Extension Factory Builder
01/10/2012 à 09:25
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
L'ex-président du Sénégal, Abdou diouf (g.) et le général Carter Ham. L'ex-président du Sénégal, Abdou diouf (g.) et le général Carter Ham. © AFP

En visite à Alger, le général Carter Ham, haut commandant des forces armées américaines en Afrique (Africom), s’est opposé à toute intervention militaire dans le Nord-Mali. "La situation (…) ne peut être réglée que de manière diplomatique ou politique", a-t-il déclaré dimanche 30 septembre. Dans le même temps, Abdou Diouf a estimé que "la seule façon de régler [la crise] était "militaire".

Abdelaziz Bouteflika a trouvé, avec le général Carter Ham, haut commandant des forces armées américaines en Afrique (Africom), un allié de poids en faveur d’une solution diplomatique au Nord-Mali. « En raison de la présence de groupes terroristes dans la région, une aide militaire peut être requise […] La situation dans le nord du Mali ne peut être réglée que de manière diplomatique ou politique », a déclaré le général américain, dimanche 30 septembre, à Alger. « Il y a une composante militaire qui fera partie d'un tout et jouera un rôle bien précis dans la résolution de ce conflit ». « La seule alternative qui ne pourrait pas exister, c'est la présence militaire américaine dans le nord du Mali », a poursuivi le général Carter Ham.

Ce dernier, qui s'est entretenu avec le président Algérien, a déclaré que l'Algérie et les États Unis étaient « tout à fait d'accord sur une priorité : le peuple malien doit avoir l'opportunité de choisir librement son gouvernement et de vivre dans la paix et la sécurité ».

« L'un des aspects clés dans la résolution de la crise malienne, c'est de faire la distinction entre les groupes armés dans cette région et définir ceux qui sont terroristes et ceux qui ne le sont pas », a ajouté le patron de l'Africom. Washington « essaie de comprendre le rôle du Mujao (Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest), du MNLA (rebelles touareg indépendantistes) et d'Ansar Eddine (milice des « Défenseurs de l'islam ») », a-t-il dit. Selon lui, « il y a d'autres défis dans le nord du Mali qu'il faudrait résoudre, à commencer par la mise en place d'un gouvernement légitime à Bamako ». Il a également évoqué « la nécessité de faire face aux préoccupations des populations du nord du Mali ».

"J'ai perdu mes illusions"

Si le déploiement d’une force militaire de la communauté économique des États de l’Afrique de l'Ouest (Cedeao) était autorisé, « les États-Unis étudieraient la question mais on ne sait pas encore, actuellement le sujet n'est pas vraiment clair », a déclaré le général.

À l’opposé, Abdou Diouf  estime que cette intervention militaire est la seule solution pour régler la crise. « J'ai nourri l'espoir que ce problème se réglerait par la négociation mais j'ai perdu mes illusions », a déclaré le secrétaire général de la Francophonie. « Il n'y a pas d'alternative » face à des « islamistes alliés à des narcotrafiquants, à des preneurs d'otages et à des criminels frontaliers », a-t-il estimé. Pour l’ancien président du Sénégal, la crise malienne doit être l’affaire de l’ensemble de la communauté internationale. « C’est un problème qu'on ne peut pas laisser entre les mains du Mali et de la Cedeao. Il faut les aider à vaincre le terrorisme qui se développe dans le nord du pays », a-t-il estimé.

(Avec AFP)
 

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Théâtre : la misère affective du déraciné par Elise Chatauret

Dans Nous ne sommes pas seuls au monde, l'auteure et metteuse en scène Élise Chatauret évoque le déracinement affectif d'un exilé africain.[...]

Le corps du Français Hervé Gourdel, décapité en Algérie, sera rapatrié lundi

Le corps du touriste français Hervé Gourdel, enlevé puis décapité fin septembre par des jihadistes algériens, doit être transféré lundi vers la France, douze jours[...]

France : presque autant d'actes antimusulmans depuis le 7 janvier que pour toute l'année 2014

Avec 128 faits recensés en deux semaines, les actes antimusulmans sont presque aussi nombreux depuis l'attentat contre Charlie Hebdo que pour toute l'année 2014.[...]

La guerre du sacré n'aura pas lieu

Dans les banlieues françaises ou à Casablanca, au Caire, à Islamabad ou à Tataouine, Charlie Hebdo n'a pas bonne presse. À cause, bien sûr, des caricatures du prophète[...]

France : un élu porte plainte après avoir reçu une lettre d'insultes racistes

Jean Paul Makengo, élu à Toulouse dans le Sud de France, a porté plainte après avoir reçu une lettre d'insultes racistes début janvier.[...]

Santé : la lèpre persiste en Afrique

La lèpre persiste en Afrique En régression dans le monde depuis les années 2000, la lèpre, maladie inféodée à l'homme depuis l'Antiquité, stagne depuis dix ans. L'Afrique, [...]

France : le Conseil constitutionnel valide la déchéance de nationalité d'un jihadiste franco-marocain

Le Conseil constitutionnel a validé vendredi la déchéance de la nationalité française d'un jihadiste franco-marocain condamné pour terrorisme. Une décision qui était[...]

Venezuela : Nicolás Maduro, la tête dans le gaz

Alors que le Venezuela s'enfonce dans la crise, son président peine à trouver des soutiens. Et si la chute du pétrole précipitait la sienne ?[...]

Dix jours en France

La France vient de vivre dix journées d'une intensité dramatique sans précédent. Ses habitants ont eu l'impression d'avoir été les acteurs-spectateurs d'un film policier dont les[...]

Terrorisme en France : le jour d'après...

À gauche comme à droite, les responsables politiques ont réagi avec la gravité et la dignité requises aux attentats islamistes du 7 janvier. Du coup, leur image dans l'opinion[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121001085329 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20121001085329 from 172.16.0.100