Extension Factory Builder
27/09/2012 à 17:48
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Jean-François Copé est candidat à la présidence de l'UMP. Jean-François Copé est candidat à la présidence de l'UMP. © AFP

C’est la polémique du moment en France, l’expression qui est sur toutes les lèvres : le "racisme anti-Blancs". Jean-François Copé, secrétaire général de l’UMP, l'a lancée en pleine campagne pour la présidence du parti. La manœuvre est donc hautement électoraliste, mais repose-t-elle sur une réalité sociale ? Exprimez-vous dans les commentaires.

Il se veut l'héritier de Nicolas Sarkozy. Jean-François Copé ne se prive donc pas de piocher, lui aussi, du côté de la famille Le Pen. En lice face à l’ancien Premier ministre François Fillon dans la course à la présidence de l’Union pour un Mouvement populaire (UMP, opposition), le député-maire de Meaux a en effet choisi de remettre au goût du jour une des expressions favorites de la famille frontiste.

Dans son livre à paraître le 3 octobre, Manifeste pour une droite décomplexée, Jean-François Copé mentionne ainsi le « racisme anti-Blancs », qui sévit dans les quartiers de France. Un « racisme » qui donne « envie à certains de nos compatriotes de fuir le quartier où ils habitent parce qu’on leur fait comprendre qu’ils ne sont pas chez eux ».

La déclaration qui fait polémique

« Un racisme anti-Blancs se développe dans les quartiers de nos villes où des individus - dont certains ont la nationalité française - méprisent des Français qualifiés de "gaulois" au prétexte qu'ils n'ont pas la même religion, la même couleur de peau ou les mêmes origines qu'eux. »

"Grossière stratégie"

Et l’expression n’a pas tardé à faire son petit effet. Le président du Sénat, Jean-Pierre Bel, a critiqué, jeudi 27 septembre, des paroles qui pourraient « avoir des conséquences tout à fait dommageables pour la cohésion nationale ». L'association anti-raciste SOS Racisme a quant à elle dénoncé une « grossière stratégie de double vocable » à visée électoraliste.

Mais le candidat à la présidence de l’UMP se défend. « Je sais que je brise un tabou en employant le terme de racisme anti-Blancs », explique-t-il, « mais je le fais à dessein, parce que c’est la vérité que vivent certains de nos concitoyens et que le silence ne fait qu’aggraver les traumatismes ».

Vision ethnique

Un tabou brisé ? Marine Le Pen estime que les paroles de Jean-François Copé relèvent plutôt du « plagiat ». Le secrétaire général de l’UMP choisit ainsi de faire sienne une vision ethnique des banlieues, typique de l'extrême droite. D’un côté : les Français, qualifiés de « gaulois » ; de l’autre : des agresseurs, naguère candidats à la punition du « Kärcher ».

Droite décomplexée, dérapage contrôlé ? Quelle est selon vous la définition du racisme ? Peut-on parler de « racisme anti-Blancs » dans la société française au même titre qu'il y a un racisme anti-immigrés ? Exprimez vous et partagez vos expériences dans les commentaires sous cet article et sur notre page Facebook.

Par Mathieu Olivier (@MathieuOlivier)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

International

Annick Girardin, première ministre française en visite au Burkina depuis la chute de Compaoré

Annick Girardin, première ministre française en visite au Burkina depuis la chute de Compaoré

Annick Girardin, la secrétaire d’Etat française au Développement et à la Francophonie arrive ce samedi le 25 avril à Abidjan, première étape d’une tournée en Afri[...]

Méditerranée : accord a minima sur Triton, dont les moyens sont triplés

Le sommet extraordinaire des dirigeants européens, convoqué après le naufrage d'un chalutier qui a fait plus de 700 morts en Méditerranée, a accouché d'une mesure peu ambitieuse : le[...]

Quand les Européens étaient noirs

Contrairement aux idées reçues, les visages pâles n'ont pas toujours dominé l'Europe. Leur prédominance est même très récente, selon une étude[...]

Kaaris, un rappeur sur le ring

Kaaris, Français d'origine ivoirienne, entend bien sonner le rap français à coup de punchlines dévastatrices.[...]

Le plasticien ghanéen El Anatsui remporte un Lion d'or à la Biennale de Venise

Avant chaque Biennale d’art à Venise, le jury attribue un Lion d’or à un artiste pour l’ensemble de sa carrière. Cette année, c'est vers El Anatsui, né au Ghana en 1944 et[...]

Tour de France : MTN-Qhubeka s'échauffe pour la Grande Boucle

Ils y sont arrivés. MTN-Qhubeka est la première équipe cycliste africaine à avoir été invitée au Tour de France (du 4 au 26 juillet 2015). Pourtant, le pari n’était[...]

Immigration : l'ONU appelle l'Europe à sortir de sa stratégie "minimaliste" et à "sauver des vies"

Alors que l'Union européenne se réunit jeudi en sommet extraordinaire après les multiples naufrages de ces derniers jours en Méditerranée, l'ONU l'a exhortée à sortir de sa[...]

Méditerranée : les dirigeants européens envisagent une action militaire contre les passeurs

Réunis jeudi en sommet extraordinaire pour tenter d’apporter une réponse aux trop nombreux décès de migrants qui tentent de traverser la Méditerranée, les chefs d’État[...]

Qui est Sid Ahmed Ghlam, l'Algérien qui planifiait un attentat en France ?

Sid Ahmed Ghlam a été arrêté dimanche en région parisienne alors qu’il projetait des attaques terroristes en banlieue parisienne, contre deux églises de Villejuif. Il est[...]

Militaro-islamisme

Les semaines se suivent et ne se ressemblent pas ! La semaine dernière, nous nous sommes félicités de cette belle "alternance à la nigériane" : début avril, le plus grand[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120927171341 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120927171341 from 172.16.0.100