Extension Factory Builder
02/10/2012 à 08:29
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Justin Kone Katinan, en 2010. Justin Kone Katinan, en 2010. © AFP

Lundi 1er octobre, Justin Koné Katinan, l’ancien porte-parole de Laurent Gbagbo détenu au Ghana, a refusé de signer l'acte d'accusation de la justice ivoirienne qui l'accuse du meurtre de deux hommes. La justice ghanéenne a quant à elle accordé un délai de deux semaine à Interpol pour lui donner tous les éléments du dossier.

Mis à jour le 2/10 à 08h29.

Ce sont des crimes de sang commis en Côte d’Ivoire qui valent aujourd’hui à Justin Koné Katinan, l’ancien porte-parole de Laurent Gbagbo, d'être mis en détention préventive au Ghana, où il est exilé depuis la fin de la crise postélectorale, en avril 2011.

Dernier ministre du Budget de Laurent Gbgabo, Koné Katinan a été arrêté à plusieurs reprises. Il avait notamment été libéré sous caution, le 25 septembre, puis à nouveau interpellé, vendredi dernier. Son cas, ainsi que des incidents à la frontière entre la Côte d'Ivoire et le Ghana, ont abouti à un bras de fer entre les deux pays, le premier ayant fermé ses frontières terrestres et maritimes avec le second.

Mandat d'arrêt

La justice ivoirienne a lancé contre Justin Koné Katinan un mandat d’arrêt international après l’avoir inculpé de conspiration, de crimes économiques et plus récemment du meurtre de deux hommes, à Abidjan en mars 2011.

Lundi 1er octobre, des policiers ivoiriens se présentent devant lui avec l'acte d’accusation qu'il lui demandent de signer. Mais l’intéressé refuse de s’exécuter en l’absence de son avocat. Il demande des détails sur les faits qui lui sont reprochés. À ce moment, les fonctionnaires précisent qu’il s’agit des meurtres de Kamagaté Seydou, 83 ans, un soudeur tué le 29 mars, ainsi que d’un certain Diabaté Drissa, 37 ans, un négociant à Port-Bouët.

Katinan rétorque alors qu’il ne se reconnaît pas dans de telles accusations et qu’il ne dira plus rien avant d’avoir parlé à son avocat. Puis, l’ancien porte-parole est présenté au juge du district où il est détenu. Celui-ci réclame les éléments d’accusation à Interpol Ghana, qui demande un délai de deux semaines pour réunir le dossier complet, en coopération avec la Côte d'Ivoire qui, de son côté, réclame l'extradition de Katinan. Jusque là, ses avocats ont prétendu qu'il n'était pas extradable car il bénéficie du statut de réfugié. Mais cette immunité ne concerne pas les crimes de sang...




 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Ghana

Ghana : El Anatsui, raccommoder le monde

Ghana : El Anatsui, raccommoder le monde

Un Lion d'or à Venise pour l'ensemble de sa carrière, une grande rétrospective organisée à New York, une oeuvre monumentale présentée en France, le sculpteur ghanéen [...]

Litige frontalier : pas d'accord entre le Ghana et la Côte d'Ivoire

Les présidents ivoirien et ghanéen, Alassane Ouatarra et John Dramani Mahama, se sont entretenus le lundi 11 mai à Genève au sujet du contentieux frontalier maritime qui oppose leurs deux pays. Dans un[...]

Litige frontalier : Alassane Ouattara et John Dramani Mahama se rencontrent en Suisse

Les présidents ivoirien et ghanéen doivent se rencontrer ce lundi 11 mai à Genève, en Suisse, pour s'entretenir du conflit qui oppose leurs deux pays au sujet du tracé de leur frontière[...]

Abidjan remporte le premier round dans son différend maritime avec le Ghana

En attendant de se prononcer définitivement, la chambre spéciale qui arbitre le désaccord entre la Côte d'Ivoire et le Ghana sur leur frontière maritime a rendu des mesures conservatoires, le 25[...]

Santé : le savon de virginité, plebiscité mais dangereux

Il ne coûte pas cher et promet de resserrer les muqueuses grâce à ses vertus astringentes. Mais les médecins contestent l'efficacité du "savon de virginité" et[...]

Le plasticien ghanéen El Anatsui remporte un Lion d'or à la Biennale de Venise

Avant chaque Biennale d’art à Venise, le jury attribue un Lion d’or à un artiste pour l’ensemble de sa carrière. Cette année, c'est vers El Anatsui, né au Ghana en 1944 et[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Le russe Lukoil envisage de sortir du pétrole ivoirien

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le géant pétrolier russe Lukoil envisage de réduire la voilure dans le pétrole ivoirien et ghanéen en raison du faible potentiel[...]

Frontières maritimes : la Côte d'Ivoire et le Ghana croisent le fer à Hambourg

 La Côte d'Ivoire et le Ghana ont présenté leurs arguments devant le Tribunal du droit de la mer au sujet de la suspension des activités d'exploration pétrolière dans la zone maritime[...]

Afrique de l'Ouest : Mohamed Ibn Chambas a du pain sur la planche

Portrait de Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial de Ban Ki-moon pour l'Afrique de l'Ouest.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers