Extension Factory Builder
02/10/2012 à 09:11
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Le parlement algérien adopte le plan d'action du Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Le parlement algérien adopte le plan d'action du Premier ministre, Abdelmalek Sellal. © AFP

Axé sur la poursuite des réformes politiques en Algérie et l'amélioration des conditions de vie de la population, le plan d’action du nouveau gouvernement algérien a été adopté lundi 1er octobre par l’Assemblée populaire nationale (APN). Les islamistes de l'Alliance pour l'Algérie verte (AAV) ont voté contre.

Il aura fallu quatre jours de débats à l'Assemblée populaire nationale (APN) pour adopter le plan d’action du nouveau gouvernement algérien.  Axé sur la poursuite des réformes politiques en Algérie et l'amélioration des conditions de vie de la population, ce plan a été approuvé lundi 1 octobre à main levée par 221 voix contre 41 et 47 abstentions. Les élus du Front de Libération nationale (FLN, présidentiel), du Rassemblement national démocratique (RND) de l'ex-Premier ministre Ahmed Ouyahia et les députés indépendants ont voté en faveur. Les islamistes de l'Alliance pour l'Algérie verte (AAV) ont voté contre tandis que les députés du Front des forces socialistes (FFS, opposition) et du parti des travailleurs (PT, gauche) se sont abstenus.

Présenté par le nouveau Premier ministre Abdelmalek Sellal, il prévoit notamment l'achèvement de la construction de 2,5 millions de logements, prévus par le plan quinquennal 2010-2014 du président Bouteflika, et la création de trois millions d'emplois d'ici 2014. « Toutes les actions de l'État en matière d'investissements publics et de relance économique doivent impérativement intégrer la dimension de la création d'emplois », a déclaré le Premier ministre devant les députés.

"Un processus irréversible"

Abdelmalek Sellal affirme que le taux de chômage (qui était de de 30% en 1999) a été ramené 9,96 % en 2011, et « ne dépassera pas 9% en 2012 et en 2013 ». Le Fonds monétaire international (FMI) estime de son côté qu’il dépasse les 10%, et 20% chez les jeunes.

Le Premier ministre, qui s’est satisfait de l’augmentation des réserves en devises du pays (193,7 milliards (mds) de dollars actuellement contre 186,32 milliards fin juin), a également déclaré que l’Algérie ambitionnait d’atteindre un taux de croissance à deux chiffres grâce à l'amélioration du climat des affaires dans le pays. Le budget 2013 prévoit une croissance supérieure à 5% contre 4,7% en 2012.

« Le processus des réformes politiques initiées par le président Abdelaziz Bouteflika est irréversible », a-t-il assuré, ajoutant que la révision de la Constitution sera le couronnement de cette démarche.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Algérie

Algérie - Ali Benflis : 'Mon principal adversaire est la fraude, et j'ai un plan pour la faire échouer'

Algérie - Ali Benflis : "Mon principal adversaire est la fraude, et j'ai un plan pour la faire échouer"

Alors que tout semble joué d'avance pour le président algérien sortant, Abdelaziz Bouteflika, son principal adversaire, Ali Benflis, prévient d'ores et déjà que lui et ses partisans sero[...]

Cevital autorisé à reprendre le français FagorBrandt

Le tribunal de commerce de Nanterre a validé la reprise de FagorBrandt par Cevital. Le groupe algérien reprend notamment deux sites industriels, et 1 200 salariés.[...]

Algérie : les accusations de fraude se multiplient avant la présidentielle

À quarante-huit heures du scrutin présidentiel prévu le 17 avril en Algérie, les voix s'élèvent déjà pour dénoncer la fraude en faveur d'Abdelaziz Bouteflika, le[...]

Terrorisme - Iyad Ag Ghaly : arrête-moi si tu l'oses !

Recherché pour terrorisme par le monde entier, le chef touareg Iyad Ag Ghaly semble pourtant poursuivi avec bien peu d'ardeur. Et pour cause : il reste un acteur essentiel dans la région.[...]

Algérie : sept femmes qui font bouger le pays

Elles sont médecin, styliste, ingénieure ou web entrepreneuse. Elles animent sociétés, associations, réseaux. Elles ont la pêche, ces Algériennes.[...]

Algérie : une meilleure couverture sanitaire, mais...

Construction de centres de soins, formation du personnel médical... L'Algérie se dote d'une meilleure couverture sanitaire. Reste un point noir : la mortalité infantile.[...]

Besma Belbedjaoui : la reine de la récup

Besma Belbedjaoui, 29 ans, directrice-fondatrice de Plasticycle.[...]

Majda Nafissa Rahal : TIC et geek

Majda Nafissa Rahal a 21 ans, étudiante en informatique, elle est la cofondatrice d'Otaku Events[...]

Amira Bouraoui : citoyenne anti-système

Amira Bouraoui, 38 ans, médecin gynécologue, membre du mouvement Barakat ![...]

Algérie : attention (grands) travaux !

Priorité de la politique de grands travaux en Algérie : les voies de communication et l'accès à l'eau. Une gageure, dans un pays à 80 % saharien.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers