Extension Factory Builder
01/10/2012 à 17:21
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Les rebelles du M23 ont-ils infiltré Goma ? Les rebelles du M23 ont-ils infiltré Goma ? © AFP

Soupçonné d'être derrière de récentes attaques à l'arme à feu et à la grenade à Goma, le M23 réplique à sa manière. Pour lui, ces agrassions sont le fait de l'armée régulière et il menace de prendre Goma pour assurer lui-même la sécurité des populations.

La manœuvre paraît grossière… Prenant prétexte de récentes attaques meurtrières et non élucidées à Goma, la capitale du Nord-Kivu, le Mouvement rebelle du 23 Mars (M23) menace de voler au secours de la population… en conquérant la ville. Rien de moins.

« Si à Goma le commandant suprême, le président Joseph Kabila, ne maintient pas l'ordre sur son armée, nous allons sauver la population qui est en train d'être tuée par elle chaque jour », menace le lieutenant-colonel Vianney Kazarama, porte-parole du M23. Et d’ajouter : « Si ça continue, nous envisageons de prendre Goma et sauver la population. Goma, nous disons que : si l'armée régulière (...) continue à tuer les paisibles citoyens (...) nous allons les protéger. Nous allons empêcher ces crimes à l'endroit des civils ».

De leur côté, les autorités congolaises ne restent pas inactives. Elles ont annoncé dimanche avoir arrêté une vingtaine de suspects pour des attaques à l'arme à feu et à la grenade qui ont fait au moins trois morts et quatre blessés, les 22 et 24 septembre. Parmi les personnes incriminées, des civils et des soldats des Forces armées de la RDC (FARDC), a précisé le ministre de l'Intérieur Richard Muyej, lors d’un déplacement à Goma.

"Guerre absurde"

« La situation de la guerre absurde imposée à la RDC par le Rwanda semble favoriser cette situation de banditisme dangereux et de criminalité dont les actes se rapprochent du banditisme urbain », a-t-il estimé Richard Muyej. Pour le maire de Goma, Nasoon Kabuya, le commandant de la police, le colonel Oscar Manosa, et même pour les acteurs de la société civile, il ne fait aucun doute que les attaques sont dues au M23, dont ils craignent une infiltration.

De son côté, la Mission de l'ONU pour la stabilisation du Congo (Monusco) a préféré évoquer des incidents sporadiques ne remettant pas en cause la sécurité globale de Goma ou du Nord-Kivu. Les rebelles ne sont pourtant qu’à une trentaine de kilomètres de la ville, dans le territoire de Rutshuru, frontalier du Rwanda et de l'Ouganda.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

RD Congo

RDC - Félix Tshisekedi : 'Je n'irai pas à la mangeoire'

RDC - Félix Tshisekedi : "Je n'irai pas à la mangeoire"

À Kinshasa, il a créé la surprise. Félix Tshisekedi a accepté le principe d'un dialogue avec le président Joseph Kabila. Il s'en explique pour "Jeune Afrique".[...]

RDC 

RDC - Ève Bazaiba (MLC) : "Je ne trahirai pas Bemba"

Elle militait aux côtés d'Étienne Tshisekedi. Puis, en 2006, elle a rejoint le leader du MLC, dont elle est désormais le bras droit et à qui elle vient de rendre visite dans sa prison de[...]

RDC - Tueries à Beni : évêques et élus de l'Est montent au créneau

Face à la persistance des tueries à Beni, des évêques officiant dans l'est de la RDC ont accusé ce weekend Kinshasa de "laisser pourrir la situation". Ils ont été rejoints[...]

RDC : Patrice Carteron rempile avec le TP Mazembe

En fin de contrat avec le TP Mazembe, Patrice Carteron va finalement prolonger son aventure à la tête des Corbeaux. Avec comme objectif principal la reconquête de la Ligue des Champions.[...]

RDC : deux morts à Beni, les tueries se poursuivent

Depuis octobre, plus de 350 personnes ont été tuées à Beni, dans l'est de la RDC. Dans le même territoire, une nouvelle embuscade attribuée aux ADF a fait jeudi deux morts.[...]

CPI : le procès de Jean-Pierre Bemba s'ouvrira le 29 septembre

La Cour pénale internationale a annoncé vendredi que le procès du Congolais Jean-Pierre Bemba s'ouvrirait le 29 septembre.[...]

RDC : l'UDPS favorable au dialogue proposé par Kabila

L'UDPS, formation d'opposition très affaiblie, estime que le dialogue avec l'administration Kabila "doit mener à de bonnes élections".[...]

Technologies : quand WhatsApp bouscule les codes de la communication politique en Afrique

Lancée depuis bientôt cinq ans, l’application de messagerie internet WhatsApp a conquis les smartphones de millions d’utilisateurs dans le monde. Très utilisé en Afrique, l’outil[...]

C'est du vent !

Les voyages forment tout le monde, quel que soit l'âge de chacun. Il n'y a guère longtemps, je me suis retrouvé dans la capitale - que je préfère ne pas nommer - d'un pays[...]

RDC : pourquoi Kabila veut négocier avec l'opposition

Après avoir dépêché un émissaire - Kalev Mutond, le patron de l'Agence nationale de renseignements - auprès de ses opposants "radicaux" (Vital Kamerhe, les partisans[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers