guitariste kabyle qui défend des influences orientales et occidentales.[...]

Accords d'Évian : 53 ans après, les nostalgiques de l'Algérie française ne digèrent toujours pas

En France, la signature des accords d’Évian continue d’obséder les nostalgiques de l’ordre colonial. À leur tête, Robert Ménard, le maire d’extrême droite de[...]

Les Algériennes sceptiques devant la nouvelle loi contre le harcèlement de rue

Depuis le 5 mars, le harcèlement des femmes dans les lieux publics est illégal en Algérie. Pourtant, les victimes de ce phénomène doutent de l'application réelle de la nouvelle loi.[...]

L'Algérien Issad Rebrab nommé CEO africain de l'année

Issad Rebrab, fondateur du groupe Cévital, et le Kényan Chris Kirubi ont été nommés dirigeants africains de l'année au cours du Africa CEO Forum. Danone, Equity Bank, Helios et IHS ont[...]

France : à Béziers, Robert Ménard entretient la nostalgie de l'Algérie française

En rebaptisant une rue célébrant la signature des accords d’Évian (17 mars 1962) par le nom d’un ancien officier impliqué dans des affaires de torture en Algérie, le maire de[...]

Faire du ski en Afrique ? Oui, c'est possible !

Profiter de la poudreuse en Afrique, une envie originale mais qui peut facilement devenir réalité dans l'une des six stations de ski africaines.Tour d'horizon. [...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121002085825 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121002085825 from 172.16.0.100