Extension Factory Builder
27/09/2012 à 10:26
Diminuer la taille du texte Augmenter la taille du texte Imprimer Envoyer Partager cet article
Hillary Clinton plaide pour 'la traduction devant la justice des chefs du M23'. Hillary Clinton plaide pour "la traduction devant la justice des chefs du M23". © Reuters

La secrétaire d'État américaine, Hillary Clinton, a rencontré les présidents Joseph Kabila (RDC) et Paul Kagamé (Rwanda), lundi 24 septembre, avant la 67e Assemblée générale de l'ONU, à New-York. Elle essaie de les convaincre de négocier pour trouver une solution pacifique à la crise du Nord-Kivu, qui s'enlise.

Les tensions entre la RDC de Joseph Kabila et le Rwanda de Paul Kagamé inquiètent de plus en plus les États-Unis. Qui ont décidé d’intervenir au plus au niveau, après avoir suspendu leur coopération militaire avec le Rwanda, accusé par un rapport de l’ONU de soutenir la rébellion du Mouvement du 23 Mars (M23) au Nord-Kivu.

Et c’est la secrétaire d’État américaine qui tente en personne d’amener Kabila et Kagamé à de « à négocier pour mettre fin au conflit des rebelles de l'est de la RDC », a indiqué mercredi à l’FAP un haut responsable américain. Elle a notamment rencontré, lundi 24 septembre, les deux présidents pour des entretiens en commun, avant la 67e Assemblée générale de l'ONU, à New-York.

"Dialogue honnête"

« La ministre a souligné la nécessité d'un dialogue honnête et nourri entre les deux pays afin de parvenir à un règlement politique », a-t-on précisé à Washington. La secrétaire d’État a néanmoins souligné que toute solution passerait par « la traduction devant la justice des chefs du M23 et que les deux pays devaient s'engager à respecter la souveraineté et l'intégrité territoriale de l'autre ».

Le Rwanda a démenti - sans convaincre - tout soutien au M23 dirigé par Bosco Ntaganda, recherché par la Cour pénale internationale (CPI). Kigali a accusé en retour Kinshasa de soutenir un groupe de rebelles hutus, le Front démocratique de libération du Rwanda (FDLR), qui opère également dans l'est de la RDC. Le conflit actuel a fait plus de 500 000 civils déplacés.

(Avec AFP)

Abonnez-vous pour 11,25€ / mois
Tous droits de reproduction et de représentation ImprimerImprimer EnvoyerEnvoyer Partager cet articlePartager

Réagir à cet article

Rwanda

Rwanda : Valentine Rugwabiza, de l'OMC à l'intégration est-africaine

Rwanda : Valentine Rugwabiza, de l'OMC à l'intégration est-africaine

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Louise Mushikiwabo, héraut du Rwanda de Paul Kagamé

Les femmes puissantes sont de plus en plus nombreuses sur le continent. Voici notre sélection - forcément subjective - des 50 Africaines les plus influentes au monde.[...]

Philippe Meilhac, l'as du Rwanda

De confortables honoraires, une grande exposition médiatique, le tout dans un cadre juridique familier, hérité du temps des colonies... Quelles que soient la complexité des dossiers ou la[...]

Rwanda : Augustin Ngirabatware, génocidaire sous protection

Soutenu par l'OCDE, la Francophonie et d'éminents universitaires européen, l'ancien ministre rwandais Augustin Ngirabatware a été condamné le 18 décembre à trente ans[...]

Rwanda : Kigeli V, un roi têtu

Le gouvernement rwandais a souhaité offrir au roi Kigeli V, 78 ans, en exil dans la banlieue de Washington depuis 1992, une chance de rentrer au pays.[...]

Classement 2014 : Algérie, Tunisie et Sénégal au sommet des sélections africaines de foot

Après l’Égypte (2010), la Côte d’Ivoire (2011), la Zambie (2012) et le Nigeria (2013), l’Algérie, huitième de finaliste de la Coupe du monde et facilement qualifiée pour[...]

Rwanda : fermeture différée pour le TPIR ?

Basé à Arusha, en Tanzanie, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) ne devrait pas fermer ses portes avant août 2015.[...]

Génocide au Rwanda : quel bilan pour le TPIR, vingt ans après sa création ?

Après 20 ans de travail et 61 condamnations, le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) s'apprête à fermer ses portes. Avec un bilan en demi-teinte.[...]

Attentat du 6 avril 1994 au Rwanda : les révélations contradictoires d'Émile Gafirita

Le témoignage de dernière minute que le Rwandais Émile Gafirita – porté disparu depuis le 13 novembre – entendait apporter aux juges français chargés de l'instruction sur[...]

Affaire Gafirita - J. Busingye : "Le gouvernement rwandais fait confiance aux magistrats français"

Kigali nie être impliqué dans l'enlèvement d'Émile Gafirita, témoin de la dernière heure dans l'attentat contre l'avion de l'ancien président rwandais Juvénal Habyarimana,[...]

Dernière Minute

Toutes les dépèches
Voir tous les dossiers
Purging www.jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120927101512 from 172.16.0.100 Purging jeuneafrique.com/Article/ARTJAWEB20120927101512 from 172.16.0.100