Extension Factory Builder
27/09/2012 à 11:49
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
John Dramani Mahama s’exprimant devant l’Assemblée générale de l’ONU, le 26 septembre. John Dramani Mahama s’exprimant devant l’Assemblée générale de l’ONU, le 26 septembre. © AFP - Stan Honda

Le président ghanéen John Dramani Mahama, a assuré devant l’Assemblée générale de l’ONU qu’il ne permettrait pas que son pays serve de "base d'opérations destinées à saper la sûreté et la sécurité d'une autre nation". Une déclaration qui intervient alors que les relations entre la Côte d'Ivoire et le Ghana se sont tendues après l’attaque d’un poste-frontière ivoirien depuis le Ghana, dans la nuit du 20 au 21 septembre.

John Dramani Mahama s’est exprimé, le 26 septembre, devant l’Assemblée générale des Nations unies, à New York, au sujet des « tensions en cours en Côte d'Ivoire ». Le président ghanéen a une nouvelle fois que son pays « n'accueillera aucun individu ou groupe ayant l'intention d'utiliser le Ghana comme une base d'opérations destinées à saper la sûreté et la sécurité d'une autre nation ».

Cette déclaration, visant à apaiser les esprits, fait suite à l’attaque du poste frontière ivoirien de Noé, à environ 170 km à l'est d'Abidjan, dans la nuit du 20 au 21 septembre, par des hommes armés venus du Ghana, selon Abidjan.

Suite à l’assaut, la Côte d'Ivoire avait immédiatement pris la décision de fermer ses frontières terrestre, maritime et aérienne avec son voisin. Les vols entre les deux pays ont néanmoins repris le 24 septembre, après trois jours d’interruption.

Le lendemain, la libération sous caution de Justin Koné Katinan par la justice ghanéenne, ne laissait pas présager d'un réchauffement des relations entre les deux États, alors que la Côte d’Ivoire réclame toujours l’extradition sur son sol de l’ancien porte-parole de Laurent Gbagbo, visé par un mandat d'arrêt international émis par la justice ivoirienne pour « crimes économiques ».

Le Ghana, refuge pour les pro-Gbagbo

Le Ghana, qui partage une frontière de 700 km avec la Côte d'Ivoire, représente un refuge pour de nombreux responsables politiques et militaires du régime Gbagbo. Depuis août, les forces de sécurité ivoiriennes sont la cible d'une série d'attaques. Abidjan estime qu'elle sont le fait des partisans de l'ancien président Laurent Gbagbo, dont le parti dément cependant toute implication.

À travers un communiqué, le ministère des Affaires étrangères ghanéen a fait savoir qu’Accra « est particulièrement inquiet face aux accusations répétées selon lesquelles les incursions proviennent » de son territoire. « Les deux pays enquêtent conjointement sur ces incidents », est-il précisé. Lors d’une visite à Abidjan, le 5 septembre, M. Mahama avait déjà promis qu’il ne permettrait pas que son pays serve de « base arrière » pour déstabiliser la Côte d'Ivoire.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Ghana

Ghana : El Anatsui, raccommoder le monde

Ghana : El Anatsui, raccommoder le monde

Un Lion d'or à Venise pour l'ensemble de sa carrière, une grande rétrospective organisée à New York, une oeuvre monumentale présentée en France, le sculpteur ghanéen [...]

Litige frontalier : pas d'accord entre le Ghana et la Côte d'Ivoire

Les présidents ivoirien et ghanéen, Alassane Ouatarra et John Dramani Mahama, se sont entretenus le lundi 11 mai à Genève au sujet du contentieux frontalier maritime qui oppose leurs deux pays. Dans un[...]

Litige frontalier : Alassane Ouattara et John Dramani Mahama se rencontrent en Suisse

Les présidents ivoirien et ghanéen doivent se rencontrer ce lundi 11 mai à Genève, en Suisse, pour s'entretenir du conflit qui oppose leurs deux pays au sujet du tracé de leur frontière[...]

Abidjan remporte le premier round dans son différend maritime avec le Ghana

En attendant de se prononcer définitivement, la chambre spéciale qui arbitre le désaccord entre la Côte d'Ivoire et le Ghana sur leur frontière maritime a rendu des mesures conservatoires, le 25[...]

Santé : le savon de virginité, plebiscité mais dangereux

Il ne coûte pas cher et promet de resserrer les muqueuses grâce à ses vertus astringentes. Mais les médecins contestent l'efficacité du "savon de virginité" et[...]

Le plasticien ghanéen El Anatsui remporte un Lion d'or à la Biennale de Venise

Avant chaque Biennale d’art à Venise, le jury attribue un Lion d’or à un artiste pour l’ensemble de sa carrière. Cette année, c'est vers El Anatsui, né au Ghana en 1944 et[...]

Football : retour sur près de 50 ans de violences dans les stades africains

Avec la condamnation à mort le 19 avril de onze supporters égyptiens lors d'un nouveau procès des émeutes de 2012 à Port-Saïd, la violence dans les stades s'est rappelée au (mauvais)[...]

Le russe Lukoil envisage de sortir du pétrole ivoirien

Selon les informations recueillies par "Jeune Afrique", le géant pétrolier russe Lukoil envisage de réduire la voilure dans le pétrole ivoirien et ghanéen en raison du faible potentiel[...]

Frontières maritimes : la Côte d'Ivoire et le Ghana croisent le fer à Hambourg

 La Côte d'Ivoire et le Ghana ont présenté leurs arguments devant le Tribunal du droit de la mer au sujet de la suspension des activités d'exploration pétrolière dans la zone maritime[...]

Afrique de l'Ouest : Mohamed Ibn Chambas a du pain sur la planche

Portrait de Mohamed Ibn Chambas, représentant spécial de Ban Ki-moon pour l'Afrique de l'Ouest.[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers